Ce sofa médaillon en noyer noir a bel et bien été fabriqué chez l'ébéniste Philippe Vallière.

La petite histoire d'un canapé...

Le Soleil publiait récemment un article sur la Société historique de Québec, où l'on voyait en photo un sofa médaillon en noyer noir, un legs de la Société Saint-Jean-Baptiste de Québec. Ce meuble était «sans doute» l'oeuvre d'un ébéniste québécois, Philippe Vallière ou Drum, vers 1870-1880, écrivions-nous.
Suzanne F. Vallière a confirmé, photo à l'appui, qu'il a bel et bien été fabriqué chez Philippe Vallière, l'ancêtre de son mari. Un ébéniste «qui devrait pourtant être mieux connu de nos jours», écrit-elle.
Elle raconte qu'il s'agit d'une commande du marchand de Québec Jean-Baptiste Laliberté pour sa résidence située sur le boulevard des Fossés (aujourd'hui boulevard Charest). L'ensemble comprenait deux sofas, deux chaises avec tabourets, deux tables de jeu, une table ronde, un fauteuil madame et un fauteuil monsieur, plus d'autres chaises.
Elle a pu retrouver cet ameublement, «qui illustre bien l'élégance et le raffinement des meubles victoriens fabriqués chez Vallière», grâce à la collaboration de l'arrière-petite-fille de J.-B. Laliberté, Jacqueline Coulombe. Son père Édouard a vendu une partie du mobilier à la Société Saint-Jean-Baptiste. L'autre partie appartient à une autre arrière-petite-fille de J.B. Laliberté, Monique Coulombe Marleau.