L'écorce brunâtre du cèdre forme les rives d'un cours d'eau sur lequel glisse un pilet.

La Mésangerie: la beauté sur des «croûtes» de cèdre

L'île aux Grues est aussi petite qu'un mouchoir de poche. Il en va de même pour La Mésangerie, la galerie-boutique d'Odette Lapointe qui peint des oiseaux sur des «croûtes» de cèdre.
Originaire de Saint-Théophile, en Beauce, l'artisane s'est installée à l'île aux Grues en 2005, mais elle vient y observer les oiseaux, surtout les oies, depuis 1989. 
Elle a commencé à peindre sur les bardeaux de cèdre «mal sciés» que lui fournissait son beau-frère,
propriétaire d'une usine en Beauce. Puis un copain s'est mis à lui donner des «croûtes d'arbre» vouées à la récupération. Dans leurs veines, elle voit des ciels et des vagues. Dans leurs noeuds lui apparaissent des nids et des roches. Dans leurs défauts, elle repère les beautés de la nature.
L'automne, Odette Lapointe «prépare» elle-même son bois, en le planant, le coupant et le sablant. Après, elle se laisse inspirer par les motifs du cèdre. L'hiver venu, observant ses guides ornithologiques et des photos trouvées sur Internet, elle peint, avec un grand réalisme, surtout des oiseaux et des animaux «qui ont accès à l'eau». 
<p>L'atelier-boutique La Mésangerie est situé tout près de la traverse de l'île aux Grues. </p>
Elle a testé d'autres essences, mais elle revient toujours au cèdre «parce qu'il est mou et qu'il absorbe bien les couleurs».
L'artisane a longtemps fréquenté les salons et les expositions. Depuis 2005, elle accueille les visiteurs dans la petite maisonnette baptisée La Mésangerie, qui lui sert d'atelier et de boutique, au sud de l'île, à deux pas de la traverse. «Je survis de mon art», plaisante-t-elle.
Son père, Doris, a été bûcheron toute sa vie. Ses deux frères ont travaillé en foresterie. «Mon père a coupé des arbres, relate-t-elle. Mes frères en ont planté. Moi, je les récupère.»  
Informations: la-mesangerie.com