La chaleur nordique de Saint-Henri micro-torréfacteur

«Est-ce qu'on assume notre nordicité au Québec? Tous les six mois, on se pose la question», analyse Jean-François Leduc avant de répondre. «Ici, définitivement», lance le propriétaire de Saint-Henri micro-torréfacteur, dans son tout nouveau café du quartier Saint-Roch où il fait bon se réchauffer.
Pour cette première adresse de l'entreprise montréalaise dans la capitale, l'inspiration est «assez nordique». Mais qui dit murs blancs et bois épuré ne cherche pas à créer un décor froid pour autant. Là était le défi : «On voulait quelque chose de très moderne et de très chaleureux en même temps», explique Jean-François Leduc, qui aime créer des looks différents pour chacune de ses succursales. 
Avec cette idée directrice, la firme de design Rhoncus a aménagé le grand local de 2300 pieds carrés rue Saint-Joseph Est, voisin du Metro et de la boutique Artemano. Épuré, lumineux, invitant, l'espace inauguré il y a une semaine devient un refuge vivifiant.
Les grandes ouvertures en verre permettent de sentir le pouls de la rue animée. Cet été, l'énorme porte de garage s'ouvrira pour créer une sorte de terrasse intérieure. La peinture et la céramique blanches diffusent calme et clarté, alors que le bois d'épinette s'invite partout : sur les lattes du bar, les tables, les étagères, les panneaux de recouvrement. Les ébénistes Carter Millan et Hayes Nulman Design sont derrière tout ce travail.
En passant sa main sur une surface, Jean-François Leduc insiste sur l'absence de noeuds. «On a sélectionné un bois le plus lisse possible. Mais en même temps, il a de belles nuances naturelles.»
Différentes zones
Le café compte différentes zones : tables hautes, grandes tables communes, mais aussi des tables basses, qu'on retrouve de moins en moins, soulève le propriétaire. «C'est difficile d'installer un ordi là-dessus, mais c'est volontaire, c'est pour ceux qui veulent juste se parler.»
Ces petites tables à café sont entourées de bûches taillées avec des angles droits, toujours dans cette volonté de donner une touche contemporaine à ce qui est rustique et naturel.
Pour insuffler un peu de verdure à l'espace, quelques luminaires servent de jardins suspendus et deux pins de Norfolk montent la garde à chaque extrémité du café. Sur les tables réfectoires, des cafetières Chemex en verre ceinturées de bois et lacées de cuir sont transformées en vases et accueillent quelques branches.
La belle vaisselle turquoise et des oeuvres d'art d'employés de Saint-Henri micro-torréfacteur ajoutent à la beauté du décor. 
Jean-François Leduc prévient qu'il reste quelques détails à peaufiner dans l'aménagement, comme des patères et une série de lampes intimistes sur le comptoir-lunch. Toute l'équipe de Québec a aussi très hâte de pouvoir brancher le torréfacteur, superbe machine allemande importée au look art déco. Une vedette en attente du raccordement de Gaz Métro. Mais le café, torréfié à Montréal pour le moment, coule déjà à flots.
Saint-Henri micro-torréfacteur, 849, rue Saint-Jospeh Est, Québec