Immobilier: hausse de 11 % des ventes en mai à Québec

Les mois se suivent, mais ne se ressemblent pas dans le milieu de l'immobilier à Québec. Après un ralentissement des ventes résidentielles de 15 % en avril 2017 par rapport à avril 2016, mai a été plus radieux. La Chambre immobilière de Québec annonçait cette semaine un accroissement de 11 % des ventes totales le mois dernier, comparativement à la même période l'an passé.
Ce sont 789 propriétés qui ont changé de main récemment, contre 712 en mai 2016. Sur le lot, 559 maisons unifamiliales ont été vendues, une hausse de 9 %, pour un prix médian se situant à 262 000 $.
Positif pour les condos
La Chambre souligne une hausse «significative» des ventes de copropriétés, qui ont grimpé de 11 %. Leur prix médian a légèrement diminué de 1 % pour se chiffrer à 188 250 $. 
La vente de plex, ces immeubles de deux à cinq logements, a connu un bon de 31 % en mai 2017 par rapport à mai 2016. Leur prix médian est passé à 280 000 $, en baisse de 7 % par rapport à l'an dernier.
Délai de vente
Le délai de vente moyen dans le secteur des maisons unifamiliales a augmenté de 4 jours pour s'établir à 127 jours. Celui de la copropriété est passé à 167 jours, soit une hausse de 16 jours sur mai 2016. Du côté des plex, il a fallu attendre moins longtemps pour vendre, soit 114 jours, une baisse de 16 % sur 2016.
Sainte-Foy/Sillery/Cap-Rouge
En décortiquant les chiffres par secteurs dans la région métropolitaine de Québec (RMR), la Chambre constate que l'arrondissement Sainte-Foy/Sillery/Cap-Rouge s'est «nettement distingué» avec une hausse de 61 % des ventes en mai 2017, dont une augmentation de 71 % seulement du côté de la maison unifamiliale. Les secteurs Desjardins et Beauport ont aussi enregistré de belles hausses, supérieures à 35 %.
Sur tout le territoire de la RMR de Québec, seul le secteur de La Cité-Limoilou a connu une baisse de 15 % des ventes totales en mai.