Un pavillon japonais attire l'oeil à travers les arbres.

Un jardin extraordinaire

Qui ne connaît pas la chanson de Charles Trenet Un jardin extraordinaire? Mais saviez-vous que vous pouvez l'entendre dans un jardin extraordinaire tout près de chez vous, un jardin que Charles Trenet lui-même a déjà visité?
Ce jardin, c'est Les Quatre-Vents, à Cap-à-l'Aigle dans Charlevoix, tout près de La Malbaie. Le jardin est l'oeuvre d'une vie de Francis H. Cabot, un Américain décédé en 2012, qui a créé le jardin autour de la villa qui était, pour lui et sa famille, une résidence d'été depuis déjà le début du XXe siècle. Cet homme d'affaires de New York a toujours adoré la nature et, quand il a hérité du domaine, il a commencé à tracer des jardins comme on en voit rarement en Amérique du Nord.
J'ai pu rencontrer Frank, comme il se faisait appelé, plusieurs fois, au jardin Les Quatre-Vents et ailleurs. Il m'a déjà dit qu'il n'avait pas une idée originale dans la tête, que tout ce qu'il faisait était de plagier des idées qu'il avait vues ailleurs. Je suis bien d'accord que plusieurs éléments de son jardin rappellent d'autres jardins, d'ailleurs certains que j'ai moi-même vus en voyageant (je pense notamment à un escalier qui est comparable à ce qu'on voit dans le jardin Great Dixter en Angleterre). Il reste que c'est M. Cabot qui a su adapter et modifier les styles pour pouvoir les insérer dans un contexte charlevoisien et, ainsi, les a souvent réinventés. Même quand on considère le choix des végétaux, n'oubliez pas qu'il lui a fallu être inventif, car beaucoup des végétaux qui composent les jardins d'ailleurs ne réussissent pas bien au Québec. Et le choix des végétaux des Quatre-Vents est tout simplement remarquable.
Une visite possible
Le jardin Les Quatre-Vents est réputé mondialement... et je n'exagère pas! On le considère comme l'un des grands jardins privés de notre ère. Par contre, il n'est pas normalement ouvert au public : c'est un jardin privé, après tout. Ainsi, si les horticulteurs invétérés du monde entier le connaissent de réputation, beaucoup de gens de notre région, et même de Charlevoix, ne savent pas qu'un tel bijou existe dans leurs parages. Mais comme il est ouvert au public quatre samedis par été, j'ai pensé que les lecteurs de cette chronique aimeraient en savoir plus.
Cette année les jours d'ouverture sont les samedis 21 juin, 5 et 19 juillet et 2 août. Cependant, vous ne pouvez pas arriver à la porte et vous attendre à pouvoir entrer! Il faut réserver des mois d'avance. Le coût pour la visite est de 30 $.
Il faut noter que vous ne visiterez pas le jardin librement : ce qu'on vous offre est une visite guidée en groupe de plus de 2h30, dirigé par guide spécialement formé.
Le lieu étant accidenté, il faut être en une forme physique relativement bonne, et les poussettes, les marchettes et les fauteuils roulants sont interdits. La visite n'est pas recommandée pour les enfants.
Ces visites sont organisées par le Centre écologique de Port-au-Saumon. Il est inutile de téléphoner : pour réserver des places, il faut passer le site Internet du Centre, soit le www.cepas.qc.ca. Après votre inscription, vous recevrez un billet électronique et un reçu fiscal. Toutes les informations nécessaires à votre visite seront inscrites sur ces documents. Les visites ont lieu beau temps, mauvais temps. Il faut donc vous habiller en conséquence.
Enfin, les fonds recueillis par les visites sont entièrement remis au Centre écologique afin de l'appuyer dans sa mission de sensibiliser les enfants et le grand public aux sciences de la nature et à la protection de l'environnement.
Ce que vous allez voir
Lors de votre visite, vous allez traverser plus d'une trentaine d'aménagements thématiques et découvrir plus de 1000 espèces végétales différentes dans des agencements dont la beauté, la diversité, la rareté et l'audace émerveillent. J'ai visité l'endroit plusieurs fois et ne cesse de faire de belles découvertes.
La visite commence près de la villa, où vous découvrirez un jardin de fines herbes et un jardin curieux et original : le jardin de la boulangère, où, autour d'un four à pain à l'ancienne, les arbustes sont taillés en forme de pain! Par la suite, selon la route choisie, vous verrez défiler devant vous le Jardin blanc, où toutes les fleurs sont de cette couleur, la Roseraie et l'Allée de thuyas. Remarquez surtout les superbes plates-bandes de fleurs vivaces, presque à perte de vue, de l'Allée des oies et les escaliers fleuris du Tapis vert. Apportez votre appareil photo : vous en aurez besoin!
Après ces visites près de la villa, une bonne marche autour du terrain commence par le lac des Libellules avec ses curieuses sculptures que vous verrez sous plusieurs angles. Remarquez l'incroyable pont de Lune, où le pont en demi-lune de style chinois se mire dans l'eau, formant un cercle parfait, et le petit Pavillon de la musique où - qui sait? - il y aura des musiciens.
Sans doute l'élément le plus spectaculaire du jardin est le Pigeonnier, un pavillon monumental de style français qui recèle une surprise musicale : à vous de la découvrir. D'ailleurs, d'autres surprises vous attendent dans les environs. Le jardin ici est très à la française, d'une symétrie parfaite, notamment dans la Chambre des bassins, une série d'étangs rectangulaires remplis d'eau noire qui reflètent parfaitement les haies qui l'entourent. On appelle ce type de bassin un miroir d'eau.
Le jardin japonais, au fond d'une vallée ombragée, est absolument superbe. On y trouve deux pavillons, des étangs, un ruisseau, une cascade et une vaste collection de plantes fort originales. Et le Jardin du ravin, avec son pont suspendu (non, vous n'aurez pas à le traverser!), est superbe et abrite une collection de primevères extraordinaires.
Reste à voir l'Allée des vivaces, le Jardin potager (très vaste!) et la Piscine infinité, qui donne sur une vue extraordinaire de La Malbaie.
Vous reviendrez de ce voyage avec les souvenirs d'un des plus beaux jardins au monde.
S'il ne reste plus de place
Le fait que j'écrive cet article va sans doute faire en sorte que les places qui restent pour les visites de 2014 vont vite se remplir et vous risquez donc de ne pas pouvoir vous inscrire. Si oui, ce n'est que partie remise : le jardin s'ouvre toujours quatre samedis par été... et pour être certain d'avoir une place en 2015, sachez que l'inscription, toujours au www.cepas.qc.ca, commence au mois de décembre. Marquez cette date sur votre calendrier pour assurer votre visite de rêve l'an prochain dans l'un des plus beaux jardins au monde!
Et si vous réussissez à obtenir une place, une suggestion. Pourquoi ne pas faire de cette visite un voyage horticole de deux jours? Prenez le traversier de Saint-Siméon à Rivière-du-Loup et allez visiter le tout aussi superbe Jardins de Métis (www.jardinsdemetis.com). Ce jardin est public et ouvert tous les jours du 31 mai au 28 septembre, de 8h30 à 17h. Une fin de semaine très fleurie en perspective!
<p>Semis de kiwi de Chine</p>
<p>Oui, il est possible de produire un très grand poinsettia à la maison.</p>
Réponses à vos questions
Poinsettia géant
Q    Nous avons acheté un poinsettia dans une liquidation après Noël chez Home Depot il y a trois ans. Maintenant, elle prend la forme d'un buisson. Est-ce que cela arrive souvent ou avons-nous eu une chance particulière? Marc Zweili et Sylvie Marotte, Lévis
R    Le poinsettia (Euphorbia pulcherrima) est un arbuste originaire du Mexique et, sous un climat tropical, peut atteindre 4 m de hauteur et même plus. Les plantes vendues au Québec ont été traitées avec un ralentisseur de croissance, un produit chimique qui réduit la longueur des tiges, et resteront donc relativement petites jusqu'à ce que l'effet du produit se dissipe, ce qui peut prendre six mois ou même plus. Après, les plantes commenceront à grandir davantage. Cela dit, je n'ai jamais vu un poinsettia cultivé à la maison aussi énorme et aussi fleuri que le vôtre. Félicitations pour l'exploit!
Semis de kiwi
Q     J'ai planté des graines de kiwi le 9 mars et maintenant le 11 avril elles ont déjà germé. J'ai été surpris de cela, car je ne les avais pas mises au frigo, contrairement à la suggestion que j'avais vue dans une de vos chroniques précédentes. Est-ce que je dois les transplanter maintenant ou dois-je attendre que les plants soient plus gros? Aussi, rendus adultes, quelle grosseur peuvent-ils atteindre? R. Bernier, Saint-Jean-Port-Joli
R    Habituellement, on donne un traitement au froid aux semis des plantes originaires des régions froides (arbres, arbustes, conifères, grimpantes et certaines vivaces) en les semant en pot et en mettant leur pot au réfrigérateur pendant de 6 à 12 semaines, ce qui imite l'hiver. Après, quand on les place à la chaleur, leur germination est supérieure, car les graines, si vous me permettre un petit anthropomorphisme, «se pensent» rendus au printemps. D'ailleurs, c'est ce que je vous aurais recommandé de faire avec les graines des kiwis rustiques (Actinidia kolomikta et A. arguta). Mais vous n'avez pas semé des graines d'un kiwi rustique, mais d'un kiwi subtropical, le kiwi de Chine (A. deliciosa), soit le kiwi aux fruits poils qui est vendu en supermarché. Étant donné ses origines (il vient d'un climat où il ne fait jamais froid), ce kiwi n'a pas besoin de traitement au froid pour germer.
Les semis dans votre photo ne montrent que les deux premiers dits «cotylédons». À ce stade, on les considère généralement comme trop fragiles pour le repiquage : attendez qu'ils aient deux ou trois «vraies feuilles» avant de le faire et repiquez-les alors dans des pots individuels de petite taille. Le kiwi de Chine est une grimpante qui peut facilement atteindre 9 m de haut et de large, mais on peut le tailler pour contrôler ses élans. Il est possible de produire des kiwis (fruits) sur cette plante si on la cultive en serre, mais il est peu probable que, s'ils sont cultivés à l'intérieur d'une maison, vos semis produisent autre chose que du feuillage. Tout au plus, donc, aurez-vous une belle grimpante d'intérieur.
Des questions svp!
Vous pouvez nous joindre par courriel à courrier@jardinierparesseux.com
Par courrier à:
Le jardinier paresseux
Le Soleil
C.P. 1547, succ. Terminus
Québec (Québec) G1K 7J6
Calendrier horticole
Assemblée générale
La Société d'horticulture de Sainte-Foy invite ses membres à son assemblée générale qui se tiendra le mardi 29 avril à 19h30 au Centre sportif de Sainte-Foy (aréna, 2e étage) au 930, av. Roland-Beaudin. Info : 418 653-4785 ou 418 651-3837
Brunch-bénéfice
Martine Lapointe, auteure et photographe naturaliste, sera la conférencière invitée du brunch du printemps de la Société des Amis du Jardin Van den Hende, qui aura lieu le dimanche 4 mai 2014, à 10h à la salle Saint-Laurent du Club de golf de Cap-Rouge, 4600, rue Saint-Félix, Québec. Les billets pour le brunch sont au coût de 40 $ pour les membres et 50 $ pour les non-membres. Ils sont disponibles à l'Envirotron de l'Université Laval. Veuillez réserver votre place avant le 26 avril 2014 auprès de Jacques Allard au 418 656-3410 ou encore à amisjardin@fsaa.ulaval.ca.
Cours :
› Culture des légumes en pots Présenté par Lili Michaud  au Collège Saint-Charles-Garnier (1150, boul. René-Lévesque Ouest, Québec) le 1er mai de 19h à 21h30. Coût : 30 $. Information et inscription : lilimichaud.com ou 418 522-5654
› Fines herbes de la terre à la table Présenté par Lili Michaud au Collège Saint-Charles-Garnier (1150, boul. René-Lévesque Ouest, Québec) le 8 mai de 19h à 21h30. Coût : 35 $. Info et inscription : lilimichaud.com ou 418 522-5654
Aménagements comestibles
Le Réseau d'agriculture urbaine de Québec (RAUQ) organise une formation sur les aménagements comestibles avec Lili Michaud. Celle-ci sera présentée le samedi 10 mai de 9h30 à 16h30 au Centre culture et environnement Frédéric-Back (870, Salaberry, Québec). Places limitées : il faut s'inscrire d'avance. Coût : 75 $. Pour information et inscription : www.agricultureurbaine.net ou 418 648-2104 poste 2072
Voyage au Jardin botanique de Montréal La Société d'horticulture de Sainte-Foy vous invite à un voyage au Jardin botanique de Montréal lors de la grande exposition le Rendez-vous horticole 2014. Cette exposition réunit un nombre important de producteurs de plantes et de produits rares, ce qui en fait une excellente occasion pour les achats horticoles. Possibilité aussi de visiter le Château Ramezay. La date est le 24 mai. Coût : 110 $ membres, 120 $ non-membres. Info : Michelle Turcotte au 418 654-9282 ou au michelleturcotte@gmail.com.
Voyage :
Bas-Saint-Laurent La société d'horticulture et d'écologie de Charlesbourg vous invite à un voyage horticole dans le Bas-Saint-Laurent qui comprendra quatre jardins : les Jardins de Gisèle, la Seigneurie, le Jardin floral de La Pocatière et les Jardins de L'Émeraude. Ce voyage aura lieu le 12 juillet 2014. Info : Mario au 418 628-1004
Estrie La Société d'horticulture de Lévis vous invite à son voyage horticole en Estrie qui aura lieu le samedi 26 juillet 2014. Le programme comprend des visites chez Rose Drummond, du parc du Domaine Howard, des Serres Carl-Camirand et du jardin Hémérocalles du Sanctuaire. Prix : 85 $ membre; 95 $ non-membre. Info : 418 838-9578 ou demersmarielle@hotmail.com.
Pour toute activité horticole, écrivez-nous à magazine@lesoleil.com