Livre: des plantes aux multiples vertus

Raphaëlle Plante
Raphaëlle Plante
Le Soleil
«Dans les peuplements forestiers et les marais intacts de la province foisonne une panacée thérapeutique méconnue : le monde végétal sauvage indigène.» Voilà le monde que fait découvrir Anny Schneider dans son ouvrage Plantes médicinales indigènes du Québec et du sud-est du Canada.

L’herboriste-thérapeute, également autrice de La nouvelle pharmacie verte et Je me soigne avec les plantes sauvages, décrit dans ce nouveau livre plus de 70 espèces choisies pour l’importance de leur apport à la pharmacopée locale ou de leur distribution sur le territoire. 

On y trouve tous les détails sur l’identification, la récolte, la transformation, l’utilisation et les vertus majeures de plantes telles que le peuplier, l’asclépiade, la pruche, l’ail des bois, le sureau… 

Mme Schneider, qui a étudié à l’Académie de phytothérapie du Canada et à l’Herbothèque — et compte plus de 25 ans d’expérience à explorer la flore du Québec — présente aussi l’origine et l’évolution de l’herboristerie chez nous, en soulignant notamment l’inestimable savoir des Autochtones. 

<em>Plantes médicinales indigènes du Québec et du sud-est du Canada</em>, Éditions de l’Homme, 256 pages, 29,95$