De nombreux exposants seront présents à la Fête des semences pour répondre à vos questions.

Les semences sont en fête!

C'est demain, le 2 mars, qu'aura lieu la cinquième présentation de la Fête des semences et de l'agriculture urbaine de Québec. Ce qui était, au départ, un petit salon cantonné dans une seule salle de l'Envirotron à ses débuts est devenu tellement populaire qu'il a dû changer de lieu deux fois. C'est maintenant un gros événement, probablement l'activité horticole la plus importante de la région de Québec.
Je participe à ce salon quand je peux (il m'est déjà arrivé de le manquer à cause d'un engagement ailleurs) et je suis très impressionné. D'abord, par l'offre vaste et variée des exposants, mais surtout, par les participants. Dans le domaine horticole, je ne cesse d'entendre pleurnicher les marchands que l'horticulture est mourante, qu'il n'y a pas de relève. Les gens qui disent cela n'ont sûrement jamais assisté à la Fête des semences! Car les visiteurs sont de tous les âges et les jeunes familles, et même les étudiants, sont très bien représentés. Jamais on n'a vu autant d'intérêt de la part des moins de 30 ans pour l'horticulture depuis que je m'intéresse au sujet. Ce salon est donc une preuve que l'horticulture est promise à un bel avenir à Québec.
Le thème cette année est Pousse ta ville!. De là je comprends d'abord ce désir de remplir la ville de légumes, de verdure et de fleurs, mais aussi, celui de pousser sa municipalité à s'éveiller aux concepts écologiques. On se rappelle de la controverse sur le potager en façade à Drummondville en 2012... et que c'est le couple Michel Beauchamp et Josée Landry qui a gagné sa cause. La ville de Drummondville a dû céder au désir des citoyens de voir des légumes en façade plutôt qu'encore un autre gazon stérile et inutile. Eh bien, ce n'est qu'un début : les jardiniers modernes veulent avoir le droit de jardiner sur les toits, les murs et les terrains vagues, d'installer des jardins devant les édifices publics, les écoles et les églises, de dépolluer l'air urbain avec des grimpantes et plus encore. Attendez-vous au retour des ruches et des poules en ville. L'agriculture urbaine, c'est plus qu'un phénomène, c'est un rouleau compresseur qui changera à jamais la face de la vie urbaine.
Le porte-parole de la Fête des semences 2014 est Lili Michaud, agronome et auteure fortement impliquée dans l'agriculture urbaine. Déjà, un tel choix donne le ton à tout le salon.
D'abord, les semenciers
L'attrait principal de ce salon a toujours été la présence de semenciers : j'en ai compté 12 cette année. Ces petites compagnies étalent leur production sur leur table de vente respective : des sachets de semences de légumes, de fines herbes et de fleurs, presque toujours biologiques et à pollinisation libre. C'est l'occasion de venir faire votre choix pour l'été à venir : tomates, piments, tournesols, radis, carottes, zinnias, mycéliums de champignons et bien plus encore. Faire pousser ses propres fleurs et légumes à la maison n'a jamais été aussi populaire, et c'est l'occasion rêvée d'obtenir des semences qui sortent un peu de l'ordinaire. Si vous voulez des carottes blanches, des betteraves jaunes ou des choux-fleurs orange, c'est le bon endroit. Après tout, si vous cultivez des légumes chez vous, c'est pour avoir autre chose que les mêmes légumes au goût de carton-pâte offerts en supermarché. Les jardineux veulent des goûts et des caractéristiques différents - plus de couleurs, plus de goût, plus de vitamines, etc. -, et ils les trouveront à la Fête des semences.
Mais il y a aussi d'autres vendeurs : de livres horticoles, de pots, de techniques de jardinage. Et plusieurs organismes communautaires seront également présents. Venez trouver un lot dans un jardin communautaire, une place dans un jardin collectif, un endroit pour échanger des plantes et des légumes et plus encore. Aussi, vous pouvez vous inscrire sur place à plusieurs cours de jardinage destinés aux jardiniers débutants ou avancés. Enfin, c'est le lieu idéal pour rencontrer d'autres jardiniers aussi passionnés que vous!
Activités
Conférences
Vous voulez en savoir plus sur le jardinage? Vous serez bien servi! Il y a un vaste choix de conférences, dont trois en parallèle toute la journée. En voici l'horaire.
Salle 1 (amphithéâtre Hydro-Québec, 2e étage)
11h : L'agriculture urbaine : une composante essentielle des collectivités viables : Vincent Galarneau
12h : Les courges et les concombres du semis à la récolte : Lili Michaud
13h : Les semis intérieurs, sans peur et sans reproche : Yves Gagnon
14h : Visite guidée des principales réalisations des Urbainculteurs : Marie Eisenmann
15h : Les pollinisateurs en milieu urbain : Joseph Moisan-DeSerres
Salle 2 (cafétéria Ouest, rez-de-chaussée)
11h : Conception d'un plan d'aménagement comestible : Andréanne Ouellet
12h : Compostage sur balcon : Meghan Kelly
13h : La préservation des semences : Line Bellemare
14h : Polyculture, aquaponie et permaculture : Vincent Leblanc
15h : Main basse sur les semences : Dominique Bernier
Salle 3 (Le Cercle, 4e étage)
11h : Cultiver ses propres fruits : Marianne Baril
12h : Le BRF dans la restructuration d'un sol vivant de qualité : Jacques Hébert
13h : Trucs et conseils pour jardiniers paresseux : Larry Hodgson
14h : Le Grand Nord : nouveau terrain fertile pour l'agriculture? : Ellen Avard
15h : Fabrication de bacs de jardinage : Robert Bélanger
Échange de semences
Vous avez un surplus de semences récoltées l'an dernier? Il y aura aussi un échange de semences dans un des locaux. Si vous avez des semences à partager, il serait sage d'aller sur le site Web de la Fête (www.agricultureurbaine.net) pour des explications sur comment les préparer et les présenter. En plus, à 11h et à 14h, il y aura des moments de rencontre spécifiquement prévus entre les semenciers amateurs.
Ce même local contiendra des expositions sur les semences, des activités d'apprentissage, une projection et les photos des gagnants du concours Potager en façade 2013.
Pour les enfants
Les jardiniers en herbe ne sont pas laissés en plan. Toute la journée, il y aura du dessin et du coloriage sous le thème Mon jardin de rêve, une piñata-surprise à 11h et un atelier sur les semis spécifiquement conçu pour les jeunes à 13h.
Et de la bonne bouffe bio
En plus de pouvoir dîner à la cafétéria du pavillon Desjardins, il y aura aussi sur place deux entreprises offrant des mets santé et biologiques, et un local (ADJ-2326) où vous pourrez vous asseoir pour déguster votre repas.
Entrée gratuite
Toutes ces activités et aucuns frais? Cela paraît peu probable, mais c'est le cas, car la Fête est entièrement organisée par des bénévoles. L'entrée à la Fête des semences et de l'agriculture urbaine est donc gratuite (mais une contribution volontaire serait très appréciée), et le stationnement l'est aussi. Et plusieurs autobus peuvent vous débarquer à la porte.
Donc, c'est un rendez-vous entre 10h et 17h demain au pavillon Alphonse-Desjardins, au 215, rue de l'Université, Université Laval, Québec.
J'aurai une table sur place en plus de donner une conférence. Je vous invite à venir me saluer!