Le curieux chou d'ornement Crane Rose: coupez la tige et enlevez quelques rangées de feuilles pour obtenir une énorme fleur coupée.

Le chou d'ornement: de la couleur en fin de saison

Habituellement, les jardiniers voient le chou comme une plante strictement utilitaire : on le cultive pour manger ses feuilles délicieuses, voilà tout. Mais il existe aussi des formes décoratives de chou qui peuvent orner nos plates-bandes ou bacs à la fin de la saison. Ces choux, appelés choux d'ornement ou choux décoratifs, sont dérivés du chou classique et en diffèrent par leur coloration surprenante, car, à l'automne, la couleur des feuilles centrales change, devenant rouge, rose ou blanc. En fait, la plante entière ressemble à une grosse fleur!
<p>Le chou d'ornement Sunrise est unique, car ses feuilles centrales sont blanches au début pour devenir de plus en plus roses.</p>
Il y a deux formes de base du chou d'ornement : le chou d'ornement standard (Brassica oleracea capitata), qui forme une rosette de feuilles entières, et le chou d'ornement frisé (B. o. acephala), dont les feuilles sont découpées. Les deux se cultivent de la même façon. En général, les deux forment des rosettes basses, collées sur le sol, mais certaines lignées produisent leur rosette sur une tige haute et épaisse. Ces dernières furent conçues pour l'industrie de la fleur coupée et sont très populaires en Asie, où on utilise couramment les énormes «fleurs» dans les arrangements. Dans nos aménagements, ces variétés à longue tige peuvent servir au centre ou à l'arrière-plan des plates-bandes, les variétés basses en bordure.
En parlant de l'Asie, sachez que les choux ornementaux y sont nettement plus populaires que chez nous. Rares sont les demeures qui n'incluent pas au moins un chou décoratif, souvent en pot, en façade, et il existe des festivals et des expositions où les choux d'ornement sont en vedette, un peu comme les expositions d'orchidées ou de dahlias au Québec.
Il faut du froid
Le chou décoratif ressemble à un chou ordinaire pendant l'été, avec des feuilles bleu vert à rouge violacé selon la variété. C'est sous l'influence des nuits fraîches qu'il change de couleur. À 10 °C et moins, le centre de la plante commence à prendre sa coloration finale. Plus les nuits sont fraîches, plus la coloration est prononcée. Dans les pays chauds, les pépiniéristes cultivent le chou d'ornement en altitude, où il fait frais, pour les vendre aux citadins dans les villes côtières où il ne fait jamais froid. Chez nous, aucun problème à ce niveau : nos automnes sont bien assez froids pour faire colorer un chou d'ornement!
D'ailleurs, le chou décoratif est très tolérant au froid. Il garde sa belle coloration tout l'automne, jusqu'à l'arrivée de la neige, traversant les nuits au-dessous de zéro sans la moindre difficulté. Même il arrive parfois qu'il survive à l'hiver, dans lequel cas il fait quelque chose de bien surprenant : il se met à fleurir! En effet, le chou est une plante bisannuelle qui fleurit donc dans la deuxième année. Dans ce cas, le chou d'ornement produira, de son centre, une tige dressée aux feuilles bicolores coiffées de petites fleurs jaune pâle : un effet tout à fait charmant.
Dans la cuisine
Malgré sa beauté, le chou décoratif demeure un chou. Il est donc comestible. Imaginez l'effet quand vous servirez une salade multicolore ou des feuilles roses, rouges ou blanches avec une trempette.
Cultiver un chou d'ornement
Le plus facile, c'est acheter votre chou d'ornement tout fait, déjà en train de changer de couleur. C'est ainsi qu'il se vend présentement, en pot, dans la plupart des jardineries. Pour ravigoter une plate-bande en déclin automnal, vous pouvez dépoter le chou et le planter dans votre plate-bande ou encore placer tout simplement le pot dans la plate-bande, caché par du feuillage. Encore, on peut placer la plante empotée dans un cache-pot et la mettre sur le balcon ou sur la terrasse. En Asie, la capitale du chou d'ornement à tous les niveaux, on vide les plates-bandes de leurs annuelles au début de septembre et on crée des aménagements au complet avec des choux d'ornement. L'effet est spectaculaire!
Mais vous pouvez économiser beaucoup en produisant vos propres choux d'ornement à partir de semis. Entre mai et le début de juillet, semez les graines en pleine terre ou en pot, tout simplement. Il suffit de les presser légèrement dans le sol, sans les couvrir, et de les garder humides jusqu'à la germination de sept à dix jours plus tard. Éclaircissez les plants à de 45 à 60 centimètres d'espacement ou à un plant par pot de 18 centimètres. On peut aussi acheter des plants en caissette au mois de mai et les repiquer au jardin ou dans des pots plus grands. Il faut un emplacement ensoleillé et un sol moyennement riche pour bien les réussir. N'oubliez pas de fournir des arrosages ponctuels si la pluie manque.
Vaporisez du Bt (Bacillus thuringiensis), une bactérie naturelle qui tue les chenilles, sur les plants deux ou trois fois au cours de l'été pour contrôler les larves de la piéride du chou, un beau papillon blanc. Autrement, les chenilles réduiront les feuilles en charpie. À l'automne, transplantez vos choux d'ornement aux endroits qui vous plaisent, et le tour est joué.
Quelques variétés
En jardinerie, on vend habituellement des choux d'ornement sans nom, mais si vous voulez produire vos propres plants, sachez qu'il existe plusieurs lignées d'intérêt, chacune offrant une gamme de couleurs comprenant au moins le rouge, le rose et le blanc. On peut habituellement acheter, pour chaque série, les couleurs individuelles ou encore un mélange. 'Pigeon' est le chou d'ornement classique, aux feuilles entières à peine ondulées. 'Osaka' lui ressemble, mais ses feuilles sont plus ondulées. 'Nagoya' et 'Glamour' sont de véritables choux frisés, aux feuilles à marge nettement découpées. 'Peacock' est le plus frisé de tous, chaque feuille découpée jusqu'à la nervure centrale, à la manière d'une plume. Quant aux choux sur tige conçus pour la fleur coupée, pensez à la lignée 'Crane', aux fleurs non frisées portées sur d'épaisses tiges de 60 à 120 centimètres de hauteur. Les semences de toutes ces variétés se trouvent facilement sur Internet, offertes par divers grainetiers.
Maintenant que vous savez tout sur le chou d'ornement, il ne vous reste plus qu'à en cultiver!
<p>Le houx de Mme Gagnon a souffert de dommages dus au froid.</p>
Réponses à vos questions
Houx en souffrance
Q J'ai deux houx qui ont été plantés il y a environ 30 ans sur le bord d'un muret de pierres dans ma cour arrière, côté nord. Il y a beaucoup de neige à cet endroit et pendant l'hiver ils disparaissent souvent complètement, donc ils devraient être protégés. J'ai suivi vos conseils et je ne mets aucune protection pour l'hiver. Du côté de la maison, ils sont magnifiques, mais côté cour, les branches et les feuilles brunissent et sèchent (à cause du vent et du froid, j'imagine). On m'avait conseillé de couper les branches abîmées au printemps, ce que j'ai fait, mais le résultat n'est pas très bon. Ma question : pourrais-je les rabattre? Si oui, quel est le meilleur moment? Et à quelle hauteur? Suzanne Gagnon, Neuville
R Vos houx semblent être des houx bleus (Ilex x meserveae), peut-être de la série Blue ('Blue Princess', 'Blue Stallion', etc.). Ils sont de zone 6a, même si certains fournisseurs s'amusent à la vendre comme des plantes de zone 5b. Or, vous jardinez en zone 4b, une zone nettement plus froide. Il est donc même surprenant que vos plants soient encore en vie après 30 ans : sans doute que vous profitez d'un microclimat favorable et d'ailleurs d'un plus d'un microclimat favorable, un (côté de la maison) encore plus favorable que l'autre (côté cour). Oui, vous pouvez rabattre les houx, idéalement à la fin du printemps ou au début de l'été, à environ 20 centimètres du sol. Ils vont repousser de la base, ce qui donnera un plant bien feuillu, même au centre, mais il leur prendra peut-être deux ou trois ans pour regagner la hauteur perdue. Notez que le même problème recommencera quand ils atteindront une hauteur suffisante pour être exposés aux vents froids : encore des dommages hivernaux. Ainsi va-t-il quand on essaie de cultiver des végétaux qui sont mal adaptés au climat. Avez-vous pensé les remplacer par des houx de la série China ('China Boy', 'China Girl')? Ils sont difficiles à trouver sur le marché (essayez Au Jardin de Jean-Pierre, www.jardinjp.com, à Sainte-Christine), mais il s'agit des plus rustiques des houx à feuillage persistant, nettement plus solides que les houx Blue. Normalement, ils ne souffrent pas de dommages hivernaux en zone 4b.
Vignes en année sabbatique
Q Il y a sept ans, j'ai planté deux vignes 'Fredonia' et jusqu'à cette année, elles produisaient de beaux raisins qui faisaient la joie de toute la famille et aussi des oiseaux. Malheureusement cette année, il n'y a pas de raisins. Pourtant la vigne a l'air en santé, car le feuillage est beau et ne comporte pas d'anomalies. Est-ce que la production est terminée à cause de l'âge des plants ou d'un manque d'engrais ou autre chose? Jacques Simard
R L'âge n'est pas une raison pour qu'une vigne arrête de produire. Il y a des vignes de plus de 400 ans qui produisent encore. Puisque le feuillage est beau, le problème n'est pas un manque d'engrais ou un problème de maladie. Et je présume que vous n'avez pas taillé la plante de façon inhabituellement sévère au printemps, sinon vous l'auriez dit. Il faut donc chercher ailleurs. Je soupçonne que c'est le froid extrême de l'hiver dernier qui a causé le problème. On se rappelle non seulement qu'il a fait très froid en janvier, mais aussi que ce froid a duré presque une semaine. Dans ce cas, le froid peut pénétrer plus profondément dans les tissus des végétaux que d'habitude. Or la vigne à raisins produit ses boutons floraux sur le bois de l'été précédent. Ceux-ci, bien qu'encore embryonnaires, sont ainsi présents tout l'hiver de façon à être prêts à éclore au printemps. Mais si le gel les a tués pendant l'hiver, il n'y aura pas de fleurs au printemps et donc aucun fruit. Notez que les bourgeons de feuille aussi hivernent sur la plante... mais ceux-ci sont plus rustiques que les boutons floraux. Donc, votre vigne peut produire un feuillage tout à fait normal, mais aucune fleur, après un hiver exceptionnellement froid. Je n'ai donc aucune recommandation à faire, sinon d'attendre patiemment les résultats l'an prochain... en espérant que l'hiver prochain soit normal.
Des questions svp!
Vous pouvez nous joindre par courriel à courrier@jardinierparesseux.com
Attirer les oiseaux
La Société d'horticulture de Sainte-Foy vous invite à une conférence sur l'aménagement paysager pour attirer les oiseaux près de chez soi avec Bruno Carpentier. Elle se tiendra mardi à 19h30 au Centre sportif de Sainte-Foy (aréna, deuxième étage), situé au 930, av. Roland-Beaudin. Coût : 6$ non-membres. Info : 418 653-4785 ou 418 651-3837