Marie-Ève Martel a créé une collection de bains d'oiseaux colorés qu'elle a fichés sur des tiges de métal tourbillonnantes.

Bains d'oiseaux vibrants

À 45 ans, Marie-Ève Martel vient de se lancer dans la sculpture. Elle a créé une collection de bains d'oiseaux qu'elle a fichés sur des tiges de métal tourbillonnantes. Un simple colibri s'y pose, et voilà toute la structure qui oscille et qui vibre.
<p>Marie-Ève Martel a créé une collection de bains d'oiseaux colorés qu'elle a fichés sur des tiges de métal tourbillonnantes. </p>
<p>Marie-Ève Martel aime travailler avec le plastique. Elle incorpore des morceaux de verre dans le polyuréthane liquide qui finit par se solidifier.</p>
Marie-Ève Martel, qui signe son travail du nom d'EV sculpteure, veut mettre de l'avant «le côté relationnel de l'existence». «Ma sculpture est fragile, elle bouge à notre contact, explique-t-elle. Mon projet est de devenir plus claire à ce propos, de toucher les gens encore plus.»
L'artiste a mérité le prix Coup de coeur relève lors du dernier Salon des artisans et des métiers d'art de Québec. Elle avait séduit le jury avec ses bassins transparents faits d'un polyuréthane résistant à l'hiver dans lequel elle incorpore des morceaux de verre de couleur. Ils semblent accrochés «comme par inadvertance» sur des supports aériens composés de plusieurs tiges d'acier.
«Les oeuvres de cette collection sont un appel lancé aux oiseaux et elles ne sont complètes qu'en leur présence», résume la diplômée du Cégep Limoilou en techniques des métiers d'art (spécialisation sculpture).
Marie-Ève Martel a participé, fin mars, au salon One of a Kind de Toronto. Elle y a trouvé ce qu'elle cherchait comme artisane : sa clientèle. «Ce sont des amoureux de la nature, énumère-t-elle. Ils ont de l'argent. Ils ont envie d'aménager leur cour. Et ils emmènent leur designer avec eux dans les boutiques. Ils ne font pas d'achat impulsif.»
Solutions artistiques
L'art se compare aux sciences humaines, a-t-elle constaté, car il y est beaucoup question de recherche de solutions. Tout en délicatesse, ses bains d'oiseaux sont le fruit d'un équilibre entre le poids des bassins et la longueur, la résistance et le diamètre des tiges.
Le ciel et le sol. L'oiseau et le bassin. L'être humain et la sculpture. Les liens et les rencontres font partie du processus continu de création chez Marie-Ève Martel, une femme en quête de «cohérence» entre son quotidien et ce qu'elle est.
Les prix de ses bains d'oiseaux varient entre 300 $ et 1600 $. Elle prend les commandes par téléphone (418 659-3758) ou par courriel. (EVsculpteure@gmail.com).