Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Il existe plus de 10 000 variétés de tomates!
Il existe plus de 10 000 variétés de tomates!

10 faits fascinants sur la tomate

Larry Hodgson
Larry Hodgson
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
La tomate a beau être populaire, elle cache quand même bien des secrets!

La tomate est le légume le plus cultivé dans les jardins québécois. Beaucoup de gens qui ne se considèrent nullement comme ayant le pouce vert ont néanmoins un pot de tomates sur leur terrasse ou leur balcon. Peut-être alors que, après des années de culture de ce délicieux légume-fruit, vous pensez tout savoir à son sujet. Mais j’en doute, car la tomate offre encore bien des surprises. 

En voici 10! 

1 Il y a plus de 10 000 variétés de tomates à travers le monde, dont des tomates rouges, roses, jaunes, orange, «bleues», noires, vertes et panachées. Les Québécois préfèrent la ‘Celebrity’, une tomate rouge classique, mais je dois confesser que ma favorite est le cultivar ‘Sungold’, une tomate cerise orange toujours prolifique et particulièrement sucrée : vraiment du bonbon!

2 Jusqu’au milieu du 18e siècle, les Européens pensaient que la tomate était toxique. D’ailleurs, le nom botanique de la tomate, Solanum lycopersicum, en est témoin. Lycopersicum veut dire «pêche de loup», car on voyait le loup comme une créature maléfique. On appelait aussi la tomate «pomme empoisonnée». Ce n’est qu’au 19e siècle que la tomate fut acceptée mondialement comme plante comestible, devenant éventuellement le chouchou de la cuisine italienne!

3 La tomate est une plante carnivore. Les petits poils collants sur ses tiges servent de pièges pour de petits insectes. Ceux-ci meurent et tombent au sol pour être absorbés par les racines de la plante après leur décomposition. On considère ainsi que la tomate est une plante carnivore, mais un carnivore passif. La pomme de terre aussi est un carnivore passif, ainsi qu’un autre cousin, le pétunia (les trois sont des Solanacées).

Une petite partie du plus grand plant de tomate au monde.

4 Le plus grand plant de tomate au monde se trouvait à Disney World. Fixé sur des poteaux et dirigé de façon à couvrir le toit d’une serre plus grosse qu’une piscine olympique, il couvrait 56,73m2. Il détient aussi le record pour le plus grand nombre de tomates produites dans une année sur un seul plant : 32 194 tomates pour un poids total de 522 464 kg.

5 Le record du plant de tomate le plus haut va toutefois à un spécimen de 19,8 m, cultivé en Angleterre en 2000. C’est l’équivalent de 6 étages!

La tomate la plus grosse du monde mesurait 83,8 cm (33 pouces) de diamètre et pesait 4896 kg (plus de 10 livres), et fut cultivée par l’Américain Dan Sutherland en 2020. Au cas où vous voudriez essayer de reproduire et même dépasser cet exploit, le cultivar de tomate utilisé était ‘Domingo’, une variété rouge géante qui produit régulièrement des tomates aussi grosses qu’une assiette à tarte. 

Fruits de la tomate <em>Solanum pimpinellifolium</em>

7 La tomate sauvage (Solanum pimpinellifolium), ancêtre de la tomate qu’on connaît, ne produit que des fruits de la taille d’un pois. Ce sont les Amérindiens de l’Amérique du Sud il y a 7000 ans qui développèrent par sélection sur plusieurs générations la tomate à gros fruit qu’on connaît aujourd’hui. Et ce sont les Aztèques du Mexique qui lui donnèrent le nom «tomatl», ce qui veut dire «fruit enflé».

8 Les tomates sont riches en lycopène, un antioxydant bon pour le cœur et efficace contre certains cancers. Les tomates regorgent également de vitamines A et C, de calcium et de potassium.

9 La tomate n’est pas une plante annuelle, mais plutôt une vivace. Pas sous notre climat froid, bien sûr, mais dans le sud, où elle peut vivre plusieurs années, même des décennies, formant à l’état sauvage une plante grimpante un peu comme une vigne. Théoriquement, vous pourriez rentrer une tomate de votre jardin (ou encore, rentrer une bouture) l’automne et la cultiver sous un éclairage artificiel intense pendant l’hiver. Ainsi, il serait possible de la conserver d’année en année.

10 Des semences de tomate ont voyagé dans l’espace. En effet, jusqu’à maintenant, 600 000 graines de tomates ont voyagé jusqu’à la Station spatiale internationale avant d’être cultivées dans des salles de classe partout au Canada dans le cadre de l’expérience Tomatosphère, en cours depuis maintenant 20 ans.

La tomate : fascinante, n’est-ce pas?

*****

ENTRETIEN DE LA SEMAINE

  • Les limaces peuvent se cacher sous les pots de vos plantes. Vérifiez quotidiennement.
  • En période de canicule, tondez le gazon plus haut (à 8cm) pour protéger ses racines des dommages causés par le soleil brûlant.
  • Récoltez et faites sécher les feuilles de fines herbes quand vous voyez des boutons floraux, car leur goût est alors à son plus intense.
  • Assurez-vous que vos tomates ne manquent jamais d’eau, sinon elles peuvent fendiller.

*****

DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS

Voilà plus de cinq ans, j’ai mis des bulbes de tulipes en terre. Cette année, le feuillage s’est présenté, mais il n’y avait pas de fleurs. J’ai sorti les bulbes de terre et je ne sais pas si je dois les réutiliser ou doivent-ils être déplacés dans de meilleures conditions 
– Alice Turpin

La plupart des tulipes ont une persistance relativement faible dans nos jardins. La première floraison (donc, au printemps de l’année 2) est la plus spectaculaire, la suivante nettement moins impressionnante, la troisième est faible… et souvent il n’y a pas de quatrième floraison. Cela relève en bonne partie des producteurs néerlandais, qui considèrent les tulipes comme des plantes annuelles et suggèrent de les arracher après la première floraison et d’en replanter d’autres tous les automnes. Ainsi, lors du développement de nouvelles variétés, la pérennité est rarement un facteur.

Il reste quand même certaines variétés de tulipes qui sont beaucoup plus pérennes et qui peuvent alors persister pendant plusieurs décennies dans nos jardins, notamment les tulipes botaniques, les tulipes viridifloras (tulipes qui ont du vert dans la fleur) et les tulipes Darwin hybride (de grandes tulipes à grosses fleurs). Curieusement, on vend surtout en jardinerie les tulipes Triomphe, soit les tulipes les moins durables! Plutôt que de replanter une tulipe qui s’est montrée faible sous notre climat, je vous suggère de vous procurer des variétés plus durables. 

Vous pouvez toujours planter les bulbes récupérés, toutefois, soit aussitôt que vous les avez déterrés ou encore à l’automne, les plantant à une profondeur de 15 à 20 cm ou plus, au soleil et dans un sol riche et bien drainé, même un peu sec. 

Rosier attaqué par des scarabées du rosier

Mes plantations sont infestées de scarabées du rosier. Mes pommetiers, mes astilbes et mes hydrangées rose vanille en sont envahis. Le piège à scarabées du rosier ne fonctionne pas vraiment. J’arrose avec du produit vendu en pépinière, je fais une collecte manuelle (avec de l’eau savonneuse), je n’allume jamais les lumières le soir, j’ai semé du trèfle pour que ma pelouse soit plus dense. Bref, je fais tout ce que je peux, mais ils sont toujours légion. Ils détruisent tout sur leur passage. Au secours!!
– Sylvie Duhamel 

Le scarabée du rosier (Macrodactylus subspinosus) est un coléoptère de couleur beige olivâtre de 8–13 mm de longueur avec de longues pattes orange. On le trouve presque uniquement près des gazons au sol sablonneux, l’environnement idéal pour ses larves qui sont des vers blancs mangeurs de racines des graminées. En juin et au début de juillet, les adultes consomment fleurs et feuilles d’une bonne gamme de plantes, pas seulement des rosiers, puis disparaissent, leur cycle terminé. 

Un traitement possible est de les ramasser avec un aspirateur, beaucoup plus rapide qu’une récolte manuelle. Vous pouvez encore terreauter votre gazon avec une terre meuble non sablonneuse avant de ressemer avec un mélange de graminées et de trèfle, créant alors un milieu moins propice aux larves. Enfin, il y existe un nouveau produit — le BTG (Bacillus thuringiensis galleriae), marque de commerce Grub B Gone —, qui est une bactérie naturelle spécifique aux larves de scarabées, que l’on applique au gazon à la fin de juillet ou en août, puis encore au milieu du printemps, quand les larves sont les plus actives. Quand les larves consomment les spores de BTG, elles meurent rapidement.

Des questions svp!
Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com
Par courrier à :
Le jardinier paresseux
Le Soleil
C.P. 1547, succ. Terminus
Québec (Québec)  G1K 7J6

*****

CALENDRIER HORTICOLE

Formations horticoles en ligne
L’agronome Lili Michaud offre des formations en ligne que vous pouvez suivre à votre rythme dans le confort de votre foyer. Au programme : Les ravageurs et les maladies au potager, Le compostage domestique, Les fines herbes de la terre à la table, Le potager : planification, aménagement et entretien et Les trucs de culture de 25 légumes, de l’ail à la tomate. Coût : 25$ et 30$ + taxes. Pour information et inscription : www.lilimichaud.com

Radio CKIA et Facebook Live
L’émission radiophonique et virtuelle Le jardinier paresseux avec Larry Hodgson est offerte gratuitement les mercredis à 10h à CKIA-FM 88,3 et sur www.facebook.com/JardinierParesseux.