Projet CampariPour ces condos qui seront construits sur la route de l'Église, dans Sainte-Foy, Graph Synergie a créé «tout le branding 3D» : visite virtuelle, clip vidéo, perpectives. Cette pièce très réaliste montre une vue sur la ville depuis la terrasse.

Graph Synergie: faire parler des maisons virtuelles

Chez Graph Synergie, les maisons et les condos pas encore construits s'animent sous nos yeux en petits films 3D, avec leurs meubles et leurs panoramas virtuels sur l'extérieur. «On aide les acheteurs à rêver», résume Francis Lessard, président de cette entreprise de Québec qu'il a fondée en 1996.
<p>Projet QB - Situé sur le chemin des Quatre-Bourgeois, à l'angle de l'autoroute Robert-Bourassa, ce complexe de 600 appartements et condos occupera un terrain près de l'Université Laval, du Cégep de Sainte-Foy, du CHUL, du cinéma Le Clap et des centres commerciaux du boulevard Laurier, à Sainte-Foy. Le mandat de Graph Synergie a été de de créer le site Web, la vidéo 3D et de faire la promotion du projet. </p>
<p>Le bâtiment du Domaine Longwood, dans une perspective 3D conçue par Graph Synergie</p>
En 2008, la Maison Tanguay est devenue virtuelle grâce à l'expertise de Graph Synergie. Chaque année depuis, au moment de son lancement, les images 3D des pièces parlent aux journalistes aussi efficacement qu'un vrai tour du propriétaire. «Chaque objet est modélisé, ce qui rend la visite très réaliste», explique Francis Lessard.
Le nouvel amphithéâtre a bénéficié du même traitement. À la télé, les gens de Québec ont pu déambuler dans ses gradins, ses corridors et ses salons, comme s'ils y étaient. «On valorise le produit construit à venir», dit-il.
C'est ainsi que chaque nouveau projet immobilier peut devenir tangible aux yeux des éventuels acheteurs. Ils peuvent se promener d'une pièce à l'autre, d'un condo à l'autre, sur l'écran de leur ordinateur. Avec le design 3D, ils peuvent même imaginer leur propre mobilier dans l'espace.
Graph Synergie regroupe des architectes, des gens de communication, des spécialistes 3D, des programmeurs et un monteur vidéo, dans un bureau à aire ouverte de la rue Saint-Joseph, à Québec, de biais avec l'église Saint-Roch. Cette approche intégrée ne comporte que des avantages, analyse le président.
À l'entrée du bureau, des images défilent sur un grand moniteur, illustrant quelques-unes des 2500 réalisations de cette boîte qui a porté le nom de Graph Architecture jusqu'en 2003.
Avec de l'animation, des films, des vidéos, des sites Web, des documents papier, ces professionnels du multimédia «font parler le territoire virtuel» en créant «des images du futur». Grâce à eux, les Québécois ont pu visualiser la tour de bois de 12 étages qui se dressera dans l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, et l'entrée d'un éventuel tunnel entre les deux rives du fleuve.
Francis Lessard utilise le mot branding, l'image de marque d'un projet, celle qui séduit, puis fait vendre.
Graph Synergie planche actuellement sur Lac-Mégantic. «On modélise le centre-ville virtuel avec nos outils, fait valoir Francis Lessard. On sensibilise les citoyens.» C'est à la fois un travail de développement et de promotion. «On a toujours une vente à faire, à un promoteur, à un client ou à une ville», précise-t-il.
L'entreprise est en train de créer une banque de villes virtuelles comparable aux images 3D accessibles sur Google Earth. «Notre portail [lesvillesontdesprojets.com] est plus raffiné, soutient M. Lessard. On l'a développé avec les villes elles-mêmes. On y a mis leurs écoles, leurs infrastructures de transport, leurs offres de services.»
Et maintenant qu'il vient d'ajouter une branche de courtage immobilier à son entreprise, l'homme de 46 ans rêve de brasser des affaires un peu partout dans le monde.