Justine Gagnon partage son bureau entre son travail d'illustratrice pour FlaFlaDesign et sa recherche pour terminer un doctorat en géographie culturelle.

FlaFlaDesign: bestiaire habillé

On entre dans la boutique en ligne Etsy de FlaFlaDesign comme dans un doux et ludique bestiaire. C'est que les animaux qu'elle dessine et habille de tricots ont chacun leur nom, leur histoire et leur personnalité.
Extrait du portrait de la toute première créature qui est sortie de l'imaginaire de Justine Gagnon, une lapine vêtue d'un chandail de laine à la mode islandaise : «Bénédicte fait partie de ceux/celles que l'on surnomme les «bobos». [...] Telle une mini-wheat, elle joint avec brio son militantisme de gauche et sa passion pour la décoration intérieure.» Il y a aussi Françoise, «une oie d'une soixantaine d'années, propriétaire d'un salon de thé dans le Vieux Longueuil», ou encore Marie-Laurence, une loutre «militante féministe et doctorante engagée» (inspirée d'une amie et de la fameuse affiche publicitaire You can do it).
Marie-Laurence la loutre est inspirée d'une amie de l'artiste, féministe engagée. L'occasion de faire un clin d'oeil à la fameuse publicité vintage <i>You can do it</i> était belle...
«C'est une de mes amies, Isabelle, qui a commencé à inventer une histoire à mes personnages»,  raconte en riant l'artiste de Limoilou. Il y a longtemps que Justine Gagnon tient une «pratique artistique», qui s'est articulée dans différentes phases : peinture, dessin, tricot, origami... L'an dernier, elle a décidé de peaufiner des croquis laissés dans un carnet, expérimentant avec le pointillisme au feutre à pointe fine et l'aquarelle. 
Comme elle avait vu des illustrations en vente chez Article 721, une petite boutique d'objets hétéroclites sur la 3e avenue, tout près de chez elle, Justine Gagnon a décidé de tenter sa chance auprès d'eux. Et ça a fonctionné! Tellement qu'elle a décidé de lancer sa propre boutique Etsy. «J'ai fait ça un peu à l'envers des artisans ces temps-ci», concède la jeune femme, qui jongle entre ses pinceaux et crayons et son ordinateur et ses livres, le temps de compléter son doctorat en géographie culturelle à l'Université Laval.
Bénédicte, une lapine «bobo» portant un chandail de laine islandais, est la première à avoir émergé de l'imagination de Justine Gagnon.
Cartes de souhaits
Largement autodidacte, la jeune femme originaire du Lac-Saint-Jean a dû apprendre à se débrouiller avec Photoshop pour rendre ses créations, toutes réalisées à la main, faciles à imprimer sur différents supports. Heureusement, sa soeur était là pour lui donner un coup de pouce. 
Ses créations empreintes de douceurs et de pastels se déclinent surtout en illustrations prêtes à être encadrées et en cartes de souhaits, son plus gros vendeur. «Les gens aiment encore beaucoup s'envoyer des mots à la main dans des jolies cartes», constate l'artiste.
L'artiste derrière FlaFlaDesign a aussi le béguin pour les formes géométriques, les plantes et la texture de marbre, qu'elle marie dans des illustrations épurées.
Plus récemment, même si elle n'a pas délaissé les animaux, Justine Gagnon a aussi décidé de marier son amour des formes géométriques et de la botanique dans une nouvelle ligne d'illustrations épurées où le marbre et les dorures s'allient aux feuillages et fleurs aux teintes pastel. Et son imaginaire a encore en tête bien des idées, dont un hommage à deux de ses anciens chats, qui porteront, évidemment... des chandails de laine!
Sur Etsy : www.etsy.com/ca-fr/shop/FlaFlaDesign et pour la suivre sur Instagram : @flafladesign