Un mur-rideau peut être constitué de fenêtres ou de panneaux opaques, d'aluminium ou de bois, par exemple. Ce n'est pas un élément structurel.

Exposition Contech: un mur-rideau étanche et sans scellant

Une entreprise de Richelieu, en Montérégie, a présenté, la semaine dernière, à Québec, un mur-rideau sans scellant, qui offre une étanchéité parfaite, un rendement énergétique maximal et un procédé d'installation simplifié.
Paul Laurin, pdg d'A & D Prévost, une entreprise spécialisée en aluminium structural, a profité de la tenue de l'exposition Contech bâtiment de Québec, jeudi dernier, au Centre de foires, pour lancer un nouveau mur-rideau, le P55 Konfort. Ce salon d'une journée s'adressait aux professionnels du bâtiment (architectes, constructeurs, ingénieurs, designers, etc.). La conférence de M. Laurin a fait salle comble.
Il a conçu son mur-rideau à la suite d'une étude de marché auprès des architectes qui avaient exprimé leur besoin d'un produit étanche à 100 %, énergétiquement performant et d'installation facile.
L'ingénieur a ainsi développé une mousse qui ne nécessite aucun scellant, dans laquelle des vis spécialement conçues s'ancrent et forment des joints étanches sous pression. Cette mousse a aussi le mérite d'éviter tout contact «métal-métal», source fréquente d'infiltration d'eau.
Rendement élevé
Il affirme que sa technologie offre «un rendement énergétique 55 % plus élevé qu'une ossature de mur-rideau conventionnelle» et qu'elle «rencontrera les performances énergétiques équivalentes à la norme Energy Star 2015».
«Tout est fabriqué en usine», a mentionné Paul Laurin. Les croix sont déjà fixées sur les meneaux, et les blocs de support du verre sont installés sur les traverses. Sur le chantier, les ouvriers n'ont besoin que d'un seul outil, un tourne-vis électrique, pour assembler chaque unité de vitrage de façon indépendante. Il y aurait une économie de temps de 30 %.
L'ingénieur promet qu'il n'y aura aucune condensation. Et il assure que la barrière thermique assurera le confort de l'usager.
Des portes et des fenêtres peuvent être incorporées au P55 Konfort, qui convient aussi bien aux édifices commerciaux qu'aux immeubles de condos et aux maisons unifamiliales.
Le P55 Konfort avec un verre à haut rendement énergétique coûte 645 $ le mètre carré, soit environ 20 % de plus qu'un mur-rideau conventionnel avec un verre énergétique régulier. Information : www.adprevost.ca