L'architecte Éric Pelletier s'est fait une belle réputation à Québec avec des projets innovateurs, dont la conception de la bibliothèque de Charlesbourg.

Éric Pelletier architectes et Lemay associés: une fusion pour la création pure

À 46 ans, à l'étape où tout déboule dans une carrière, l'architecte de Québec Éric Pelletier réalise qu'il aura désormais plus de temps, à la faveur de la fusion de son entreprise avec Lemay associés.
L'union de ces deux firmes s'est matérialisée l'automne dernier, mais l'idée était dans l'air depuis un an et demi. Éric Pelletier et ses sept collègues s'apprêtent à quitter leur bureau de la rue Arago. Lui-même est en train de finaliser ses derniers dossiers et de fermer les livres.
Le Soleil l'a rencontré dans les bureaux de Lemay, sur le boulevard Charest, dans le quartier Saint-Roch. Le président, Louis T. Lemay, assistait à l'entrevue par vidéoconférence.
«C'est comme un mariage», blague Éric Pelletier. Et comme dans tout ménage reconstitué, les deux parties devront se reloger dans un endroit plus grand qu'elles ont trouvé sur la rue Saint-Joseph. «On tenait à rester dans le quartier [Saint-Roch]», précise l'architecte.
Lemay, c'est une firme majeure qui a aussi des bureaux à Montréal et à Toronto, ainsi que des «cellules de création» sur d'autres continents. Elle compte désormais cinq architectes associés principaux : Michel Lauzon, Pierre Larouche, André Cardinal, Louis T. Lemay et Éric Pelletier.
Éric Pelletier, lui, s'est fait une belle réputation, à Québec et dans la province, avec des projets innovateurs qui lui ont valu de nombreux prix. Pensons à la bibliothèque de Charlesbourg, par exemple, qu'il a conçue à l'époque où il faisait équipe avec Marie-Chantal Croft. Il était non seulement le patron de sa boîte, mais aussi le responsable des ressources humaines, du soutien informatique, de l'administration...
«Une vision commune»
En intégrant la firme Lemay, l'architecte se retrouve allégé de ces tâches connexes, ce qui lui «libère du temps pour la création pure».
«On partage une vision commune de l'architecture, fait valoir Louis T. Lemay. On a les mêmes valeurs d'excellence, de respect de l'environnement, la même volonté de créer des meilleurs milieux de vie et de travail. Éric a des grandes capacités quand vient le temps de trouver des solutions. Il a de belles qualités humaines, il sait communiquer.»
Louis T. Lemay travaille en «cellules de création», selon une approche multidisciplinaire qui rassemble des architectes, des designers et tout professionnel lié de près ou de loin à un projet donné.
«Si on conçoit un hôpital, est-ce qu'on peut faire vivre une expérience différente au patient? illustre-t-il. Peut-on penser à un environnement physique qui faciliterait sa guérison?» Des psychologues pourraient ainsi être appelés à collaborer.
Son bureau cherche à développer des méthodes de travail différentes. Et Éric Pelletier participera à ce «nouveau studio de création» en train de se déployer entre Québec et Montréal. La technologie abolit les distances et permet aux gens de se réunir par écran interposé. Le gain de temps, il est là aussi pour l'équipe de Lemay.
Éric Pelletier assure que construire à Québec représente encore un «très beau défi». Il ne désertera pas la ville. Pas plus qu'il ne délaissera le volet résidentiel et la spécialisation culturelle de sa pratique. Mais il veut se «challenger», sortir de sa zone de confort, ne pas toujours refaire la même bibliothèque.
L'approche multidisciplinaire de la firme lui ouvre plusieurs champs, ceux du design et du mobilier, par exemple. Il prône l'audace. Et il constate qu'il n'échappera pas à l'architecture comme outil de communication et de marketing, celle qui «raconte une histoire», résume Louis T. Lemay, et qui magnifie «l'image de marque» du client.
<p>L'immeuble qui donne sur la rue de la Reine a six niveaux, dont deux en retrait au sommet.</p>
District 03: un jalon dans une ville qui évolue
Avec ses deux bâtiments reliés par une passerelle et construits dans un «îlot étroit» du quartier Saint-Roch, l'ensemble de condos District 03 se dresse comme un «jalon dans une ville qui évolue».
L'architecte Éric Pelletier, son concepteur, rêve d'un centre-ville qui se densifie. Dans quelques années, quelques décennies, ce complexe semblera peut-être tout petit dans ce quartier qui pourrait accueillir encore plus de résidents, observe-t-il. «J'aime la vie en ville, confie-t-il. Il y a beaucoup de potentiel au centre-ville.»
District 03 occupe le terrain où se trouvait à l'époque la boucherie Bégin, entre les rues du Parvis et de la Chapelle. La bâtisse délabrée a fait place à deux bâtiments : celui qui donne sur la rue de la Salle a trois niveaux, et le second, sur de la Reine, en a six, dont deux un peu en retrait.
Quelques «unités traversantes» bénéficient de fenêtres donnant au nord et au sud.
Vus d'un condo aménagé sur deux niveaux, au sommet, les immeubles emblématiques de la haute ville composent un panorama grandiose. Tout en bas, les cours et les balcons voisins dessinent une géométrie familière. Le salon, la cuisine et la salle à manger à aire ouverte remplissent tout l'espace supérieur, alors que la chambre et la salle de bain se trouvent en bas. C'est simple, fonctionnel et invitant.
52 condos généreusement fenestrés
Les deux immeubles abritent 52 condos généreusement fenestrés, dont la plupart sont encore en construction. Tous les propriétaires profiteront d'une salle et d'une terrasse communautaires, ainsi que d'une piscine.
Éric Pelletier mentionne que ces condos à prix abordables ont été conçus «pour des premiers acheteurs».
District 03 est le premier bâtiment résidentiel dans l'est de l'Amérique du Nord à être construit à partir de bois lamellé-croisé. Il s'agit d'un projet de 12 millions $ dont le promoteur est GM Développement.
L'architecte a aussi conçu les plans pour les Suites de la Colline, un ensemble de 30 condos situé sur le boulevard René-Lévesque, à l'angle de la rue de la Chevrotière, «un des derniers îlots de Québec», mentionne-t-il. L'immeuble est actuellement en chantier.
Une bibliothèque au naturel
La bibliothèque du Boisé, dans l'arrondissement Saint-Laurent, à Montréal, est l'un des derniers projets réalisés par la firme Éric Pellertier architectes.Ouverte en juillet, elle comporte plusieurs éléments qui témoignent des préoccupations écologiques de ses concepteurs.
Ainsi, la toiture élastomère blanche (un revêtement à haute réflexivité) et plusieurs sections de toiture végétalisée évitent de créer un îlot de chaleur urbain. Le bâtiment est doté d'un système de rétention des eaux pluviales; lors de fortes pluies, le surplus d'eau est retenu temporairement dans deux bassins qui se vident ensuite par gravité.
La présence d'un boisé a influencé le design du bâtiment qui crée une entrée pour le citoyen vers cet espace vert. Un lanterneau offre un éclairage naturel important au centre de la bibliothèque en plus d'être équipé d'un système de ventilation permettant la récupération d'air chaud.
L'énergie est obtenue par géothermie.