Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Un décor farmhouse pour un Noël blanc!

Marie-Anne Dayé
Marie-Anne Dayé
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
Entrer chez Isabelle-Audrey Fitzback a l’effet d’un baume. Son décor d’inspiration farmhouse moderne ficelé avec doigté nous plonge dès le pas de la porte dans une ambiance réconfortante.

Il suffit de monter les marches couvertes d’ardoise, de longer le mur de pierre, pour apercevoir du coin de l’œil l’atmosphère féérique créée par les décorations de Noël qui inondent le rez-de-chaussée. C’est loin d’être exagéré, car chaque accessoire a été choisi avec soin, placé au bon endroit et respecte une palette de couleur bien précise. Le blanc, le noir, le vert et des touches argentées cohabitent et composent un intérieur harmonieux.

L’influence farmhouse est flagrante : shiplap sur les murs, panneaux coulissants sur rails, armoires et dorées shaker, poignées en coupelles, structure en «X» sur l’îlot, blanc et bois partout. Isabelle puise surtout son inspiration sur des comptes Instagram de blogueuses américaines qui ne jurent que par ce style, tels que @thelittlewhitefarmhouse et @yellowprarieinteriors.

Le bois (plancher et meuble créé sur mesure avec des matériaux réutilisés) et le rotin (panier et cache-pied du sapin de Noël) sont des éléments-clés du style.
Des arbres en verre, un coup de cœur acheté aux États-Unis.

Et il faut dire que sa maman, couturière de métier, a sa part de responsabilité quant à sa passion pour la déco. «Le divan était rouge le matin, le soir on arrivait et il était carreauté. Ma mère aimait beaucoup le champêtre», se souvient Isabelle. Elle a aussi adopté ce style, pour ensuite suivre la tendance farmhouse, un champêtre nouveau genre qui rappelle les maisons de fermes. C’est la toile de fond parfaite pour créer un décor de Noël à faire rêver.

Décorer, une thérapie

Isabelle voit ce rituel annuel comme une thérapie pour casser la morosité de novembre. «Et le mois de novembre, cette année, il était plate», renchérit-elle.

Normalement, elle travaille dans son entreprise d’exploitation forestière qu’elle possède avec son conjoint, mais pour ses 40 ans, qu’elle a célébrés en septembre, elle a décidé de s’offrir une année sabbatique. Ce beau cadeau lui permet d’accorder plus de temps à la rénovation de sa maison, à la création et à la revalorisation de meubles, entre autres.

Le rouge se fait discret dans la maison, mais on peut le trouver à petites doses, notamment sur ce bougeoir.
Une partie du dosseret est couvert d’une céramique blanche et noire très tendance.

Son conjoint et ses trois filles de 9, 14 et 18 ans savent que c’est son dada et lui laissent ce plaisir. «Comme moi, je laissais faire ma mère, je la suivais et je la regardais. Mes enfants font pareil.»

Cette année, étant donné que les impacts de la COVID-19 ont un peu sapé le moral de ses filles, Isabelle a décidé de mettre le paquet côté ambiance de Noël. Partout où l’on passe, il y a une branche d’eucalyptus ou de cèdre, des sapins miniatures artificiels ou en céramique, des écriteaux Merry Christmas, Jingle Bells, Let it Snow et des petites maisons illuminées. Le grand sapin — pas si grand que ça! — dans un coin du salon, rassemble toutes les caractéristiques du décor en un seul morceau. Même la salle de bain bénéficie elle aussi ses ornements festifs.

Miroirs ronds, meuble-lavabo en bois ouvert et <em>shiplap</em> donnent un aspect très <em>farm­house</em> à la salle de bain.
Dans la salle à manger, Isabelle a ajouté du <em>shiplap</em> au mur et ce meuble antique qu’elle a revalorisé.

Isabelle se procure ses meubles et accessoires dans des enseignes connues comme IKEA ou HomeSense, par exemple, et raffole de ce qu’on peut trouver l’autre côté de la frontière. D’un point de vue plus local, elle adore visiter la boutique Les Coquetteries de Julie, située à Beauport. Récemment, elle a trouvé un beau vaisselier antique sur Marketplace à 125 $, qu’elle a sablé et peint en noir. Il trône dans la salle à manger, pièce coup de cœur de la propriétaire — et on comprend bien pourquoi. Sur celui-ci y est déposé un panache qu’elle a trouvé par hasard dans le bois avec son conjoint, 14 ans plus tôt.

Ralentir le rythme

Comme tout le monde, Noël sera plutôt tranquille chez Isabelle. Elle le soulignera avec son conjoint, ses filles, ses deux chiens et son chat. Elle ne voit pas cela d’un mauvais œil et préfère regarder l’année 2020 comme ayant été une occasion de ralentir, même si elle se désole des impacts négatifs qu’elle a occasionnés sur la santé des gens.

«Ça m’a rapproché beaucoup de ma famille, de mes sœurs. Même sans se voir, on se parlait plus, on communiquait plus. Avec les enfants, on a appris à plus se connaître. On vivait tellement dans un train de vie de fou.»

Isabelle a adopté le style <em>farm­house</em> il y a quelques années, avant qu’il devienne populaire au Québec.
Les bougeoirs sont des éléments clés d’une déco de Noël pour créer une ambiance feutrée.
Le blanc, le noir et le vert sont les principales couleurs du décor.

Avec cette année sabbatique, Isabelle passera du temps de qualité avec sa famille, écrira, et en profitera pour réaliser de nouveaux projets. Les prochains sur la liste pour sa maison de Sainte-Anne-de-Beaupré : le deuxième étage et la cour. À voir ce qui a déjà été accompli, la suite promet.

«J’adore cette maison-là, elle a vraiment des bonnes vibes. Quand on l’a achetée, la madame et le monsieur qui nous l’ont vendue m’ont dit : “Tu vas voir, vous allez être heureux dans cette maison-là”, pis c’est vrai. Il y a une âme.»