Entrez

Sanctuaire vibrant

Auteure et lectrice, Christine Michaud vit entourée de livres et de mots. Sa maison, simple et authentique, tient de la chapelle et de la bibliothèque. Elle reflète l’univers d’une femme de paroles.

Chroniqueuse littéraire pendant 15 ans, Christine Michaud a trouvé un écrin pour ses livres dans la maison de Sainte-Pétronille, à l’île d’Orléans, qu’elle a achetée l’année dernière. «Tout était brun», raconte sa décoratrice, Christiane Vaugeois. «Et les balustrades étaient en verre fumé et en laiton.»

Quatre mois de travaux ont suffi pour convertir cet ancien chalet en une résidence au cachet de bord de mer. Sur les murs et sur le mobilier, le blanc crème unifie les pièces. Les livres prennent tout leur relief sur ce canevas apaisant. Ils participent à l’harmonie de la maison et transcendent même la majesté du paysage. Qu’on lève les yeux ou qu’on embrasse le rez-de-chaussée, ils sont partout, invitants et vibrants.

Entrez

Design en famille

L’architecte Suzanne Bergeron a eu carte blanche pour aménager le condo de sa sœur et de son beau-frère, dans Sillery. Avec leur complicité, elle a su magnifier les détails historiques du Domaine Benmore.

Suzanne Bergeron a eu la surprise de voir sa «petite sœur» Nicole emménager dans le condo en bas du sien, en 2013. De leur complicité est né un espace d’un grand achèvement.

«Je suis gâtée avec Nicole et mon beau-frère Michel. J’ai leur confiance aveugle», s’exclame l’architecte, qui est aussi designer et a pensé au moindre détail.

Le lieu n’est pas banal, le condo prend place à Sillery, dans l’ancienne maison Benmore qui date du XIXe siècle. D’où ses détails architecturaux et ses riches boiseries. Mais cet univers lumineux et apaisant respire avant tout un amour profond pour le design et l’art. Une passion partagée.

Il faut entendre les deux sœurs rigoler quand elles se remémorent une valise pleine de poignées qu’elles ont rapportées d’Europe. «Elle pesait une tonne!» lance Suzanne Bergeron, en pointant un de ces souvenirs dans l’entrée. Une silhouette effilée accolée à une porte de placard. «Il y en a une seule, pour qu’elle reste à l’état d’œuvre d’art.» Une autre petite poignée en forme de galet trouvée à Québec complète la paire à merveille, en toute discrétion.

Habitation

La maison d'un papa poule

Quand ses amis se préparent à aller en Floride l'hiver, Guy Angers reste dans sa maison du Parc Chaudière, à Saint-Nicolas. À 74 ans, il s'occupe de ses deux enfants de 9 et 6 ans, les emmène à l'école, fait les devoirs, les repas... «Moi, je suis un homme à tout faire», lance notre hôte, qui badine constamment avec son âge et sa situation particulière.
«On me prend souvent pour le grand-père. Je fais exprès pour mettre les gens mal à l'aise, j'aime ça agacer», dit le volubile retraité, qui était gestionnaire pour une compagnie de pétrole. 

Habitation

Un condo entre falaise et fleuve

Un producteur de Québec vit dans un condo du Cap-Blanc. Il a transformé en bureau l'ancienne porte cochère de l'immeuble, et aménagé un second condo dans le local qui lui servait de costumier. Incursion dans un secteur bâti entre falaise et fleuve.
Encombrée par un «amoncellement de cochonneries», une ancienne porte cochère attirait les robineux. «Mal utilisée», elle refroidissait le reste de la maison. Son propriétaire a eu l'idée d'y construire un bureau.

Entrez

Temple à la lumière

Voici une maison si singulière que les passants s'arrêtent devant elle, n'en croyant pas leurs yeux de tant de transparence.
Située dans Sainte-Foy et lauréate d'un Mérite d'architecture de la Ville de Québec l'an dernier, elle est considérée comme «une vraie contemporaine» par son propriétaire puisque ses accès sont directement au niveau du sol. 

Habitation

Une maison à la hauteur de leurs rêves

Après avoir vécu durant 24 ans dans une maison imparfaite, popoté dans une cuisine trop petite, partagé une seule salle de bain à quatre, Mario et Josée savaient ce qu'ils voulaient pour leur nouvelle maison familiale. Leur rêve a pris forme à Stoneham l'an dernier, et ils en sourient encore d'aise.
Haut perché et entouré de forêt, avec une vue en hiver sur les pistes du Relais, leur cottage est bien ancré à un terrain de 170 000 pieds carrés. Le couple, qui vit avec ses deux grands enfants, voulait de l'espace à l'extérieur et a mis deux ans à trouver le site idéal. «Quand on est arrivé ici, c'était un bois sans rue. On a acheté par GPS», raconte le propriétaire.

Habitation

Une maison inspirée du Maine

Inspirés par leurs séjours dans le Maine, Sylvia Drolet et Yves Laflamme se sont bâti une maison accueillante et paisible, qui surplombe la rivière Chaudière. Ouverte sur la nature grâce à ses fenêtres généreuses et à sa vaste terrasse couverte, elle a été conçue pour une grande famille.
«Les Fêtes se passent ici», mentionne Sylvia, trop heureuse d'énumérer les quatre enfants, leurs conjoints et les 10 petits-enfants qui composent sa tribu.