Deux artistes dans nos décors

L’un est à l’affiche au Musée national des beaux-arts du Québec. L’autre expose son visage partout. Miró et Frida Kahlo ne sont plus, mais Le Soleil les gardent bien vivants dans nos mémoires et nos décors.

MIRÓ CHEZ SOI

Colorées, expressives, dansantes, les œuvres de Joan Miró exercent un attrait indéniable sur ceux qui les regardent.

La Librairie-boutique du Musée national des beaux a profité de l’exposition Miró à Majorque. Un esprit libre, consacrée au peintre catalan, pour passer des commandes substantielles.

«On a senti l’engouement avant même que l’exposition soit commencée. Les gens appelaient pour savoir quels produits on aurait!», raconte Edyta Warias, adjointe à la direction de la Librairie-boutique.

Les articles ont été choisis selon les œuvres présentées dans l’exposition. Une dizaine de modèles de housses de coussins et des tapisseries fabriqués par la société française Jules Pansu, des illustrations de petits et de grands formats ainsi que des napperons et sous-verre permettent aux amoureux d’art de ramener un peu de Miró à la maison.

Illustration pour «Pour parler seul» de Tristan Tzara, 1950, encadré 75,95$
Ensemble de six sous-verres, 11,95$
Napperon illustré par «Lapidari», 1981, 10,95$
Tapisserie selon l’œuvre «Femme, Oiseau, Étoile», 995$
Coussin illustré de l’oeuvre «Pour Pilar (extrait no2)», 135$ ou 145$ avec bourre

+

LES COIFFURES, LES FLEURS ET LE MONOSOURCIL DE FRIDA

Le 13 juillet 1954, il y a 65 ans aujourd’hui, l’artiste mexicaine Frida Kahlo rendait l’âme et les pinceaux. Elle avait 47 ans.

Symbole du Mexique, féministe, bisexuelle, autodidacte, la jolie brune au monosourcil a multiplié les autoportraits au cours de sa vie. Après un grave accident de bus, celle qui se destinait à la médecine s’est mise à peindre depuis son lit d’hôpital, avec un miroir en ciel de lit.

À travers ses traits et son propre corps, elle exprimait sa douleur, elle qui souffrait aussi de polio et a subi plusieurs fausses couches. Épouse du grand muraliste mexicain Diego Rivera et maîtresse passagère du révolutionnaire russe exilé Léon Trotsky, Frida Kahlo inspire toujours. Son visage est décliné à travers une multitude d’objets de mode et de décoration.

L’illustratrice de Québec Kartinn Pelletier lui a rendu hommage pour une exposition en lien avec la laine. «Frida appréciait porter des costumes traditionnels mexicains et intégrait dans son travail de peintre tout ce qui se rapportait à l’artisanat et aux légendes de son pays. Je trouvais le lien intéressant avec le renouveau de l’artisanat en général de nos jours.»

Pour ses couleurs ou son charisme, voici quelques clins d’oeil à cette brande artiste.

Papier peint floral portrait de Frida Kahlo, 44 $/m2 sur le site muralswallpaper.com
Affiche Frida Kahlo fleur et laine de Katrinn Pelletier, 20 $ sur la boutique en ligne katrinnillustration.etsy.com
Jeté Frida et son univers, 95 $ chez Simons
Jeté Frida au jardin, 95 $ chez Simons
Casse-tête Frida Kahlo, 1000 pièces, 29,99 $ sur le site de La Baie d'Hudson
Grande tasse à café inspirée de Frida, 27,54 $ sur le site wayfair.ca