Les participants au projet obtiendront des dessins et des plans réalisés par les étudiants en technologie de l’architecture.

Des idées étudiantes pour vos rénos

Vous avez un projet de rénovation, mais vous ne savez pas par où commencer? Le coup de pouce pourrait bien venir des étudiants en technologie de l’architecture du Cégep Lévis-Lauzon. Comme chaque automne depuis une vingtaine d’années, ils cherchent des clients réels à se mettre sous la dent.

En quoi consiste l’expérience? Chaque projet sélectionné sera jumelé à deux équipes de deux à quatre étudiants, explique Vincent Gignac, architecte et professeur au département de technologie de l’architecture. Trois rencontres sont prévues entre les clients et les étudiants au fil de la session, au bout desquelles seront remis aux clients des plans à l’échelle de la maison, et différentes images 3D des idées développées par les futurs technologues. Ces plans ne sont pas constructibles, prévient toutefois le responsable, mais peuvent servir lors de démarches auprès d’autres professionnels si les clients choisissent de pousser le projet plus loin. Au fil du temps, certains l’ont fait, note d’ailleurs Vincent Gignac, qui prend plaisir à voir ces projets qui ont abouti avec des idées proches de celles développées par ses étudiants. 

On recherche des projets d’une assez bonne envergure, qui jouent notamment sur la structure de la maison : agrandissement, ajout d’un étage, abattage de murs… On demande aussi aux propriétaires d’avoir identifié au préalable leur budget et leurs besoins, afin de représenter le plus fidèlement possible les conditions d’exercice réelles de la profession. «On aime qu’il y ait certains défis techniques», ajoute Vincent Gignac.

Critères d'admissibilité

Certains critères doivent être respectés pour soumettre sa candidature, soit d’habituer une maison résidentielle unifamiliale à ossature de bois, adhérer à la nature pédagogique du projet, et être dans un rayon de 50km du Cégep Lévis-Lauvon. Il faut aussi être disponible pour trois rencontres de deux à trois heures au cours de la session d’automne (jour, soir ou fin de semaine). 

À noter qu’une contribution monétaire de 400$ est demandée aux participants. Cette somme est redistribuée aux étudiants sous forme de bourses et utilisée pour l’achat d’équipements. «Les clients obtiennent en retour des documents d’une grande valeur», note Vincent Gignac.

Pour tout connaître sur la procédure de mise en candidature, qui s’étire jusqu’au 3 septembre, rendez-vous au bit.ly/2JVouq0