L'église de Bassin aux Îles-de-la-Madeleine

Des églises tournées vers l'avenir

Deux églises de l'est de la province se sont illustrées dans le cadre de la deuxième cérémonie des Prix d'excellence du Conseil du patrimoine religieux du Québec. Deux projets de restauration, aux Îles-de-la-Madeleine et à Rivière-du-Loup, ont été primés pour la qualité de leur réalisation.
<p>Église Saint-Ludger de Rivière-du-Loup</p>
De plus en plus de lieux de culte ferment leurs portes, sont vendus ou même démolis. Le Conseil du patrimoine religieux du Québec (CPRQ) veut mettre en lumière le travail de ceux qui tentent de sauver une partie de notre patrimoine. «On a subventionné près de 2600 chantiers depuis 20 ans. On sentait le besoin de les faire connaître», explique Denis Boucher, chargé de projet pour le CPRQ.
Vingt-neuf projets ont été retenus dans les deux catégories (restauration et valorisation), pour l'événement tenu pour la deuxième année par l'organisme à but non lucratif. La fabrique de la paroisse Saint-François-Xavier-du-Bassin aux Îles-de-la-Madeleine a remporté le prix d'excellence dans la catégorie des projets de moins de 250 000 $ pour la restauration de son église et de son presbytère.
Le projet a été récompensé pour la cohérence, la qualité et la persévérance démontrée sur le chantier. Il s'agit de la restauration du revêtement de bardeau de cèdre et de la peinture de l'ensemble de l'église, la troisième et ultime phase d'une opération amorcée il y a plus de 10 ans. Le tout a nécessité près de 1,2 M$ d'investissement. L'architecte Jean-Claude Gauthier a accompagné la fabrique tout au long de l'aventure.
Mention spéciale 
La fabrique de la paroisse Saint-Patrice de Rivière-du-Loup a reçu une mention spéciale du jury pour le réaménagement des bas-côtés de la nef et l'intégration de nouvelles fonctions dans l'église Saint-Ludger. Le jury a décidé de remettre cette mention pour la qualité du design, qui allie le contemporain au décor ancien du bâtiment, et la sobriété de l'intervention de la firme Atelier 5 - Carl Charron, architecte.
«On voulait souligner la qualité du design et la finesse des interventions. Les matériaux sont bien intégrés malgré la facture très contemporaine», a souligné M. Boucher.
La fabrique de la paroisse Saint-Patrick de Montréal a obtenu le premier prix de restauration pour les projets de plus de 250 000 $. La Ville de Coaticook a remporté le prix de mise en valeur, devant 15 autres projets, pour la valorisation des cimetières publics et privés de son territoire.