Une maison au toit surchargé lancera d’abord des «appels à l’aide», dont l’apparition de fissures au plafond, des craquements inhabituels et le frottement des portes.

Déneigement de la toiture: Conseils et mises en garde

La neige s’accumule de façon exceptionnelle cet hiver. Avec les périodes de redoux et de verglas qu’on a aussi connues, la charge sur les toitures est accrue et le drainage normal peut être entravé par la formation de glace. Quand agir et comment déneiger?

CAA-Habitation rappelle que «les toits plats et inclinés sont en principe construits de manière à pouvoir supporter des charges de neige propres à chaque région». Mais le récent cocktail météo invite à la vigilance pour éviter un affaissement structural ou une infiltration d’eau.

Un toit surchargé lance d’abord des appels à l’aide, souligne CAA-Habitation dans sa capsule-conseil. Craquements inhabituels, déformation d’un plafond, apparition de fissures et frottement des portes sont autant de symptômes qui justifient une intervention préventive.

Opération délicate

Mais attention, déneiger une toiture est une opération délicate. Il y a des risques de chute, d’électrocution et de malaise causé par l’effort physique intense ou le froid. CAA-Habitation conseille d’ailleurs de confier la tâche à une entreprise spécialisée qui a les équipements requis. «Si la couverture est toujours sous garantie, il faut d’abord contacter l’entrepreneur qui l’a accordée.»

Quant aux propriétaires qui préfèrent s’occuper eux-mêmes de cette tâche, mieux vaut suivre certaines mesures de sécurité.

Pour dégager le toit en pente d’une maison résidentielle, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) recommande autant que possible de déneiger à partir du sol, avec un râteau de toit muni d’un long manche. S’il faut grimper, l’échelle doit reposer fermement sur le sol et être solidement appuyée sur le rebord de la toiture, en le dépassant d’au moins 90 cm. Le déneigeur devrait être attaché avec un harnais.

En tout temps, les outils devraient être en bois ou en plastique et non pointus ou tranchants, mentionne CAA-Habitation.

Et il n’est pas nécessaire d’enlever toute la neige. «Sur un toit plat, il suffira de dégager le drain et d’aménager des voies d’écoulement de l’eau y convergeant; sur un toit incliné, on s’assurera que l’eau peut s’écouler normalement au bas de la pente au moyen de rigoles.»

Dans un cas comme dans l’autre, la couche inférieure de neige doit toujours être laissée en place. L’organisme indépendant Garantie de construction résidentielle (GCR), qui administre le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs, conseille de laisser quelques centimètres et de ne pas trop gratter près de la toiture pour ne pas abîmer les bardeaux d’asphalte. L’objectif est d’éviter les infiltrations d’eau à la fonte des neiges au printemps.

GRC et CAA-Habitation ajoutent qu’il importe de dégager, sans endommager, les aérateurs contribuant à la ventilation du comble et les évents de plomberie.