La collection KIN et ses couleurs funky venues du Mexique

DécOrigine : beautés artisanales d’Amérique latine

Dans la région d’Oaxaca, au Mexique, une famille tisse à la main des tapis en laine d’agneau. Les fibres affichent de délicieuses couleurs, obtenues par trempage d’ingrédients naturels, comme des pelures de pomme grenade. Depuis deux ans, DécOrigine propose ces trouvailles importées d’Amérique latine.

Du 12 au 30 juin, l’entreprise de Québec tiendra une boutique éphémère à Place Sainte-Foy pour permettre au public de voir et de toucher les tapis, les coussins péruviens, les colchas, ces grands pieds de lit avec franges, et de s’asseoir dans la fameuse chaise Acapulco. 

Ce cocon rétro inspiré du hamac a été popularisé au milieu du siècle dernier, à l’époque où le gratin d’Hollywood allait se faire bronzer sur la côte mexicaine, raconte Nathalie Robitaille.

La chaise Acapulco, ici en noir. DécOrigine propose une version plus grosse et plus large en plusieurs couleurs, ainsi qu’une chaise berçante et un modèle plus solide pour l’extérieur. À partir de 315 $

La jeune femme de 30 ans, qui fait toutes ses transactions en espagnol, a une histoire à raconter pour chaque meuble ou accessoire importé. «J’essaie de trouver des choses qui sortent de l’ordinaire.»

Elle a reçu Le Soleil dans sa maison-boutique de Wendake, où elle gère l’entreprise avec son père huron-wendat, Carol Robitaille, un avocat qui partage sa passion pour ce coin du monde. Le duo a aussi un espace boutique au ES Café St-Romuald, en plus de la boutique en ligne.


« On importe directement des fabricants, il n’y a aucun intermédiaire. »
Nathalie Robitaille, copropriétaire de DécOrigine
Nathalie Robitaille, cofondatrice de DécOrigine, assise sur un sofa de la collection Barile.

Nathalie Robitaille ne se destinait pourtant pas au monde de la déco. C’est en visitant des manufactures de meubles durant ses études en relations industrielles au Mexique et au Pérou que la graine a été semée. Après une maîtrise en droit international en Belgique, elle a eu envie de partager ses souvenirs de voyages et d’offrir des produits qu’on ne retrouve pas ici. Des exclusivités, puisque les entreprises mexicaines, péruviennes et colombiennes avec lesquelles elle travaille n’exportent pas ailleurs. 

À Guadalajara, Nathalie et son père peuvent compter sur un ami et partenaire qui supervise les achats. La jeune femme retourne sur place une fois par année. Et communique régulièrement avec ses fournisseurs par WhatsApp, notamment pour des commandes personnalisées.

Cette chambre d’exposition montre toute la beauté des textiles d’Amérique latine. La colcha, ce grand pied de lit noir rayé écru, a été conçu par un artisan nommé Israel et les franges ont été tressées par sa sœur.

Les meubles et accessoires choisis montrent un savoir-faire riche et raffiné. Les coussins en laine importés de la région de Cuzco, près du Matchu Picchou, au Pérou, sont fabriqués à partir de frazadas, de grandes couvertures de laine chaudes et lourdes.

Sur des jetés en laine d’alpagas, Nathalie pointent les motifs changeant appelés rumbos. «Ils représentent la montagne, le soleil, la mer.» 

Une entreprise de père en fils fabrique des bars, des causeuses, des fauteuils à partir d’anciens barils de grains recyclés et de bois de parota. En résulte une gamme tout à fait inédite, Barile.

La collection KIN, «plus funky» et très colorée, fait découvrir le Mexique par des motifs inspirés de la jungle, de la ville, des cactus. Nathalie a fait venir des tissus de cette ligne pour concevoir de gros bean bags, des fauteuils à billes.

S’ajoutent de la vaisselle, du linge de maison et tout l’art de la table.

Une table Acapulco et de la vaisselle mexicaine

Clientèle de voyageurs

Depuis deux ans, DécOrigine séduit la clientèle des environs de Québec, de Montréal et même d’Europe. Beaucoup sont des voyageurs qui reconnaissent des produits croisés là-bas, mais qu’ils n’ont pas pu rapporter en souvenir. 

«C’est difficile sur place de glisser, un meuble, un coussin ou une couverture dans un sac à dos», dit Nathalie, qui échange beaucoup avec ses clients.

Elle sera présente toute la durée de la boutique éphémère, où seront offerts coussins, jetés, tapis, vaisselle, chaises Acapulco. Elle donnera des informations sur les pré-commandes de meubles en catalogue, les frais de livraison, les points de dépôt. 

Suzi et Pancho con­fectionnent un tapis en laine d’agneau, à Teotitlán del Valle, au Mexique. Un travail d’un mois et demi, avec la préparation des teintures naturelles, le tissage et la finition.
Tapis en laine d’agneau, faits dans la région de Oaxaca. On reconnaît le travail de Suzi et de Pancho.

+

DÉCORIGINE

  • Boutique éphémère à Place Ste-Foy, près du magasin Zara, du 12 juin au 30 juin
  • Maison-boutique de Wendake, sur rendez-vous
  • Espace-boutique au ES Café St-Romuald, 469, avenue Taniata, Lévis

Info : decorigine.com