Déco de mariage: un vent venu du Sud et de l'Italie

La saison des mariages approche, la fébrilité augmente d'un cran. À quoi s'attendre dans les grandes salles de réception et sous les chapiteaux cet été? À une influence venue de nos voisins du sud, de l'Italie et de la nature.
<p>Un gros courant organique souffle sur les salles de réception. </p>
Sur le site de photographies Pinterest, cette mode est partout : le rustique chic. L'organisatrice de mariages et d'événements, Emmanuelle Poirier, fait référence à ces réceptions sur une belle grande terre agricole ou dans une grange, propres aux sud des États-Unis. 
Sans avoir autant de sites du genre qui font wow! au Québec, les gens aiment en reproduire l'esprit. Vieux bois, chaises en bois, contenants de métal, barils de vin, guirlandes de lumière créent le côté rustique. Alors que les fleurs et la fine papeterie apportent une note plus chic.
Kim Ahonoukoun, présidente de KA Mariage, pense au style rustique de la prêtresse du bon goût, Martha Stewart, qui consacre d'ailleurs un magazine et un site Web au mariage. Elle évoque notamment les sweet tables, ces tablées sucrées pleines de tartes et de cupcakes qui remplacent de plus en plus le gâteau traditionnel, et décorées de jolies serviettes à pois. 
Dans cette mouvance, les cadeaux offerts aux invités vont des confitures confectionnées par les grands-parents, aux pots Mason peints à la main. 
À l'italienne
Emmanuelle Poirier, qui dirige sa compagnie depuis trois ans et demi, remarque un glissement vers une autre tendance : le mariage à l'italienne, plus petit et très familial. De 150 invités, le nombre diminue à 70 ou 80 convives. Des gens avec qui les nouveaux mariés ont envie de «prendre le temps», «comme à la maison» et sans gants blancs. Il peut y avoir des stations dînatoires où les gens se servent eux-mêmes. 
«L'idée est aussi de gâter les invités, de leur faire vivre une expérience avec une qualité de nourriture exceptionnelle», dit Emmanuelle Poirier, en ajoutant que les gens sont de plus en plus foodies.
L'organisatrice souligne que les tables d'honneur sont de moins en moins demandées. «Les mariés veulent s'asseoir avec leurs convives. On réserve même deux sièges aux tables pour qu'ils puissent changer de place d'un service à l'autre.»
Pour asseoir les invités, Kim Ahonoukoun aime travailler avec des tables rectangulaires. «C'est le style italien, la longue table familiale.» Malgré l'impression contraire, la table ronde n'est pas conviviale, trouve-t-elle. L'espace très grand entre les face-à-face ne facilite pas l'échange, alors que les longues tablées étroites permettent de discuter avec les voisins immédiats et les gens en face.
Le mariage à l'italienne est bien sûr synonyme de fleurs, observe Emmanuelle Poirier. Et de fleurs opulentes : la pivoine, la rose de jardin, la vigne, des bouquets déconstruits, le tout dans des vases couleur terre, dorés, bronze. En opposition aux bouquets ronds des mariages classiques, qui restent des intemporels, précise l'organisatrice.
Faire entrer la nature
«Ces temps-ci, la demande est d'amener l'extérieur à l'intérieur, de mettre des arbres sur les tables», trouve encore Kim Ahonoukoun. Un gros courant organique souffle sur les salles de réception. 
Dans la salle de bal du Château Frontenac, elle a créé un décor mettant en vedette des Cherry Blossom, ces cerisiers en fleur au printemps à New York. Le couple en question s'était fiancé à Central Park et elle leur a fait revivre ce moment.
=> Information
• Emmanuelle Poirier Mariages & Événements, www.emmanuellepoirier.ca
• KA Mariage, www.kamariage.com/fr
<p>Pour une atmosphère de conte de fées, jetez votre dévolu sur les bougies, comme celles-ci, qui sont flottantes.</p>
Les détails qui font la différence
Papeterie
La papeterie est un élément déco extrêmement important, estime Emmanuelle Poirier. «Bien plus qu'une simple invitation, le faire-part est un peu comme une bande-annonce pour un film», compare l'organisatrice qui se plaît à décliner ensuite la papeterie sur les tables. Elle donne le ton au mariage.
Bougies
Pour une atmosphère de conte de fées, jetez votre dévolu sur les bougies. Kim Ahonoukoun se rappelle un couple qui ne voulait pas beaucoup de fleurs. Elle a proposé d'habiller les tables de quelques hydrangées, qui ne coûtent pas trop cher, et de mettre le paquet sur les chandelles. «C'était tellement wow
Breloque
Quelqu'un de proche des époux est décédé? Emmanuelle Poirier propose d'inviter cette personne disparue à la cérémonie. Une breloque avec la photo d'un parent ou d'un grand-parent peut être accrochée au ruban du bouquet de la mariée ou encore à la boutonnière du marié.
Cérémonie du sable
Vous connaissez? La cérémonie du sable est un rituel pratiqué plutôt lors de mariages civils, informe Emmanuelle Poirier. Il s'agit de combiner dans un vase deux sables de couleurs différentes pour signifier l'union, les grains entremêlés devenant indissociables tout en étant distincts.
Serviettes de couleur
Si la salle louée offre des tables aux nappes blanches, il est possible de leur donner un petit punch. Kim Ahonoukoun suggère de louer des serviettes de table de la couleur vedette chez Gervais. «Ça peut changer un décor à partir de moins de 75 cents la serviette.»
Rubans 
Lors de son passage au Soleil, Emmanuelle Poirier a apporté des baguettes avec des rubans aux tons pastel. Ce petit détail à remettre aux invités à la sortie de la cérémonie anime grandement les photos. Un coup d'oeil à son site Web permet de le constater. 
<p>Grâce à ce scanner, les articles sélectionnés sont instantanément inscrits dans le registre de cadeau de Linen Chest.</p>
<p>De plus en plus, les nouveaux mariés préfèrent choisir des objets de luxe, comme cette rutilante cafetière Breville.</p>
La liste de cadeaux: de la spatule à la cafetière
À part les acheter soi-même, la meilleure façon d'être parfaitement satisfait de ses cadeaux de mariage consiste à enregistrer une liste dans un magasin précis au bénéfice de ses invités.
«Ça fait partie des pratiques courantes», observe Lynda Frenette, responsable du registre chez Linen Chest.
Chaque fois qu'un couple s'assoit devant elle, Lynda sait que ce sera un moment heureux. Les futurs mariés sont amoureux, ils vivront l'un des plus beaux jours de leur vie et ils s'apprêtent à faire leur liste de cadeaux de mariage. 
Munis d'un scanner, ils arpentent le magasin en identifiant ce qu'ils désirent : vaisselle, literie, accessoires pour la salle de bain, etc. Les articles sont automatiquement transférés dans la liste informatisée, qui est mise à jour en temps réel. Grâce à un code, futurs mariés et invités y ont accès et peuvent ainsi vérifier les objets qui ont été sélectionnés.
Articles à prix variés
Lynda Frenette leur recommande de mettre dans leur liste le plus d'articles possible et de suggérer des articles à prix variés. «Les objets entre 50 $ et 100 $ sont les plus courants», dit-elle.
Très souvent, les gens vivent déjà ensemble lorsqu'ils se marient. Ils n'ont pas besoin de grille-pain ni de poêle à fondue. «Ils vont alors choisir de la vaisselle plus dispendieuse», note Lynda Frenette. Ou des articles plus raffinés, comme de beaux draps, un mélangeur, une cocotte Le Creuset, une pierre à pizza, des verres à champagne.
Le choix le plus extravagant? «Un registre avec juste de la vaisselle Versace, dont les petites assiettes coûtent 300 $.»
Certains invités ne se présenteront jamais au magasin et n'offriront aux mariés qu'une petite carte précisant quel cadeau ils ont choisi. Après le voyage de noces, les mariés iront au magasin récupérer leurs présents. Mais ils peuvent aussi décider d'additionner le montant de tous ces articles et de repartir avec un seul objet dont le prix équivaut au total. Une rutilante cafetière, par exemple.
Plusieurs magasins (La Baie, Déco Découverte, Sears, Zone, etc.) offrent des listes en ligne. 
Par ailleurs, il existe d'autres types de listes que les mariés peuvent créer en fonction de leurs valeurs et de leurs besoins. Certains demanderont de l'argent qui servira à leur voyage de noces, par exemple, au remboursement d'une partie de leur hypothèque ou à des dons de charité. D'autres préféreront recevoir des cartes-cadeaux. Tout est dans l'intention de faire plaisir. Michèle LaFerrière