Dans les nouveaux quartiers d'Au Loft

Du béton, des murs blancs, de grandes fenêtres, quatre lits en exposition, des salles à manger, des canapés modulaires, des tapis, une matériauthèque... La boutique déco Au Loft, jumelée à l'atelier de design Style Libre, vient d'inaugurer son nouveau local dans le quartier Montcalm pour bonifier son offre.
L'espace est vaste et la configuration carrée permet de présenter plus de meubles, explique Pierre Paradis, copropriétaire avec sa conjointe Josée Ouellet. Le couple de designers et partenaires en affaires a quitté la rue Saint-Vallier Est dans le quartier Saint-Roch pour déménager au rez-de-chaussée d'un édifice tout neuf au 120, boulevard René-Lévesque Ouest, près de l'avenue Cartier et de la pharmacie Jean Coutu. D'après une étude de marché, il se rapproche ainsi de sa clientèle, très présente dans le secteur.
Que les habitués se rassurent, l'esprit d'Au Loft est resté intact, avec un fort penchant pour la belle literie. «On voulait rester ce qu'on est», insiste Josée Ouellet, heureuse d'avoir gagné 1300 pieds carrés pour s'épivarder. Si la boutique continue d'offrir de grands noms comme Signoria ou Alexandre Turpault, elle annonce que de nouvelles lignes apparaîtront en magasin tout l'automne. Notamment la fine percale italienne de Matouk qui se décline en housses de couette, couvre-lit, draps, une collection très classique, à prédominance de blanc. «Du coton haut de gamme pour le plaisir d'une vie», ajoute Pierre Paradis.
Signé John Robshaw
Les propriétaires ont aussi jeté leur dévolu sur les produits signés John Robshaw. Des textiles aux motifs mélangés et colorés avec des bleus, des violacés et une note indienne. Un look jeune, actuel, très populaire à New York, expose Pierre Paradis.
«C'est différent de ce que l'on a. On a été influencés par l'engouement de nos jeunes employés», explique Josée Ouellet, en parlant d'une gamme à prix plus accessibles. 
Sur le plancher, une belle grande armoire noire renferme du linge de maison en lin, une fibre de plus en plus recherchée, note la propriétaire.
La matériautèque du couple, qui roule sa bosse en design d'intérieur depuis 25 ans avec Style Libre, regorge d'échantillons à travers quelque 200 catalogues de papiers peints et 400 de tissus. 
Une section est encore consacrée aux fragrances de maison, une autre aux tapis. Beaucoup de luminaires sont encore à installer, précise Josée Ouellet en rappelant que la nouvelle boutique n'est ouverte que depuis mardi. Pour le moment, une équipe de sept personnes en rotation répond à la clientèle sept jours sur sept.
Après avoir écumé plusieurs salons de design ces derniers mois, le couple a repéré de nombreux accessoires qu'il présentera sous peu comme idées de cadeaux pour Noël. Des articles différents de ceux offerts chez Zone, située à un coin de rue. «On n'est pas en compétition», insiste Josée Ouellet, qui voit plutôt Au Loft comme une adresse complémentaire.