Fauteuils et table d’appoint MUST Société sur le chic revêtement de sol en porcelaine, avec sa bordure en marbre en forme d’hexagone

Coup d’éclat pour la Résidence du Campanile

Située au 901, rue Laudance, à Québec, la Résidence du Campanile affiche un nouveau décor depuis peu. L’entrée de l’établissement de 109 unités locatives pour aînés, ouvert en 2006, a été revue par la designer d’intérieur Nancy Gauthier, un projet de 325 000 $.

Le nouveau propriétaire de la résidence, Mario Amyot, voulait créer «un milieu de vie vivant, lumineux et raffiné», explique la designer. Le grand hall d’entrée a été métamorphosé, le revêtement de sol, l’éclairage et l’ameublement ont été changés, les plafonds, retravaillés.

Fauteuil jaune de chez Structube, revêtement mural de la compagnie belge Arte

Au plancher, l’ancienne céramique claire, bordée d’un tapis gris-beige, a fait place à de la porcelaine au fini mat avec des bandes noires lustrées taillées sur mesure pour le projet. Comme bordure, Nancy Gauthier a opté pour du marbre véritable en forme d’hexagone.

Les murs ont été égayés par un revêtement de la compagnie belge Arte, un mélange végétal «éclectique aux motifs populaires dans les années 60 et 70».

Tous les arrangements floraux, naturels, ont été réalisés par l’Atelier Loaflora, une nouvelle fleuristerie qui ouvrira ses portes sur la rue du Campanile le 1er octobre et tenue par la fille de Nancy Gauthier, Ann Huard.

Les plafonds découpés et moulurés de la résidence ont été peints de la couleur Glace melon. Tandis que du mobilier et des lampes de chez MUST Société, des fauteuils de chez Structube, ainsi que des luminaires européens complètent le décor.

Applique murale Lila, imaginée par l’entreprise danoise Nuura

L’an prochain, la designer s’attaquera à la salle à manger.