Le Moulin des Jésuites est situé au 7960, boulevard Henri-Bourassa, dans l'arrondissement de Charlesbourg. Une nouvelle exposition permanente y est présentée, Vivre au Trait-Carré au temps des moulins.

Conservation du patrimoine à Québec: de nouveaux sites ajoutés

Après le secteur Sillery et ses grands domaines, ce sera au tour des sites patrimoniaux de Beauport et de Charlesbourg d'être encadrés par un plan de conservation du ministère de la Culture.
Une consultation publique sera bientôt lancée afin de peaufiner ces documents qui guident le gouvernement dans la préservation des territoires identifiés. Le Conseil du patrimoine culturel vient d'être mandaté pour organiser cet exercice, nous apprend un communiqué de presse publié en après-midi, mardi. Aucune date n'est fixée, aucun horaire publié.
Nous aurions aimé discuter avec la ministre de la Culture, Hélène David, dont le cabinet a publié le communiqué de presse. Au moment d'envoyer cet article, pas de réponse. Nous aurions aussi apprécié des explications et des détails du ministère de la Culture qui a collaboré à l'annonce. Nous n'avons pas eu plus de succès. Le Service des communications de la Ville de Québec traite quant à lui notre requête. Nous avons donc dû chercher ailleurs.
Les coeurs historiques des deux anciennes villes fusionnées à la capitale sont déjà classés «site patrimonial». Un plan de conservation présente cependant en détail «les orientations de la ministre en vue de la préservation, de la réhabilitation et de la mise en valeur d'un bien patrimonial classé ou encore d'un site patrimonial déclaré», apprend-on sur le site Web du Ministère.
Faciliter les procédures
Et ça sert à quoi, concrètement? Le même site Internet indique que ces documents facilitent la prise de décisions quand on veut intervenir sur un bâtiment ou un terrain. Les propriétaires du secteur peuvent ainsi connaître la valeur de leur bien et les éléments patrimoniaux à conserver.
Le site patrimonial de Beauport est vaste : 96 hectares. Il a été déclaré en 1964 puis agrandi en 1985. On y trouve le chemin du Roy. «Il s'étend sur près de 6 kilomètres et traverse les anciennes municipalités de Giffard, Beauport, Villeneuve et Courville», dixit le Répertoire du patrimoine culturel du Québec. «Le site occupe la côte de Beauport, formée de terrasses offrant des panoramas sur le fleuve Saint-Laurent et l'île d'Orléans. Il compte plus de 650 bâtiments à caractère résidentiel et institutionnel qui témoignent de l'architecture du XVIIIe au XXe siècle.»
L'autre, le site patrimonial de Charlesbourg, a été déclaré en 1965 et couvre un territoire plus restreint : 25 hectares dans l'ancien noyau villageois. On est dans le secteur du Trait-Carré. 
«Ce territoire inclut environ 200 bâtiments.» Le coeur est un ensemble religieux catholique. «Plusieurs résidences, certaines remontant au XVIIe siècle, occupent également cet espace.» Autour du centre se trouvent d'anciennes maisons de ferme, des dépendances agricoles, et des résidences plus modernes.
Les amateurs d'histoire qui veulent en savoir plus se donneront rendez-vous sur le site du Répertoire du patrimoine culturel du Québec: www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq