Zinnia ‘Profusion Red’

Concours Tendances horticoles 2018

Ça y est! Les résultats officiels ont été annoncés. Voici alors les cinq premiers gagnants du Concours Tendances horticoles 2018 tenu l’été dernier au Domaine Joly-De Lotbinière.

Zinnia ‘Profusion Red’ (Zinnia x hybrida ‘Profusion Red’)

Voici la fleur préférée du grand public, un zinnia nain à fleurs rouge pur qui ne pâlit pas! La plante forme un dôme arrondi et se couvre de fleurs simples de 6,5 cm tout l’été jusqu’aux gels. Zinnia ‘Profusion Red’ est un triple médaillé, ayant gagné un prix Sélections All--America et un prix Fleuroselect avant son prix Tendances horticoles 2018. D’ailleurs, plusieurs autres zinnias de la série ‘Profusion’ ont reçu des prix similaires, signe de leur grande qualité. Facile à produire par semences. Soleil ou mi-ombre. Tout sol bien drainé. Dimensions : 30 cm x 30 à 40 cm. Annuelle.

Dahlia Mystic Dreamer (Dahlia x ‘Zone Ten’)

Dahlia Mystic Dreamer

Ce dahlia nain a tout pour plaire : de belles fleurs simples roses rappelant une marguerite qui attirent les abeilles et les papillons et qui sont portées sur de longues tiges parfaites pour la fleur coupée. En outre, il arbore un beau feuillage pourpre foncé et luisant qui met les fleurs en valeur. Il fleurit tôt et continue jusqu’aux gels. On peut ensuite rentrer ses tubercules pour l’hiver. Excellente résistance aux maladies. Soleil. Sol riche et bien drainé. Dimensions : 45 à 60 cm x 30-40 cm. Bulbe tendre.

Célosie ‘Asian Garden’ (Celosia argentea ‘Asian Garden’)

Célosie Asian Garden

Facile à produire par semences, la célosie Asian Garden donne de nombreux épis rose fuchsia sur d’abondantes tiges solides. Les feuilles, vertes l’été, prennent une teinte pourprée avec l’arrivée des températures fraîches de l’automne. Sa grande résistance à la canicule et à la sécheresse en fait un excellent choix pour la culture en bac et balconnière, mais elle est très performante en plate-bande aussi. Attire les papillons et les colibris au jardin. Excellente fleur coupée et séchée. Cette variété s’est aussi mérité un prix Sélection All-America. Soleil. Sol bien drainé, même sec. Dimensions : 80 à 100 cm x 30 à 40 cm. Annuelle.

Oxalis articulé PIllow™ Pink (Oxalis articulata Pillow Pink)

Oxalis articulé PIllow™ Pink

Il s’agit d’une plante basse aux feuilles trifoliées rappelant un trèfle et de nombreuses fleurs rose mauve qui forment, en pot, un monticule rappelant un oreiller (le sens de «pillow»). La floraison se maintient tout l’été, puis diminue en octobre, signe que la plante est prête pour sa dormance. Il suffit de rentrer le pot dans la maison l’hiver et de la garder au sec et au frais, à l’abri du gel, pour ensuite repartir la plante pour une autre année. Soleil ou mi-ombre. Tout bon sol. Dimensions : 30 à 45 cm x 30 à 45 cm. Bulbe tendre.

Pétunia Crazytunia® ‘Sugar Beet’ (Petunia x atkinsoniana ‘Sugar Beet’)

Pétunia Crazytunia® ‘Sugar Beet’

La série de pétunias Crazytunia est remarquable pour la variété chez les cultivars : il n’y a jamais deux fleurs exactement identiques. Chez le gagnant, ‘Sugar Beet’, les fleurs simples sont composées de pétales ourlés de bourgogne velouté presque noir avec une tache jaune pourpré au centre qui met la fleur en valeur. Produit par bouturage, ce pétunia nouveau genre fleurit tout été sans autres soins qu’un arrosage occasionnel et un peu d’engrais. Oui, contrairement aux anciens pétunias, nul besoin de supprimer les fleurs fanées, car la plante est autonettoyante et remontante. Soleil ou mi-ombre. Sol riche à moyen. Dimensions : 35 cm x 35 cm. Annuelle.

La semaine prochaine, je vous présenterai les cinq gagnants du Concours Tendances horticoles 2018.

***

RÉPONSES À VOS QUESTIONS

Pivoine déplacée

Q J’ai divisé mes pivoines et il reste des carottes dans le sol. J’en ai enlevé le plus que j’ai pu, mais il en reste. Est-ce qu’elles vont repousser? Est-ce que je peux planter un arbuste à cet endroit sans crainte? — Lise Allaire

Oui, vous pouvez facilement planter un arbuste dans l’emplacement laissé vide par le déplacement d’une pivoine. Les racines tubéreuses de la pivoine servent de réserve d’énergie pour la croissance de l’année suivante. Par contre, seulement celles qui ont un «œil» (pointe de croissance) à l’extrémité supérieure peuvent normalement repousser. 

Je soupçonne que vous voulez parler des extrémités inférieures des racines, tranchées lors de l’extraction et trop profondes pour sortir facilement de terre. On dit que ces racines sont «borgnes», car elles n’ont pas la capacité de générer de nouvelles pousses. Comme les yeux des pivoines se trouvent habituellement au sommet des racines, près de la surface, il y a donc peu de crainte de voir repousser une pivoine à cet endroit. Cela dit, certaines pivoines produisent à l’occasion des bourgeons adventices, c’est-à-dire qui surgissent d’un emplacement où, normalement, il n’y a pas de croissance, et peuvent alors repousser des sections de racine, du moins, si elles sont près de la surface du sol. C’est un phénomène très rare, mais si jamais cela devait arriver, tout ce que vous auriez à faire est de couper ou biner toute feuille qui émerge du sol au printemps et, si une deuxième feuille devait repousser par la suite, éliminer celle-là également, ce qui devrait mettre fin aux élans de la racine anormale. Cela ne dérangera nullement l’arbuste.

Orchidée envahissante?

Q J’ai fait l’achat d’une orchidée terrestre (Bletilla striata) et, avant de la planter en terre, j’aimerais savoir si c’est une plante envahissante. — Diane Jacques

On appelle cette plante (Bletilla striata) orchidée du Japon et oui, elle peut se multiplier avec le temps, mais pas assez pour devenir envahissante, du moins, pas dans la région de Québec. D’ailleurs, sous notre climat, il est peu probable qu’elle survive à l’hiver! 

La fleur de l’orchidée du Japon est difficile à cultiver dans notre région.

C’est une plante de zone de rusticité 6 b ou 7 alors que la région de Québec est en zone 4 b : nous sommes deux zones trop froides pour elle. Peut-être que si vous plantez son bulbe en profondeur (à 5 à 7 cm, alors que normalement, il doit être à peine enterré) et la paillez d’au moins 30 cm de feuilles mortes déchiquetées, qu’elle puisse passer l’hiver. 

Il est regrettable que l’on vende des plantes aussi peu rustiques dans la région sans aviser les acheteurs de cette faible rusticité : c’est très décourageant pour les jardiniers. Il serait encore plus logique de cultiver cette orchidée frileuse en pot. Empotez-la à l’automne, recouvrant à peine le bulbe de terreau humide, et laissez le pot subir une petite gelée ou deux, car elle exige quand même un certain froid hivernal, puis placez le pot dans un caveau à légumes ou un garage à peine chauffé pendant l’hiver, gardant le terreau un peu humide en tout temps. 

Au cours de l’été qui suit, enfoncez le pot dans le sol dans un emplacement humide et partiellement ombragé, comme un sous-bois ouvert. Il est alors possible que le bulbe fleurisse. Par la suite, rentrez le pot chaque hiver et répétez le cycle.

Des questions svp!

Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com

Par courrier à 

Le jardinier paresseux
Le Soleil
C.P. 1547, succ. Terminus
Québec (Québec)  G1K 7J6

***

CALENDRIER HORTICOLE

Fin de la Société d’horticulture et d’écologie de Charlesbourg

Le 9 octobre dernier, la Société d’horticulture et d’écologie de Charlesbourg a mis fin à ses activités après 48 ans d’existence. Les membres du Conseil d’administration remercient tous ceux qui ont participé aux activités et contribué au renforcement des approches horticoles et écologiques. 

Les plantes envahissantes

La Société d’horticulture de Sainte-Foy vous invite à une conférence sur les plantes envahissantes avec Rock Giguère. Elle se tiendra le mardi 23 octobre à 19h30 au Centre Sportif de Sainte-Foy (aréna, 2e étage) sis au 930, av. Roland-Beaudin. Coût : 8 $ non membres. Info : 418 981-4441 ou 418 658-9844.

La Forêt ancienne de la Seigneurie de Joly

La Société d’horticulture de Saint-Apollinaire vous invite à sa prochaine conférence qui aura lieu le mardi 23 octobre à 19h30 au Centre multifonctionnel sis au 20, rue Terry-Fox, St-Apollinaire. Le sujet est «La forêt ancienne de la Seigneurie de Joly, un joyau à découvrir». La rencontre sera suivie d’une visite de la forêt ancienne de la Seigneurie de Joly le samedi 27 octobre. L’heure et le lieu de la rencontre seront précisés à la conférence. Info : 418 886-2874.

Rajeunir une plate-bande

L’Association d’horticulture de Thetford Mines vous invite à sa prochaine conférence, sur le rajeunissement d’une plate-bande, qui sera donnée par Louise St-Hilaire. La conférence aura lieu le mardi 23 octobre à 19h à la Maison de la culture, 5, rue de la Fabrique, local 125, Thetford Mines. Coût : 5 non-membres. Info : bri.tel.horti@hotmail.com.

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com.

***

› Il est temps de rentrer les bulbes tendres (glaïeuls, dahlias, cannas, callas, bégonias tubéreux, etc.). On peut les nettoyer et les garder au sec à l’intérieur dans un emplacement libre de gel.

› N’oubliez pas de vidanger les gouttières de votre maison avant l’hiver.

› Pensez ajouter à votre aménagement des plantes aux attraits automnaux: floraison tardive, feuillage coloré ou fruits persistants.

› Il peut être utile de couvrir les bulbes d’automne fraîchement plantés de paillis. Cette protection ne les empêchera pas de fleurir au printemps.