L'architecte et designer française Charlotte Perriand

Charlotte Perriand, créatrice du XXe siècle

Son nom figure parmi ceux des quelque 80 femmes sorties de l'ombre dans l'exposition Designing Modern Women 1890-1990 du Musée d'art moderne de New York (MoMA) : Charlotte Perriand.
Connue sans être connue, elle est derrière le fauteuil Grand Confort, ce «panier à coussins», comme elle nommait son adaptation du fauteuil Club anglais. Derrière aussi la fameuse chaise longue B 306, à structure métallique et dossier en cuir de poulain.
Cette architecte et designer française a été associée dans l'atelier du Corbusier et de son cousin Pierre Jeanneret de 1927 à 1937. Avec eux, elle mariait le cuir, le métal, la modernité. On lui avait confié la responsabilité de «l'équipement de l'habitation : des casiers, des chaises, des tables».
Au MoMA se trouve une reconstitution d'une cuisine de l'Unité d'habitation de Marseilles, conçue par Charlotte Perriand pour Le Corbusier. Comme son confrère, elle s'intéressait à l'habitat minimum, au logement social, au préfabriqué.
Un séjour au Japon au début des années 40 a marqué sa carrière. Elle y occupait le poste de conseillère en art industriel auprès du ministère du Commerce et de l'Industrie. En 1993, elle a été invitée à créer un espace thé à la japonaise pour l'UNESCO.
Née dans la Ville lumière en 1903, cette créatrice d'avant-garde, impliquée dans la cause sociale, est décédée à l'âge de 96 ans.
Cassina réédite du mobilier de Charlotte Perriand depuis 2004.
Sources : Wikipédia,
MoMA et Centre Pompidou
<p>Une installation de l'exposition <em>Designing Modern Women 1890-1990</em> présentée au MoMa.  </p>
Une expo sur la créativité des femmes au MoMA
Au troisième étage du Musée d'art moderne de New York (MoMA), la créativité des femmes est à l'honneur à travers l'exposition Designing Modern Women 1890-1990.
Muses de la modernité, designers, architectes, ces dames de vision ont façonné le XXe siècle par leur mobilier, leurs articles de cuisine, leurs motifs graphiques, leurs affiches psychédéliques.
Entre bien d'autres choses, la chaise en teck de la Danoise Grete Jalk, la lampe Cobra de la Suisse-­Américaine Greta Magnusson Grossman et la table tubulaire de l'Anglaise Eileen Gray sont présentées dans les galeries du MoMA jusqu'en septembre.