Carac’Terre fête ses 20 ans

Le chapiteau de Carac’Terre, l’expo-vente de céramique de Québec, est érigé dans le quartier Saint-Roch jusqu’au 8 juillet. Il abrite les productions de la dernière année d’une trentaine d’artisanes, toutes des femmes. Parmi les nouvelles venues, nous avons relevé des collections délicates et modernes, ornées de douces rainures et de lignes droites. Aperçu.

1. Un tout cohérent

Atelier Margot

- Nom : Mireille Gagnon de l’atelier Margot. Pourquoi Margot? «Je voulais un nom de marque dès le début en lançant ma compagnie, créer une identité visuelle forte. C’est un nom simple et beau, en corrélation avec mes produits.»

- Lieu de résidence : Québec

- Cheminement : formée en arts plastiques et en design graphique, elle est aussi nouvellement diplômée de la Maison des métiers d’arts de Québec (MMAQ), qui lui a décerné deux prix. Josée di Stasio a même mentionné ses produits vendus à La folle fourchette dans son émission sur Québec.

- Inspiration : le mouvement minimalisme, les formes pures, la ligne (bleue), le cercle. «Il y a une grande simplicité qui se dégage, mais tous les détails ont été réfléchis pour arriver à quelque chose de cohérent.»

- Info : goo.gl/VjfZou

2. Un brin de psychologie

Judith Dubord verre et céramique

- Nom : Judith Dubord verre et céramique

- Lieu de résidence : Saint-Jean-Port-Joli

- Cheminement : spécialisée à l’école montréalaise Espace Verre et diplômée de la MMAQ en 2016, elle crée des produits utilitaires en céramique, en plus de son travail verrier axé sur l’objet-bijou.

- Inspiration : la collection Rorschach s’inspire du test du même nom, utilisé en psychologie. L’objectif est de permettre aux gens de s’amuser à découvrir quelque chose dans le motif abstrait, coloré et unique qui orne ses pièces: un visage, un oiseau, un paysage caché.

- Info : judithdubord.com

3. L’éveil des sens

Gabrielle Lorrain

- Nom : Gabrielle Lorrain

- Lieu de résidence : Saint-Bruno-de-Kamouraska

- Cheminement : céramiste autodidacte, elle a commencé en 2005 à explorer les possibilités qu’offre l’argile. Depuis, elle a fait quelques formations à la MMAQ de soir et plusieurs stages.

- Inspiration : la matière brute. Elle lui trouve une sobriété et un raffinement qui l’amènent à lui laisser toute la place. D’où ses formes simples et les surfaces sans émail. «À travers l’usage d’objets du quotidien, je souhaite faire vivre une expérience sensorielle qui rappelle à soi, à cette poésie des sens qui nous échappe parfois.»

- Info : facebook.com/gl.ceramiste

4. L’odeur des champs et de l’argile

Marie-Claude Girard

- Nom : Marie-Claude Girard

- Lieu de résidence : Saint-Alban, dans la région de Portneuf. Son atelier de poterie occupe un ancien bâtiment agricole qui a servi d’étable, de clapier, de poulailler et même de salle de réception pour une cabane à sucre!

- Cheminement : enfant, elle a vu ses deux tantes se salir les mains à travailler l’argile, une fascination qui l’a poussée plus tard à faire des études au Centre de Céramique Bonsecours, à Montréal.

- Inspiration : sa production épurée et moderne s’inspire à la fois des techniques traditionnelles et d’une vision contemporaine de la céramique.

- Info : mcgirard.com

Vous voulez y aller?

Quoi : Carac’Terre, la vitrine céramique de Québec

Où : place de l’Université-du-Québec, à l’intersection du boulevard Charest Est
et de la rue de la Couronne

Quand : tous les jours jusqu’au 8 juillet, de 9h à 21h

Entrée : gratuite, 1h de stationnement offerte avec tout achat

Particularités : ateliers pour enfants, projection d’un film sur les théières Yixing, thé Camellia Sinensis, cours payants d’initiation au tournage, parcours dans la ville

Info : caracterre.ca