Même si les ventes de plex ont connu une forte baisse en juillet de cette année par rapport à 2016, les autres types de propriétés ont trouvé bon nombre de preneurs sur le marché à Québec.

Bon mois de juillet dans l'immobilier à Québec

Les ventes de propriétés ont connu des beaux jours en juillet, révèle la Chambre immobilière de Québec. Elles ont augmenté de 7 % par rapport à juillet 2016 et atteint un total de 484 transactions.
Ce sont les résidences unifamiliales qui se sont le mieux vendues : 331 ont trouvé preneurs dans la région métropolitaine de Québec, soit une hausse de 11 % par rapport à juillet 2016 (297 ventes). Le délai de vente moyen, cependant, a augmenté de 33 jours pour s'établir à 144 jours. Le prix de vente médian est demeuré stable à 251 000 $.
Du côté des copropriétés, les ventes ont progressé de 7 %, passant de 114 en juillet 2016, à 122 un an plus tard. Le délai de vente a diminué de 31 jours pour afficher 158 jours. Le prix médian a connu une faible augmentation de 1 % (190 000 $).
Les ventes de plex (2 à 5 logements) ont dégringolé de 26 % en 2017, passant de 39 en juillet 2016 à 29 cette année.
La Haute-Saint-Charles est l'arrondissement qui s'est le plus distingué avec une hausse de 39 % des ventes totales par rapport à juillet 2016. L'augmentation des transactions de maisons unifamiliales est encore plus marquée, soit 53 %.
À Lévis, les ventes totales ont connu une progression de 35 % entre juillet 2016 et 2017, celles des propriétés unifamiliales atteignant 49 %.
Dans l'arrondissement de La Cité-Limoilou, juillet a été bon dans la catégorie des copropriétés dont les ventes ont augmenté de 22 %. Le délai de vente moyen des copropriétés a baissé de 75 jours (147 jours en 2017).
Info : ciq.qc.ca