La designer Stéphanie Roberge, dans un coin cosy de son bureau-boutique. «Je ne suis pas noir, blanc, bois. J’adore les couleurs et les textures.»

Authentique design: astucieux raffinement

En pénétrant dans le bureau d’Authentique design, sur le chemin Saint-Louis, à Québec, on se sent tout de suite enveloppé. Une microboutique à l’entrée. Un grand îlot convivial. Des textiles, de la douceur. Et partout, l’amour et la passion du beau.

«Je suis bien quand c’est enrobé. Alors j’enrobe beaucoup», reconnaît la designer Stéphanie Roberge. S’entourer de belles choses, certes, sans que ce soit guindé à la grandeur, précise-t-elle.

Dans une chambre qu’elle a déjà conçue, la fine literie française côtoie des poufs IKEA. Ce savant dosage, cet équilibre entre les matières nobles et les trouvailles à prix convenables est important pour elle.

«Dans ma clientèle, je ne veux pas me priver des gens que je connais», dit celle qui n’hésite pas à aller chez Structube, Must ou HomeSense.  

Mais attention, quand elle trouve ce qui fera le punch d’un décor et sa personnalité, difficile de la faire dévier de ses idées. «Je suis vraiment tenace», dit la jeune femme de 34 ans.

Stéphanie Roberge aime s'entourer de belles choses, sans que ce soit guindé à la grandeur.

Prenez le papier peint. Presque tous ses clients n’en veulent pas. Puis une fois qu’elle en a recouvert un mur, «tout le monde en redemande».

Si les clients n’étaient pas chauds à l’idée d’avoir du papier peint au départ, ils ont été séduits par cette murale au nom évocateur, Santorini.

Stéphanie Roberge n’aime pas les décors froids. «Je ne suis pas noir, blanc, bois. J’aime beaucoup les textures. J’adore les couleurs!»

Mais chaque projet est particulier. La designer s’adapte aux clients et à leur maison, se laisse guider par ses visites à domicile. «Je suis capable de lire quelqu’un, avec sa personnalité, avec les meubles existants. C’est pour ça qu’il n’y a pas un décor pareil.»

La designer n’aime pas les décors froids, comme en témoigne cette chambre aux textures raffinées.

Service à Sinisco

Formée en design d’intérieur, Stéphanie Roberge a aussi étudié en dessin de bâtiment, puis travaillé pour quelques agences. Authentique design est née il y a deux ans d’une chimie entre elle et une cliente, Christine Dufour, à qui elle a dessiné une cuisine en marbre carrera, malgré les doutes des installateurs. Ses voyages en Italie l’avaient convaincue qu’on pouvait en mettre partout.  

La designer a si bien répondu aux attentes de Christine Dufour, présidente de Sinisco, firme spécialisée en nettoyage et reconstruction après sinistre, qu’elles ont toutes deux décidé de s’associer.

Après un incendie ou une inondation, les clients de Sinisco sont souvent pris au dépourvu quand vient le temps de magasiner de nouveaux matériaux. L’espace boutique d’Authentique design, avec sa matériauthèque, permet de recevoir cette clientèle, de lui montrer divers échantillons de plancher, par exemple. Les gens qui le désirent peuvent même en profiter pour revoir leur décor intérieur.

Pour Sinisco, il s’agit d’une offre complémentaire, sans aucune obligation.

Ce service représente 20 % des retombées d’Authentique design, qui fait des projets clé en main, autant dans la construction neuve que dans la rénovation.

Trouvailles en boutique

La designer et la femme d’affaires, associées et complices, voyagent aussi pour dénicher des produits distinctifs à offrir en ligne ou dans leur boutique «art de vivre». Des tapis anglais faits de bouteilles de plastique recyclé Weaver Green, à la literie belge Home Linen, en passant par les parfums d’intérieur Onno, aux senteurs de Tanzanie.

On décèle enfin chez ces deux mamans de jeunes enfants un côté ludique. En témoignent les adorables souris Maileg, dans leur lit en boîte d’allumettes.

La boutique est ouverte du lundi au vendredi, de 9h à 17h, et dès juin, le samedi et le dimanche, de 10h à 16h. 

Info: authentiquedesign.ca

+

L’AUTHENTIQUE

Ce projet, comme son nom l’indique, est un peu la marque de commerce d’Authentique design. Un entrepreneur a fait l’acquisition d’une maison centenaire de l’avenue des Braves, à Québec. Après avoir entièrement cureté l’intérieur et fait un stationnement souterrain, il a créé quatre unités d’habitation, dont la sienne, sur deux niveaux. Stéphanie Roberge a eu sept mois pour insuffler sa magie. «Plus on prend un projet tôt, plus on a de flexibilité, on peut s’ajuster en cours de construction.» La designer a tout dessiné de A à Z. Elle a conservé les poutres d’origine de la maison centenaire, a confié à un artisan le faux mur de pierre, pour lui donner plus d’authenticité. Sa touche va jusqu’aux têtes d’animaux, accrochées au mur. Quant à la salle de bain principale, elle est douce, enveloppante, avec une pointe de couleur et de féminité.

Dans ce projet, la designer a conservé les poutres d’origine de la maison centenaire et a confié à un artisan le faux mur de pierre, pour lui donner plus d’authenticité.
Chaque projet est particulier. Stéphanie Roberge s’adapte aux clients et à leur maison, se laisse guider par ses visites à domicile.

+

L'AUDACIEUSE

La designer a eu carte blanche pour rénover un ancien bâtiment de ferme, à Saint-Apollinaire. Pour sa cliente, une professionnelle, elle n’a pas hésité à démolir les plafonds, pour aller chercher les voûtes, et à créer un environnement audacieux. Les textures et les couleurs, sa signature, magnifient les lieux.

La designer a eu carte blanche pour rénover un ancien bâtiment de ferme, à Saint-Apollinaire. Le chien Angus semble parfaitement s’y plaire!

+

LA MAGNIFIQUE

Authentique design a reçu le mandat de faire la finition d’une maison très moderne du secteur Sillery. La firme s’est attaquée à toute la décoration, de l’habillage des fenêtres aux papiers peints, en passant par les coussins. «Avec le type d’œuvres d’art qu’avait ma cliente, j’ai compris qu’elle aimait les couleurs et les affaires pétées. C’est pour ça que j’ai poussé le papier peint», glisse Stéphanie Roberge en dévoilant la murale colorée du bureau.

«Avec le type d’œuvres d’art qu’avait ma cliente, j’ai compris qu’elle aimait les couleurs et les affaires pétées. C’est pour ça que j’ai poussé le papier peint», glisse Stéphanie Roberge en dévoilant la murale colorée du bureau.