Coffre pour enfants en pin

Atelier Amboise: la tradition au service de la sobriété

«Mon nom est Gabrielle Huard et je pratique le métier d'ébéniste depuis 10 ans [...] Je fais rapidement la connaissance de Martin Nadeau, virtuose de la varlope, et c'est avec enthousiasme que je le rejoins pour travailler à l'Atelier Amboise de Pohénégamook.»
<p>Banc en érable et cerisier, table de salle à manger en érable</p>
<p>Îlot de cuisine en merisier </p>
Un long courriel plein de poésie est parvenu au Soleil avec des photos de meubles tout aussi inspirantes. Cette ébéniste aurait pu être écrivaine.
Sa plume est si vivante, que nous en avons reproduit de larges extraits dans cet article.
Gabrielle a obtenu son diplôme d'études professionnelles en ébénisterie artisanale à l'École du meuble de Montréal. «N'ayant pratiquement jamais planté un clou de ma vie, ce fut trois années où il m'a fallu tout apprendre, tout apprivoiser. De la gouge au rabot, de la toupie au banc de scie, tout y passe», écrit-elle.
En 2005, elle retourne vivre dans son coin de pays, le Bas-Saint-Laurent, où elle croise la route de Martin Nadeau, natif et résident de Pohénégamook.
«Autodidacte, il est passé maître dans l'art de reproduire avec une patience infinie, une grande minutie et une dextérité certaine des meubles antiques d'inspiration québécoise et européenne.» Il a un grand respect des techniques traditionnelles, assure-t-elle. Ses meubles ont une âme.
<p>Gabrielle Huard et Martin Nadeau, de l'Atelier Amboise, à Pohénégamook</p>
Virage contemporain
«Les reproductions très ouvragées et les meubles antiques attirent un peu moins les regards», observent-ils. Leurs clients veulent de la sobriété. Ils sont attirés par le verre, le métal, le béton et l'aluminium. Les deux artisans prennent rapidement un virage contemporain.
«Nous décidons alors de faire évoluer les créations d'Atelier Amboise à travers cette vague contemporaine, sans pour autant la dénaturer. Nous ne voulons surtout pas perdre l'âme, la qualité et la richesse du meuble que nous fabriquons, mais nous voulons le simplifier, le dénuder.»
Ils se mettent à créer des meubles aux lignes droites, au design épuré. Ils incorporent toutefois des éléments distinctifs de l'ébénisterie traditionnelle, le rabotage des surfaces et le façonnage de sculptures et d'icônes minimalistes, par exemple.
Gabrielle Huard a développé une spécialité : les meubles et les objets décoratifs pour enfants, comme les coffres à jouets, les armoires, les lits, les mobiles et les porte-manteaux.
Elle utilise les techniques traditionnelles (tenons-mortaises, rabotage, queue d'aronde, chevillage) pour fabriquer du mobilier de qualité qui se transmettra de génération en génération.
Information : www.atelieramboise.com