Le Winsky, un cendrier ironique aux pourtours brûlés, a trouvé preneur pour la somme de 1400 $ lors de l'encan au Musée de la civilisation le 14 mars. Une oeuvre d'Alexandre Hamlyn, de Julien Beauchamp et de Mélissa Héon.

Année record pour L'Objet

Le 21e concours L'Objet, activité de financement des finissants à la maîtrise en architecture, a connu une année record. La quarantaine d'oeuvres uniques fabriquées par les étudiants et mises à l'encan le 14 mars au Musée de la civilisation a attiré près de 800 curieux et amateurs de design, soit 300 de plus que l'an dernier.
Les retombées de la soirée de ventes aux enchères sont telles que les organisateurs annoncent réserver une somme de quelque 10 000 $ pour une nouvelle mission. L'Objet proposera à l'été une installation éphémère dans le paysage de la ville de Québec pour la promotion de l'architecture et de la profession.
Gagnants
Lors de l'encan au Musée, l'objet acheté au prix le plus élevé est Le Winsky, un cendrier à cigares aux pourtours brûlés réalisé par Julien Beauchamp, Alexandre Hamlyn et Mélissa Héon. Il a trouvé preneur pour 1400 $. Un beau montant qui ne bat toutefois pas les chaises Prêt-à-porter signées Robert Lavoie vendues 1625 $ il y a deux ans.
<p>Le <em>Chic chiche</em> de Marie-Jeanne Allaire-Côté, Catherine Racicot-Brazeau et Julie Roy a reçu le prix du public. Explications sur l'oeuvre : «L'avare se prive de tout, pour ne manquer de rien. Son péché : il accumule excessivement son argent sans vouloir le dépenser. Le sou noir est ici rassemblé afin de créer un objet raffiné qu'une personne chiche n'oserait s'offrir. Un objet de luxe sans valeur.»</p>
Par ailleurs, 10 prix ont été remis aux différents concepteurs, tous étudiants de l'École d'architecture de l'Université Laval. L'équipe du Winsky a été deux fois lauréate. Le premier prix du jury (accompagné d'un montant de 1000 $ remis par Simons) est revenu à l'objet Géode, réalisé par Romy Brosseau. Le prix du public (serti d'un montant de 1000 $ remis par Soprema), a été attribué au lustre Chic chiche de Marie-Jeanne Allaire-Côté, Catherine Racicot-Brazeau et Julie Roy.
Les objets 2014, pièces poétiques ou cyniques, utilitaires ou postiches, ont été créés cette année sur le thème des sept péchés capitaux.