Les fleurs de l’allium ‘Millenium’, des boules violet rosé d’environ 5 cm de diamètre, s’épanouissent pendant environ un mois au milieu de l’été.

Allium ‘Millenium’ la vivace de l’année 2018

Le concours Vivace de l’année? organisé par la Perennial Plant Association s’est généralement montré des plus fiables. Presque chaque gagnant passé est rapidement devenu un classique du domaine.

Pensez à seulement quelques gagnants passés, comme le brunnera ‘Jack Frost’ (Brunnera macrophylla ‘Jack Frost’, 2012), le géranium Rozanne (Geranium ‘Gerwat’, 2008), le calamagrostide ‘Karl Foerster’ (Calamagrostis x acutiflora ‘Karl Foester’, 2001) ou la rudbeckie ‘Goldsturm’ (Rudbeckia fulgida ‘Goldsturm’, 1999). Même si vous ne les connaissez pas par leur nom (beaucoup de jardiniers les reconnaîtront instantanément), vous cultivez certainement ces vivaces dans vos plates-bandes. Elles sont partout!

Et c’est probablement ce qui arrivera avec le gagnant 2018, l’allium ‘Millenium’. Cette plante, développée par le gourou des alliums, Mark McDonough, a tout pour plaire, même des fleurs et des feuilles comestibles.

Oignons et aulx

Le genre Allium, avec quelque 850 espèces, réparties partout dans l’hémisphère nord, est très varié. Nous en connaissons surtout les variétés comestibles, comme l’oignon (A. cepa), l’ail (A. sativum) et le poireau (Allium ampeloprasum), mais aussi plusieurs bulbes ornementaux à floraison printanière, comme l’allium géant (A. giganteum), avec son énorme boule de fleurs violettes. Mais ‘Millenium’ est génétiquement plus apparenté à sa petite cousine, la ciboulette (A. schoenoprasum), car il ne pousse pas à partir d’un bulbe proprement dit, mais forme une touffe dense de feuilles à partir d’une souche compacte et fibreuse.

C’est une plante avec une longue période d’intérêt, car ses feuilles vert foncé, étroites et lancéolées, créent une belle touffe verte dans la plate-bande bien avant que la floraison débute en juillet. Les fleurs, des boules violet rosé d’environ 5 cm de diamètre, s’épanouissent pendant environ un mois au milieu de l’été et sont légèrement parfumées. Non, elles ne sentent pas l’oignon, mais le feuillage; oui, si vous le froissez. Les fleurs attirent les insectes pollinisateurs, comme les abeilles et les papillons, mais les grands herbivores, comme les cerfs et les lièvres, ne touchent pas aux fleurs ni au feuillage. Comme les fleurs sont presque stériles, il n’y a pas de risque que la plante gâte votre plaisir et devienne envahissante non plus.

Les fleurs de l’allium ‘Millenium’ sont légèrement parfumées.

‘Millenium’ atteint environ 40 à 50 cm de hauteur, avec les fleurs portées au-dessus la touffe de feuilles qui atteint entre 30 et 45 cm de diamètre. La plante est facile à multiplier par division, qu’on peut faire au printemps ou à l’automne.

Son origine

L’obtenteur de l’allium ‘Millenium’, Mark McDonough du Massachusetts, est un avide collectionneur d’alliums depuis presque 40 ans. Il a des milliers d’espèces et de cultivars dans sa collection, qui comprend entre autres une plate-bande de 18 m sur 25 m, composée uniquement d’alliums et fait des dizaines de croisements contrôlés chaque année. Mais les alliums s’entrecroisent allègrement, créant leurs propres hybrides. Bien qu’il reconnaisse dans ‘Millenium’ des gênes d’A. nutans et d’A. lusitanicum, notre gagnant est apparu spontanément et McDonough ne connaît pas sa parenté exacte.

Comme le nom le suggère, ‘Millenium’ a été lancé en 2000 et a connu la popularité assez rapidement, à tel point qu’il est déjà l’allium ornemental le plus vendu au monde. Il est arrivé tardivement au Québec, mais est désormais offert dans les meilleures jardineries.

Culture

Plantez l’allium ‘Millenium’ au plein soleil dans un sol de qualité, mais toujours bien drainé. Si votre sol est glaiseux et humide, mieux vaut le cultiver en bac ou en plate-bande surélevée. La plante tolère bien la sécheresse et fait une excellente fleur coupée. Quant à sa rusticité, elle est officiellement zone 4, mais je connais des gens au Saguenay qui le cultivent sans difficulté en zone 3.

L’allium ‘Millenium’: à découvrir absolument cet été!

***

RÉPONSES À VOS QUESTIONS

 La rue peut-elle éloigner les chats?

L’été dernier, j’ai eu beaucoup de problèmes avec les chats de ma voisine qui venaient faire leurs besoins dans mon jardin. Mon mari a trouvé sur Internet ce truc pour éloigner les indésirables du jardin : il s’agit de planter des plants de rues officinales (Ruta graveolens) tout autour du jardin à une distance d’un mètre entre chacun. La rue dégage une odeur que les animaux n’apprécient guère, ce qui devrait les éloigner. Que pensez-vous de ce moyen pour les chasser? Et sinon, avez-vous d’autres trucs à me proposer? Marie-Claire

La rue officinale n’est pas efficace pour éloigner les chats.

Malheureusement, cette croyance, comme tant d’autres véhiculées dans Internet, est sinon fausse, du moins complètement exagérée. Aucune plante n’éloigne les chats efficacement. La seule façon d’utiliser la rue pour éloigner les chats serait de planter les spécimens tellement serrés qu’ils forment une haie impénétrable. Même là, les chats n’hésiteront pas à sauter par-dessus. De plus, la rue n’est pas assez rustique pour notre climat (zone 5) et, pire, est phototoxique pour beaucoup d’humains. Réellement, planter de la rue pour éloigner les chats n’est pas une bonne idée!  Essayez plutôt de placer de la broche à poule au sol où les chats ont l’habitude d’aller faire leurs besoins. Les plantes passeront au travers, mais les félins détestent la sensation de marcher sur un grillage. Par contre, ils risquent alors d’aller ailleurs sur votre terrain. Un arroseur muni d’un détecteur de mouvement serait alors plus efficace. Chaque fois que les chats passent devant, ils se feront arroser. Je pense qu’ils comprendront assez rapidement!

Des questions svp!

Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinier
paresseux@yahoo.com

Par courrier à 

Le jardinier paresseux
Le Soleil
C.P. 1547, succ. Terminus
Québec (Québec)  G1K 7J6

***

CALENDRIER HORTICOLE

Graminées et autres espèces apparentées

La Société des Amis du Jardin Van den Hende offre une conférence sur comment jardinier avec les graminées et les végétaux apparentés avec Chantal Michaud. Elle aura lieu le dimanche 6 mai à 10h dans la salle de conférence de la jardinerie Floralies Jouvence, 2020, avenue Jules-Verne, Québec. Coût : 5 $ pour les non-membres. Espace limité : veuillez réserver votre siège à horti-centre@floraliesjouvence.ca.

Les belles du printemps et de l’automne

La Société d’horticulture et d’écologie de Charlesbourg vous invite à une conférence sur les belles du printemps et de l’automne qui se tiendra le mardi 8 mai à 19h30 au Centre culturel et communautaire de Charlesbourg situé au 7575, boul. Henri-Bourassa, salle 20. Coût : 8 $/non-membres. Info : s.h.e.charlesbourg@hotmail.com

Boîtes à fleurs spectaculaires

La Société d’horticulture de Beauport vous propose une conférence sur de la conception de boîtes à fleurs spectaculaires avec Suzanne Pineault. Elle se tiendra le mercredi 9 mai à 19h30 au Centre municipal Mgr Laval sis au 35, rue du Couvent, Québec. Coût : 6 $ pour les non-membres. Info : 418 663-1207

Saule pleureur en bonsaï

Le Groupe Bonsaï Québec vous propose une conférence sur l’utilisation du saule pleureur en bonsaï avec François Calovi. Elle aura lieu le mercredi 9 mai à 19h30 au Domaine de Maizerets, 2000, boulevard Montmorency à Québec. Coût : 5 $/membres, 12 $/non-membres, 15 $/non-résidents. Info : groupebonsaiquebec@gmail.com

Potées fleuries

La prochaine conférence de la Société d’horticulture de Saint-Nicolas qui aura lieu le mercredi 9 mai sera donnée par Caroline Giroux et portera sur les potées fleuries. Cette conférence aura lieu à 19h30 au Comfort Inn & Suites, 1394, route des Rivières, Saint-Nicolas (derrière Boston Pizza). Coût : 7 $/non-membres. Info: 418 839-8387.

Horticulture nouvelle vague

Le mercredi 9 mai à 19h30 à La Maison de la Culture, 67, rue du Rocher, Rivière-du-Loup, la Société d’horticulture de Rivière-du-Loup vous invite à une conférence avec Albert Mondor qui vous parlera de l’horticulture nouvelle vague. Coût : 7 $/non-membres. Info : shrdl@hotmail.com.

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com

***

Entretien horticole à faire cette semaine

› Semez les graines d’épinard au potager : c’est le plus rustique des légumes et les graines peuvent germer à 2°C.

› Il n’y a pas de risque à planter arbres, arbustes et vivaces au début de mai si le sol est bien drainé.

› Les semis faits en mars et avril grandissent et il peut être nécessaire de les repiquer dans des pots plus grands.

› Levez les pavés devenus inégaux avec le temps et égalisez le substrat à leur base avant de les replacer.

› Ouvrez et nettoyez l’intérieur des nichoirs avant de les reposer pour enlever les parasites qui peuvent s’y cacher.