7 trucs de pros pour aménager un bureau à la maison [PHOTOS]

Francis Higgins
Francis Higgins
Le Soleil
Vous faites votre devoir de citoyen responsable et délaissez le boulot pour travailler de la maison, le temps que passe la tempête virale. Excellente idée! Mais les manques d’espace, d’équipement adéquat et de décoration peuvent finir par miner votre productivité et votre envie de vous atteler à la tâche. Installer un bureau confortable et efficace à la maison — qu’il soit temporaire ou permanent — peut être moins simple qu’il n’y paraît. Voici donc quelques trucs de designers et d’organisatrices pour être plus fonctionnel chez soi.

1) Bien choisir l’endroit

Où installer son bureau? Là est la question. «L’essentiel est de ne pas contaminer les espaces de vie dans le reste de la maison. S’installer sur un coin de table dans la cuisine crée des ancrages mentaux qui rappellent toujours le stress du travail, indique Huguette Lépine, organisatrice professionnelle chez Espaces organisés. Réservez un endroit où on pourra fermer une porte ou placer un paravent pour faire disparaître le bureau. Il faut établir une barrière entre l’intimité et la vie professionnelle, car c’est important pour l’hygiène mentale.»

À défaut d’une pièce entièrement consacrée au travail, on aménagera un coin en retrait, peu fréquenté de jour. Et qui permet d’avoir du rangement abondant.

On évite le sous-sol, trop sombre et parfois trop froid et humide. On sort aussi de la chambre à coucher. «C’est un espace associé au repos en tout temps. Alors avoir ces deux fonctions dans la même chambre n’est pas idéal», considère Claudia Bérubé, designer d’intérieur.

On préférera ainsi une petite pièce entièrement consacrée au travail ou, à tout le moins, un coin en retrait dans une pièce peu fréquentée de jour. «Privilégier un espace où on se sent bien, une pièce où on aime être, tout simplement», résume-t-elle.

2) Miser sur la lumière

Il ne faut jamais négliger la lumière dans l’aménagement d’un bureau. Une solution s’impose : installer son bureau devant une fenêtre. Ou sinon tout près. La lumière du jour demeurera toujours le nec plus ultra de l’éclairage, celle qu’il faut privilégier dans tout décor. «Profitez d’une fenêtre avec vue sur l’extérieur pour avoir le plus possible de lumière naturelle. En plus, ça permet de regarder dehors pour se reposer les yeux. Sinon, il faut vraiment s’ajuster pour avoir un éclairage suffisant», selon Mme Bérubé.

L’idéal en matière d’éclairage est d’installer son bureau tout près d’une ou de plusieurs fenêtres permet de profiter de la lumière du jour.

«Un mauvais éclairage peut nuire à l’envie de travailler», avertit Mélanie Mino, designer d’intérieur et propriétaire de Mino Design et L&M Design Commercial. Son conseil est de diversifier les sources d’éclairage : encastrés au plafond, lampes d’appoint sur le bureau, etc. Et pourquoi pas une lampe d’ambiance dans le coin, question de créer une atmosphère plus feutrée. Surtout, évitez les néons, dit Mme Mino.

3) Travailler debout

Les «assis-debout» ont la cote. Ces bureaux à hauteur réglable permettent de travailler sur ses deux pieds plutôt que de rester assis. Leurs pattes ajustables se lèvent et se baissent grâce à une manivelle, un piston pneumatique ou un moteur électrique. «Côté ergonomie à long terme, c’est très bien. Moi-même, j’ai ça au bureau et ça change des vies, comme on dit. C’est beaucoup plus dynamique et meilleur pour la posture, car ne pas avoir de dossier en tout temps aide notre dos», assure Mme Bérubé.

Un bureau et un tabouret ajustables permettent de varier les positions de travail.

Pour sauver des dollars, on peut simplement s’équiper d’une table haute fixe ou d’une planche qu’on raccorde à la tablette d’une bibliothèque, suggère Mme Lépine. «C’est à la mode, une grosse tendance dont on entend parler souvent. Et ça devient de plus en plus abordable.»

4) La biophilie?

La biophilie est une autre tendance en aménagement. Ce concept est de plus en plus souvent intégré dans les espaces commerciaux, par le biais de murs végétaux, par exemple.

S’entourer de plantes est recommandé pour favoriser la productivité et la concentration, selon la designer d’intérieur Claudia Bérubé.

«Plusieurs recherches prouvent que l’être humain a besoin d’être entouré de plantes et d’éléments vivants et verts. C’est ça, la biophilie, explique Mme Bérubé. Le vert est une bonne couleur à avoir dans son entourage pour favoriser la productivité et la concentration. Ce que ça veut dire, c’est qu’il faut s’entourer du plus de plantes vivantes possible. Ce n’est pas juste beau, ç’a beaucoup de bénéfices pour l’être humain.»

5) Rester neutre

Par le choix des matériaux et par des couleurs «plus calmes», on tente de «se créer cocon vraiment personnel», plaide Mme Mino.

Des couleurs pâles et neutres ainsi que du rangement à portée de la main facilitent le travail à la maison.

On choisira ainsi des couleurs assez neutres pour le bureau (des blancs, des beiges, des gris, par exemple) qu’on pourra ensuite égayer par de petits accessoires colorés. Il faut éviter de peindre un mur d’une couleur trop criarde, trop vive ou trop intense, qui viendrait alors diluer notre attention.

6) Choisir le confort

Pour le maximum de confort, réglez le thermostat de votre bureau entre 20°C et 23,5°C en hiver. Ni plus, ni moins «parce que ça nuit à la productivité et la performance», affirme Mme Bérubé. Idéalement, le taux d’humidité doit osciller autour de 50% lorsque c’est possible.

Et la pollution sonore doit être limitée autant que faire se peut. On s’éloigne donc des télés, de la salle de jeux, de la cuisine. Au besoin, on garde un casque d’écoute antibruit à portée de la main.

Un fauteuil ergonomique devant une table de travail ajustable.

Pièce maîtresse d’un bureau confortable : le fauteuil ergonomique. «Ne négligez pas cet achat parce qu’on va y passer du temps. Et pas besoin de payer 500 $ pour un bon. On peut faire de belles trouvailles, même dans l’usagé», dit Mme Lépine.

Ajoutez à cela des coussinets de silicone pour le clavier et le tapis de souris pour un bureau «confo».

7) Songer au rangement

Il n’y a jamais trop de rangement. Mais tous les rangements ne se valent pas. «Pensez à de nombreuses boîtes, des classeurs, des tiroirs, des tablettes, des contenants facilement accessibles, transparents pour voir leur contenu. Placez tout à portée de la main. Pensez usagé. Et ne laissez jamais les choses s’accumuler en piles», indique Mme Lépine.

Un bureau à la maison réussi: ambiance neutre, grande surface de travail, beaucoup de rangement et d’éclairage, fauteuil ergonomique, verdure. 

La taille de la surface de travail revêt une importance capitale. «Il est recommandé de s’installer sur un bureau qu’on n’a pas à ranger tous les soirs, sur lequel on peut se laisser traîner un peu», suggère Ève Fournier, organisatrice d’espaces pour Les belles commodes. Une surface équivalant grosso modo à 150 cm par 150 cm semble un bon point de départ, d’autant plus que les ordinateurs d’aujourd’hui prennent moins de place que leurs ancêtres.

+

APPEL À TOUS
À quoi ressemble votre bureau de télétravail? Envoyez-nous les photos de votre nouvel espace de travail à lemag@lesoleil.com. Nous en publierons une sélection.