5 choses à savoir sur la peinture

Déménagement rime avec peinture. Un art qui demande un certain doigté, mais aussi une bonne préparation et quelques informations de base. Voici cinq recommandations de Juneau, une entreprise de Québec spécialisée en la matière.
1- Bien nettoyer
Avant d'appliquer la peinture, la clé du succès est de bien nettoyer les surfaces. «Quand on emménage dans un appartement, il s'est accumulé de la poussière sur les murs, du gras, de l'huile. L'occupant d'avant était peut-être fumeur. Avec tous ces dépôts, la peinture adhère mal», explique le conseiller Ian Lebel. Il préconise de bien nettoyer les surfaces au P.T.S., un dégraisseur au phosphate trisodique (communément appelé T.S.P en anglais). Il suffit ensuite de rincer et d'attendre quelques heures que le mur soit sec avant de sortir le pinceau.
2- Test de peinture
Les murs ont une histoire et cumulent parfois plusieurs couches de couleur. Mais attention, appliquer une peinture au latex sur un mur déjà peint avec un produit à l'huile s'avère désastreux. Comment savoir à quel type de revêtement on a affaire? Ian Lebel indique qu'il suffit de prendre un chiffon blanc, sur lequel on applique de l'alcool à friction, du dissolvant pour vernis à ongles ou du combustible à fondue. «On frotte le mur pour faire un test. Si la peinture se décolore sur le chiffon, c'est qu'elle est à base d'eau, si rien ne se passe sur le chiffon, elle est à base d'huile.» Une information déterminante pour la suite des choses. Sur une peinture à base d'eau, on peut peindre directement, poursuit le conseiller. Tandis que sur une peinture à base d'huile, il importe de mettre un apprêt à base d'huile avant d'appliquer la peinture.
3- 10 mm
Un détail à savoir, pour obtenir un beau résultat sur vos murs, choisissez des rouleaux de 10 millimètres, recommande Ian Lebel. Les autres rouleaux feront aussi le travail, mais n'offriront pas le même fini.
4- Entretien des pinceaux
Entre les couches de peinture, on peut envelopper les pinceaux dans un sac hermétique, indique Ian Lebel. Ils peuvent rester ainsi sans sécher jusqu'à deux ou trois jours. «Les gens ont tendance à les mettre au réfrigérateur ou au congélateur. Ça ne sert strictement à rien et en plus, c'est à proscrire, puisque ça peut dégager des COV (composés organiques volatils) dans le frigo.» Une fois le travail terminé, il est conseillé de nettoyer immédiatement les pinceaux. 
5- Transvidage
La corvée achevée, il vous reste des gallons à moitié vides? L'air peut faire oxyder la peinture au bout d'un moment, prévient Ian Lebel. Il recommande de mettre une pellicule de plastique directement sur la peinture pour bloquer l'air avant de refermer le couvercle. Sinon, il suggère de la transvider dans un plus petit contenant hermétique. Le conseiller rappelle que la peinture doit être gardée dans un endroit chauffé en hiver pour éviter qu'elle gèle et se sépare.
***
Blanc de blanc
Quoi de plus neutre sur nos murs que du blanc. Et pourtant, il existe toute une gamme de nuances, tirant sur le bleu, le rose, le jaune... Apposer une feuille de papier blanc à côté des échantillons vous en convaincra. Y a-t-il un blanc neutre, un blanc universel prisé par les designers? Tout dépend de l'oeil du designer, répond Félix Charland, assistant-gérant chez Juneau, spécialisé en peinture. «Le blanc est dur à cataloguer. Par contre, il existe des blancs sans aucune coloration», dit-il. Il suggère le Blanc pur de Sico, qui comprend une «microdose» de brun pour casser le côté bleuté ou rosé. «C'est un bon blanc, bien cachant et passe-partout.»