Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.
La grande tendance des petites piscines [PHOTOS]

Maison

La grande tendance des petites piscines [PHOTOS]

Plus que jamais, les petites piscines ont la cote. À l’aube d’un été confiné, elles pourraient même s’avérer l’arme ultime pour combattre les grandes chaleurs, en transformant la cour arrière en espèce de resort instantané, clé en main et pas trop gourmand en énergie ou en superficie. Adieu «grosse 24 pieds», le point d’eau minimaliste trône maintenant au royaume aquatique du farniente estival. Coup d’œil sur la grande tendance des petites piscines.

Il y a de moins en moins de place pour les grandes piscines de ce monde. Question de mode, de nouveaux matériaux ou de conservation de l’eau? Non, c’est l’urbanisme qui serait à blâmer… ou à remercier, selon le point de vue. Au fur et à mesure que les municipalités du Québec dessinaient de nouveaux terrains résidentiels toujours plus exigus, la taille des points d’eau diminuait en conséquence.

Donc, révolue l’époque où le plan d’eau bouffait toute la cour. «Les terrains de 30 000 pieds, il n’y en a plus beaucoup! Alors les piscines ont beaucoup rapetissé. La tendance est là depuis sept ou huit ans», confirme Martin Perreault, directeur des opérations pour les trois magasins Club Piscine de la région de Québec.

À LIRE AUSSI : 
Vente de piscines: la ruée vers l’eau
Une cour parfaite pour passer l’été confiné
Acheter une piscine à défaut de voyager
8 idées de travaux pour le printemps

Les salades à couper: toujours prêtes!

Horticulture

Les salades à couper: toujours prêtes!

Connaissez-vous les salades à couper, aussi appelées salades perpétuelles? Il s’agit de légumes-feuilles qu’on récolte graduellement sur deux, trois, ou même quatre mois, tout au long de l’été. À cette fin, on ne récolte que les feuilles de l’extérieur de la rosette, laissant le cœur, soit la pointe de croissance, intact, ce qui préserve la plante et lui permet de continuer de produire.

La bette à carde comme exemple

La plupart des jardiniers connaissent déjà cette technique, mais ne la pratiquent que sur la bette à carde, cette belle plante aux pétioles épais si colorés. Plutôt que de récolter en coupant la plante au complet au sol, mettant ainsi fin à sa production, ils récoltent deux ou trois feuilles de l’extérieur de la plante, laissant le cœur intact. Alors, la plante continue de pousser. Une semaine ou deux plus tard, ils récoltent encore quelques feuilles, mais en laissant toujours le cœur indemne. Cette récolte régulière des feuilles extérieures empêche la plante de mûrir et provoque un état de jeunesse perpétuelle, l’empêchant de monter en graine. Ainsi, elle continuera de produire, souvent jusqu’aux gels.

Muraluxe: de l’alu sous la douche [14 PHOTOS]

Maison

Muraluxe: de l’alu sous la douche [14 PHOTOS]

Pour les bricoleurs qui désirent se doter d’une douche au fini lustré ou pour ceux qui en abhorrent le nettoyage, la compagnie originaire de Lévis Muraluxe vient de lancer une nouvelle gamme de panneaux décoratifs en aluminium imprimés. Un effort pour offrir ce produit de finition de luxe à un prix plus abordable.

«Ça répond aux problèmes des gens tannés de laver les joints et le coulis de céramique ainsi que des bricoleurs qui font leur douche eux-mêmes», explique le Beauceron Karl Paquet, cofondateur et associé avec Dempsey Montigny et Boris Tellier. «On voulait rendre ces panneaux plus accessibles en les offrant dans des formats standards. Ils sont moins chers et faciles d’installation.»

La collection baptisée Express regroupe les six meilleurs vendeurs de cette entreprise jeune de trois ans, dont l’usine s’est récemment installée à Trois-Rivières. On trouve des finis marbré, minéral, béton, bois et deux types de carreaux. «On voulait des motifs qui vont passer le temps et que le monde aime, c’est pourquoi on a pris les images qui se vendent le plus», dit M. Paquet.

Ces panneaux d’une hauteur de 84 pouces (213 cm) sont offerts en largeurs de 32, 36, 48 et 60 pouces. Un ensemble de deux panneaux de 36 pouces, vendu avec moulures de finition, coûte 1089 $ (taxes en sus).

Il existe aussi une gamme de produits appelée Sélection, qui s’accompagne d’un choix illimité d’images imprimées sur mesure, avec un fini satiné ou mat. Il faut alors ajouter 15 % à 20 % à la facture.

On a testé: la pâte à vaisselle Kliin

Maison

On a testé: la pâte à vaisselle Kliin

La compagnie québécoise Kliin, connue pour ses essuie-tout réutilisables, a lancé une pâte à vaisselle concentrée qui permettrait d’économiser de l’eau. La méthode est simple: on frotte un torchon ou une éponge humide dans la pâte, on l’utilise pour «astiquer» la vaisselle sale puis on rince.

Kliin fonctionne raisonnablement bien, mais ses limites sont vite apparentes, selon les tests du Mag. Si la vaisselle est très sale ou si les résidus alimentaires ont séché à la cuisson ou à l’air libre, la pâte ne suffit plus à la tâche. Il faut alors tremper dans l’eau chaude; mais rendu là, pourquoi ne pas en profiter pour frotter vigoureusement avec détergent et brosse à récurer? Et comment applique-t-on la pâte convenablement avec une éponge jusqu’au fond d’un verre profond? 

Kliin fait économiser de l’eau, certes, mais si la vaisselle reste sale et qu’on doit reprendre le boulot de façon «traditionnelle», on annule le bénéfice. La réponse : Kliin estime que «la plupart des ménages nettoient la vaisselle au fur et à mesure, à raison d’une ou deux pièces à la fois». Si c’est ainsi que vous faites votre vaisselle, soit. Pour un lavage de vaisselle ultraléger, lors d’un dîner réchauffé en solitaire ou en camping, Kliin fait l’affaire. Pour le reste, on ne réinvente pas le savon et la lavette. 

Des trucs de pros pour se sentir «comme à l’hôtel» [VIDÉOS]

Maison

Des trucs de pros pour se sentir «comme à l’hôtel» [VIDÉOS]

L’Association des hôtels du Grand Montréal (AHGM) a lancé le Projet Ananas, une série de capsules vidéos où des travailleurs de l’industrie de l’hospitalité partagent leur savoir-faire et enseignent quelques leçons pour «se sentir à l’hôtel, à la maison».

Au programme : dresser une table, faire son lit, plier une nappe pour un banquet, dresser un pavlova, préparer un Gin-Tonic-Parfum, entre autres.

«En créant cette campagne, l’idée était d’entamer un dialogue avec les Québécois, et du même coup, les aider à traverser la période de confinement. C’est l’occasion de leur laisser savoir que les hôteliers ont hâte de pouvoir les accueillir de nouveau dans leurs établissements, lorsque la situation le permettra», a expliqué Eve Paré, présidente-directrice générale de l’AHGM.

Info : www.ananas.quebec

Weber, le barbecue le plus «réparable»

Maison

Weber, le barbecue le plus «réparable»

Le magazine de consommation Protégez-Vous (PV) ajoute une nouvelle case à sa grille d’évaluation des barbecues : la cote de réparabilité. Ce critère analyse les «politiques des fabricants en réparabilité et écoconception, la disponibilité des pièces et la faisabilité des réparations», explique la publication.

Cet élément s’ajoute à d’autres critères, dont la performance et la fiabilité. Au sommet du palmarès de la réparabilité trône Weber, l’unique marque à obtenir la cote «très bon» à ce chapitre.

«Cette entreprise est celle qui offre le plus de soutien à la réparation, indique par communiqué Clémence Lamarche, chargée de projets chez PV. De plus, elle facilite la recherche de pièces de rechange en les vendant sur son site.»

Char-Broil, Coleman, Cuisinart et Napoléon suivent avec la cote «bon».

Un cahier à colorier d’architecture

Maison

Un cahier à colorier d’architecture

Tous les enfants dessinent des maisons, mais rarement des dessins d’architectes! La firme STGM Architectes a eu la belle idée de mettre en ligne un carnet de projets d’architecture à colorier.

Au total, 30 croquis ont été tracés et publiés le mois dernier par les employés de STGM, IDEA I Intégration design et architecture, Topo planification et CODEX, à l’image de divers projets de la firme. Parmi les endroits de Québec qui ont servi d’inspiration, on trouve notamment le manège militaire, les Nouvelles Casernes et l’église Saint-Sauveur.

Il est peut-être trop tard pour envoyer les dessins à l’entreprise, qui en a publié une sélection sur les médias sociaux, mais il n’est jamais trop tard pour colorier!

À télécharger ici.

Rimouski-Neigette: de nouveaux outils pour favoriser l’agriculture urbaine

L'Est du Québec

Rimouski-Neigette: de nouveaux outils pour favoriser l’agriculture urbaine

Pour encourager l’agriculture urbaine, la MRC de Rimouski-Neigette offre de nouveaux outils aux citoyens de neuf municipalités de son territoire. Elle met à leur disposition 15 bacs pour la culture de plantes comestibles.

Elle promet aussi un schéma d’aménagement et de développement revu dans les meilleurs délais. De plus, le comité de suivi du plan d’agriculture urbaine a lancé un nouveau site Web dédié à l’initiative (agricultureurbainemrcrn.com). 

Avec la collaboration de plusieurs organismes, toutes ces actions visent à converger vers une MRC nourricière. «La MRC de Rimouski-Neigette a le désir d’intégrer et de valoriser l’agriculture en périmètre urbain et périurbain dans la perspective de créer une MRC nourricière, c’est-à-dire une MRC qui favorise l’accès à une saine alimentation pour tous [...]», confirme le préfet, Francis St-Pierre. 

Six bonnes habitudes à garder après le confinement

Maison

Six bonnes habitudes à garder après le confinement

Le confinement a chamboulé notre routine, nous a poussés à changer nos habitudes et à en adopter de nouvelles. Quelques-unes d’entre elles mériteraient d’être conservées une fois que notre rythme de vie retrouvera une certaine normalité, alors que d'autres mériteraient peut-être d'être découvertes. En voici six sous la loupe!

Se protéger, dès le hall d’entrée 

La pandémie nous aura fait prendre conscience que nos mains sont des vecteurs importants de propagation des virus. «Lavez-vous les mains» est probablement la recommandation que nous avons le plus souvent entendue dans les dernières semaines. Et pour cause. «Nos mains touchent à tout, deviennent remplies de tout, et il n’y a pas juste les coronavirus dans la vie, il y a des centaines d’autres germes, de microorganismes et de virus qui peuvent être vraiment infectieux et nous causer des problèmes sur le plan de la santé», rappelle Normand Voyer, professeur au Département de chimie à l’Université Laval.

Une bonne habitude à conserver, même quand il n’y a pas de pandémie, est de se laver les mains pendant 20 secondes dès que l’on entre dans la maison.

Les secrets de culture de trois légumes populaires

Horticulture

Les secrets de culture de trois légumes populaires

Si cet été vous faites un premier potager ou si c’est votre trentième, il est toujours bon de connaître les secrets de culture de vos légumes préférés. En voici trois à découvrir ou à redécouvrir.

Carotte 

La carotte occupe peu d’espace dans le potager; ainsi, on peut le planter densément et augmenter la récolte.

Semez-la assez tôt, quand la température du sol atteint 10 °C. 

Évitez les endroits où il y avait des carottes l’année précédente, et ce, pour confondre la mouche de la carotte, sa pire ennemie.

Le sol doit être léger et libre de pierres, sinon les racines peuvent fourcher.

› Semez les graines à seulement 5 mm de profondeur, les espaçant de 1 cm. Couvrez à peine de terre et vaporisez d’eau plutôt que d’arroser pour ne pas les déranger.

Les graines germent lentement, en 7 à 21 jours. Le sol doit rester légèrement humide tout ce temps. Ainsi, il peut être utile de couvrir le rang d’une planche, ce qui réduira l’évaporation et gardera le sol plus humide. Levez-la aux 2 ou 3 jours pour voir et dès que vous voyez la germination, retirez-la.

› Le taux de germination est souvent faible, dépassant rarement 40 %.

Pas trop d’engrais! Les engrais riches en azote stimulent la croissance des fanes (feuilles) plutôt que la racine.

Éclaircissez les semis à 8 cm d’espacement (10 cm pour de grosses carottes) quand les semis commencent à se toucher. On peut manger les semis éclaircis (oui, le feuillage est comestible).

On peut récolter à tout stade de croissance, de bébé carotte en début d’été à grosse carotte à l’automne.

*****

Parc de la Pointe-aux-Lièvres: un pavillon inspiré de la nature

Maison

Parc de la Pointe-aux-Lièvres: un pavillon inspiré de la nature

L’agence d’architecture Patriarche a dévoilé récemment des images du futur pavillon d’accueil du parc de la Pointe-aux-Lièvres, qui remplacera les roulottes installées à l’entrée du site. L’abondance de bois et la transparence caractérisent le projet, qui s’inspire de la nature du lieu.

Le contrat pour la construction du pavillon d’accueil doit être octroyé «très bientôt» pour que le chantier débute normalement en septembre, indique l’architecte Camille Bernard, conceptrice du projet sur lequel planchent deux autres architectes.

«Ça fait un peu plus d’un an qu’on travaille là-dessus. On mise sur la transparence du bâtiment avec un axe vitré qui relie l’entrée principale avec le parc. L’utilisation du bois ajoute un aspect chaleureux», souligne Mme Bernard. 

Construction: de plus en plus de produits «bien faits ici»

Maison

Construction: de plus en plus de produits «bien faits ici»

De plus en plus de matériaux de construction et de produits destinés au marché résidentiel fabriqués au pays arborent le logo «Bien fait ici». C’est le cas notamment de Formica Canada, qui conçoit des revêtements de surface dans son usine de Saint-Jean-sur-Richelieu depuis plus de 60 ans.

Le programme d’achat local «Bien fait ici» (Well Made Here), mis sur pied par l’Association québécoise des quincailleries et des matériaux de construction (AQMAT), permet aux consommateurs de repérer facilement les produits fabriqués au Canada dans plusieurs quincailleries et centres de rénovation, notamment chez RONA, Réno-Dépôt et Home Hardware. 

Une cour parfaite pour passer l’été confiné

Maison

Une cour parfaite pour passer l’été confiné

Oublions Paris et Ogunquit. Les beaux jours qu’on nous promet depuis des semaines devront être écoulés… dans notre cour. Règles sanitaires et confinement obligent. Dans ces conditions, comment peut-on adapter notre arrière-cour pour en profiter au maximum? Des experts font leurs suggestions. Parce qu’après tout, on n’est jamais si bien que chez soi.

Malgré toute la gravité de cette «coronapocalypse», l’occasion est belle de transformer le patio et la pelouse en resort où il fera bon vivre jusqu’à l’automne. «La cour arrière va carrément devenir une nouvelle pièce de la maison cet été, une pièce centrale même», dit Simon St-Pierre, coprésident et designer chez Regard Vert, une entreprise d’aménagement paysager de Québec née il y a 70 ans. «Le terme pour ça est staycation [combinaison de stay et de vacation]. C’est un mode de vie, surtout dans les circonstances.»

Heureusement, le «dehors» a la cote. «Depuis 10 ans, on passe beaucoup plus nos vies à l’extérieur, indique Marjolaine Moisan, designer de paysages et propriétaire de Signé MMB, à Québec. C’est donc une bonne idée de considérer notre cour comme une aire de vie avec cuisine, salon et même kiosque de jardin qui fait office de petite pièce à l’abri pour prolonger la soirée.»

Pour vous inspirer, voici des idées — certaines originales, d’autres incontournables — pour transformer votre cour en petit nid douillet pendant votre été confiné. Parce que «l’important, c’est que ça donne le goût d’aller dehors!» plaide Mme Moisan.

Jardin de la victoire sur un balcon

Horticulture

Jardin de la victoire sur un balcon

Cette année, le terme «jardin de la victoire» est sur toutes les lèvres. Victoire sur la COVID-19 bien sûr. Le concept? Planter un potager de légumes pour s’offrir une certaine autosuffisance alimentaire en ces temps incertains et commencer un projet qui stimulera toute la famille pendant la période de confinement.

La semaine dernière, vous avons regardé un potager plus classique, au sol bien sûr. Mais on peut installer un potager sur un balcon aussi. C’est facile et même rapide à faire. Et accessible à tous, de surcroît. 

Potager dans un bac à rangement

Un simple bac à rangement en plastique fait un excellent jardin. Gros, large et profond, il offre assez pour plusieurs légumes : un véritable mini-potager. Voici comment faire.

Les matériaux

Trouvez un bac de rangement en plastique. Vous en avez probablement exactement le bac qu’il faut sous la main : un bac d’au moins 30 cm de profond (moins de 30 cm, les plantes risquent de sécher trop rapidement). Rubbermaid offre un bac classique de 53 L de 61 cm de haut, 41 cm de large et 32 de haut. C’est ce qu’on utilisera pour ce projet, mais si votre bac est d’une autre marque, plus gros ou un peu plus petit, ce n’est pas grave.

Vos projets brico (3)

Maison

Vos projets brico (3)

Les lecteurs du Mag n’ont certainement pas les mains pleines de pouces, s’il faut en croire les projets de brico et de réno qu’on découvre chaque fin de semaine dans notre boîte de courriels. On partage avec vous encore aujourd’hui les beaux défis manuels, les œuvres d’artisanat, les chantiers trop souvent repoussés et les menus travaux réalisés pendant leur confinement.

À LIRE AUSSI :
Vos projets brico (1)
Vos projets brico (2)
Montrez-nous vos projets maison!

«Adolescente, j’ai toujours aimé lire des bandes dessinées. Je pourrais même dire que cela m’a donné le goût de la lecture. Alors, avec de vieilles bandes dessinées d’Archie et de Betty et Véronica, un peu de patience, d’imagination, de ciseaux, de colle à tapisserie et de scellant-vernis Mod Podge, j’ai réalisé cette tapisserie dont je suis très fière!»
— Clémence Faucher
Sainte-Marie

Fleurir son chez-soi

Maison

Fleurir son chez-soi

Les fleurs font du bien à un décor, mais aussi au moral. Leur parfum est agréable et leurs couleurs rendent n’importe quel endroit plus vivant, plus joli. Ça tombe bien, il y a de belles façons d’inviter les fleurs dans son chez-soi en ce mois de mai.

Imaginez-vous en pleine séance de télétravail, un lundi comme les autres. Les journées sont plus solitaires qu’avant le confinement, pour certains. Le temps est parfois encore un peu gris, les arbres n’ont pas encore dévoilé leur feuillage. Et voilà que vous décidez de vous offrir un bouquet de fleurs, que vous faites livrer à votre porte. Une douce folie qui ne vous rendrait probablement pas aussi euphorique en temps normal. Vous remerciez le livreur et installez vos nouvelles colocataires tout près de votre table de travail. 

Les minutes, les heures et les jours passent, pendant que vous jetez un œil de temps à autre à chaque fleur qui s’ouvre progressivement. Vous leur apportez des soins quotidiens jusqu’au moment où elles faneront et où vous déciderez de les faire sécher et de les conserver pour une autre utilisation. Vous avez pris le temps d’apprécier vos fleurs et de les voir évoluer.

Le jardin de la victoire 2.0

Horticulture

Le jardin de la victoire 2.0

Le «jardin de la victoire», originalement un potager conçu pour assurer une suffisance alimentaire durant les périodes difficiles des deux dernières guerres mondiales, est redevenu d’actualité en 2020. Le jardin de la victoire version 2.0 symbolise désormais la résistance contre le coronavirus. Le but? Produire vous-mêmes des légumes frais pour la table en cette période de confinement.

Mais pour produire des légumes, il faut un jardin. Voici une technique rapide pour en installer un. En effet, vous pourriez convertir tout espace gazonné — ou même un bout de stationnement! — en un potager productif en un seul après-midi. 

Choisir l’emplacement

Il faut un maximum de soleil pour un potager, au moins 6 heures par jour. Évitez aussi les emplacements envahis par les racines d’arbres… et une source d’eau à proximité est toujours bien appréciée.

Le cadre

Un cadre n’est pas obligatoire, mais est bien pratique. Préférez un bois peu putrescible afin que la structure dure longtemps. Le cèdre coûte cher, le bois composite encore plus, mais le mélèze est presque imputrescible et relativement bon marché. Ou traitez l’épinette, très bon marché, avec l’huile de lin, un des rares produits imperméabilisants acceptés en jardinage biologique. Évitez le bois traité, considéré impropre pour un potager à cause du cuivre qu’il peut dégager.

Vos projets brico (2)

Maison

Vos projets brico (2)

En plus d’être d’agréables manières de meubler ses temps libres, les projets de brico et de réno sont de beaux défis pour ceux qui mettent en branle un chantier longtemps retardé ou qui s’initient à l’artisanat. Des lecteurs nous le montrent encore cette semaine en partageant des œuvres et de menus travaux réalisés pendant leur confinement.

«Voici le projet avant-après fait durant le confinement de... mon curio à théières! [C’était au départ] un meuble acheté dans les petites annonces, sans contact! Je suis une amoureuse de la récupération depuis très longtemps. J’aime retaper les vieux meubles pour leur donner un nouveau souffle! J’aime faire mon propre mélange de peinture à la craie et j’utilise aussi la peinture au lait dite ancestrale que je trouve dans une quincaillerie spécialisée. Tous mes meubles sont peints par moi et mon mari Richard, qui me donne un gros coup de main pour la restauration, le sablage, etc. Un travail d’équipe! Pendant le confinement, on s’y donne à cœur joie!»
Yolande Racine
Québec

Nouvelle poudre écologique pour lave-vaisselle

Maison

Nouvelle poudre écologique pour lave-vaisselle

L’entreprise québécoise Planette Produits Écologiques, qui conçoit des produits ménagers verts, a lancé une poudre à lave-vaisselle biodégradable dont le savon de Marseille est le principal agent nettoyant.

Contrairement à la croyance populaire, le savon de Marseille est «entièrement sécuritaire pour la tuyauterie». «C’est plutôt la glycérine, ingrédient présent dans certains nettoyants écologiques, qui a tendance à s’agglomérer sur les parois des tuyaux», rectifie la cofondatrice Myriam Tellier. La poudre Planette permet d’adapter le dosage selon le degré de saleté de la vaisselle. Comme elle ne produit pas de mousse, on suggère de l’utiliser avec des lave-vaisselles HE (haute efficacité) qui utilisent peu d’eau. 

Le produit est offert en contenant de 1 kg (environ 75 lavages) et le prix de détail suggéré est de 19,95 $. On indique que le remplissage en vrac sera également offert dans plus de 130 points de vente dès la réouverture des commerces. 

Info et achat en ligne: planette.ca

Quatre petits tours en ligne des quartiers de Québec [4 VIDÉOS]

Maison

Quatre petits tours en ligne des quartiers de Québec [4 VIDÉOS]

Vous respectez les règles de confinement, mais les promenades dans les rues de Québec vous manquent? Kollectif a peut-être une solution pour vous aider à changer d’air.

Cette initiative numérique consacrée à l’architecture diffuse sur Facebook une série de quatre vidéos baptisée Suivez le guide!. D’une durée de 5 minutes, elles explorent un sujet ou un quartier de la capitale (maisons Kinsmen, Montcalm, Limoilou, Sillery) avec des guides et architectes qui racontent l’histoire, la beauté et les secrets des lieux.

«À lire les commentaires positifs jusqu’à date, il se dégage un beau sentiment de fierté de la part des gens qui résident dans des maisons Kinsmen ou dans les quartiers sélectionnés», dit Martin Houle, architecte et fondateur de Kollectif.

La série a été réalisée avec le CC Lab en collaboration avec la Ville de Québec. Le bonhomme Carnaval fait d’ailleurs une courte apparition dans chacune des vidéos.

Info : @KollectifArchitecture sur Facebook et kollectif.net

Et il y a aussi une série de blogues historiques en complément à ces capsules vidéos ici.

Peinture: sélectionner ses couleurs en ligne

Maison

Peinture: sélectionner ses couleurs en ligne

Vous avez eu amplement le temps d’observer vos murs dans les dernières semaines et vous vous dites qu’un changement de couleurs ne ferait pas de tort? Voilà qu’on peut visualiser les quelque 1800 teintes disponibles dans le catalogue de Sico grâce au Sélecteur de couleur proposé sur les sites Web de RONA et Réno-Dépôt.

Une fois que les choix sont faits, suffit de procéder à l’achat en ligne. L’outil développé par Lowe’s Canada (qui comprend les deux enseignes) en partenariat avec Sico permet de visualiser l’effet des diverses palettes de couleur dans des pièces modèles, et comprend un calculateur de quantités ainsi que des renseignements sur les diverses gammes et finis disponibles. Les commandes peuvent être livrées ou récupérées à l’extérieur du magasin grâce au ramassage à l’auto.

Pour consulter le sélecteur de couleurs : rona.ca et renodepot.com

Sur mon X prête pour la fête des Mères

Maison

Sur mon X prête pour la fête des Mères

La boutique en ligne Sur mon X — spécialisée dans «l’art de vivre lentement» ou slow living — lance une nouvelle section «Fête des Mères» sur son site Web.

Parmi les idées de cadeaux de ressourcement, de déco ou de cuisine, on trouve bougies et bougeoirs, brumes d’ambiance, sels de bain, cahiers de notes, crayons, encens, savons, etc.

Tous ces produits sont durables; plusieurs sont fabriqués au Québec. Les prix varient de 2,99 $ à 34,99 $.

Il faut commander au plus tard le 5 mai pour obtenir une livraison à domicile — offerte partout au pays — à temps pour la fête des Mères.

Info : surmonx.ca

8 idées de travaux pour le printemps

Maison

8 idées de travaux pour le printemps

Si le confinement nous a appris quelque chose (et on espère que c’est le cas), c’est bien l’importance de prendre soin de son chez-soi. Surtout qu’on prévoit y passer plus de temps qu’à l’habitude pendant quelques mois encore. Voici donc des trucs en vrac pour bichonner votre résidence et vous préparer un printemps douillet.

Un «film solaire» dans les fenêtres
Cette saison est l’occasion de «tester» des pellicules pare-soleil dans vos fenêtres. Aussi appelées «film solaire», ces membranes autocollantes bloquent l’entrée des rayons UV et freineraient jusqu’à 75 % des rayons infrarouges responsables de la chaleur. Elles sont disponibles dans certaines quincailleries ainsi qu'auprès de certaines vitreries et d’entreprises spécialisées en ligne. Certaines sont même offertes avec effet miroir!
Puisque vous devrez laver vos vitres auparavant, utilisez donc un mélange de 50 ml de vinaigre dans 500 ml d’eau chaude pour obtenir un nettoyant écologique et économique. Et profitez-en pour réinstaller les moustiquaires, inspecter les joints de scellant autour des fenêtres et lubrifier au besoin leurs mécanismes.

Vos projets brico (1)

Maison

Vos projets brico (1)

Les projets de bricolage et de rénovation sont une belle façon d’occuper ses temps libres à la maison. Et un beau défi pour ceux qui choisissent d’apprendre un nouvel artisanat ou de mettre en branle un chantier longtemps retardé. Des lecteurs nous le prouvent cette semaine en partageant leurs idées d’œuvres et de menus travaux réalisés pendant leur confinement.

«En réponse à l’invitation de l’équipe du Mag, je vous présente mon projet de création du début du confinement. J’ai acheté une bûche à l’entreprise La Muse Bois, située dans le quartier Lairet [à Québec], et des tuyaux en guise de pattes chez Canac. J’ai sablé la bûche minutieusement, puis j’ai appliqué plusieurs couches d’époxy. Pour terminer, étant un grand adepte de gin, j’ai ajouté une plaque décorative en fonte devant, dénichée à la quincaillerie du Vieux-Québec.»

— Luc Grandisson, Québec

Magasiner les produits horticoles sous la COVID-19

Horticulture

Magasiner les produits horticoles sous la COVID-19

Vous avez peut-être entendu la bonne nouvelle : depuis le 15 avril, les serres, les jardineries et les pépinières, fermées depuis la mi-mars pour limiter la propagation de la COVID-19, ont de nouveau le droit d’ouvrir au public. Aussi, la plupart des autres services horticoles, comme l’aménagement paysager, l’entretien paysager, l’arboriculture et l’irrigation, peuvent désormais offrir leur collaboration au public encore. Mais ce n’est pas «business as usual». Les magasins ont dû sérieusement modifier leur façon de fonctionner pour respecter les directives de la santé publique. Comment alors magasiner sous les restrictions appliquées pour la COVID-19?

D’abord, sachez que toutes les jardineries ne sont pas encore ouvertes. Dans la grande région de Québec, celles qui sont normalement ouvertes à l’année le sont désormais, mais ailleurs, plusieurs jardineries ont l’habitude de fermer l’hiver pour n’ouvrir qu’à diverses dates au printemps. Elles sont donc peut-être encore fermées.

Alors, téléphonez ou visitez leur site Web avant de vous déplacer. Eh oui, vous pouvez les joindre : même si leurs portes sont fermées, les employés sont à l’œuvre dans les serres, préparant les plantes pour la saison à venir.

Magasinez, mais ne flânez pas

Vous trouverez que la plupart des jardineries fonctionnent un peu à la manière des supermarchés et grandes surfaces. Il y aura probablement des cordages à l’extérieur, des flèches au sol pour indiquer la distanciation sociale prévue (2 mètres) et des restrictions quant au nombre de clients qui peuvent entrer en même temps. Il peut aussi avoir des files d’attente à l’entrée. Pour faciliter la circulation, seulement une personne par famille sera admise. 

Si vous présentez des symptômes tels que de la toux, de la fièvre ou des difficultés respiratoires, veuillez reporter vos achats ou commandez à distance. Si vous avez à tousser ou à éternuer lors de votre visite, faites-le dans votre coude.

Qualité de l’air: consultation gratuite durant le confinement

Maison

Qualité de l’air: consultation gratuite durant le confinement

Vous avez des questions ou inquiétudes en lien avec la qualité de l’air intérieur, l’humidité ou la moisissure dans votre demeure? L’entreprise québécoise Groupe SolAirEau, spécialisée dans la détection et l’analyse en laboratoire de moisissure dans l’air et en surface, offre à tous un service de consultation gratuit, par téléphone, pour la durée du confinement.

L’entreprise basée à Montréal rappelle que seul un échantillonnage sur le terrain et une analyse en laboratoire permettent un diagnostic précis, mais les conseils de ses experts en prévention de la moisissure peuvent néanmoins donner un bon coup de main. 

On peut appeler au 514 509-5283 poste 229 ou envoyer un courriel en décrivant la situation (avec photos si possible) au info@solaireau.ca.

Info : solaireau.ca

Briser la monotonie dans la maison

Maison

Briser la monotonie dans la maison

Le défi, comme plusieurs commerces sont fermés, est de faire avec ce que l’on a déjà chez soi. Des restants de bois, de la corde, des retailles de tissus, des objets ou des meubles qui ne servent plus : c’est le moment idéal pour fouiller les fonds de garde-robes et les débarras. Il est tout de même possible de commander certains matériaux ou accessoires en ligne pour compléter des projets faits main. Le confinement contraint dans plusieurs aspects de nos vies, mais peut aussi ouvrir la porte de la créativité, alors pourquoi ne pas en tirer profit?

Le couple derrière la boîte de design d’intérieur Atelier Filz, établie à Québec, a vu un ralentissement de ses activités depuis le début de la crise (l’entreprise se spécialise dans le secteur de la restauration), mais «le moral est bon» et les principaux projets continuent leur cours. Anthony Laliberté-Vincent et Valérie Ethier profitent de cette période pour, d’une part, améliorer les processus internes de leur entreprise, plancher sur leur site Web et, d’autre part, décorer les murs de leur appartement, entre autres.

C’est une occasion pour eux de concrétiser leurs idées décoratives tout en ravivant de beaux souvenirs.

Projet 1

En utilisant un morceau de tissu acheté lors d’un voyage en Scandinavie et conçu par l’un de leurs architectes préférés, Anthony et Valérie ont eu l’idée de créer cette suspension murale. «On n’est pas du genre à aller dans des magasins à rayons pour trouver des choses qui sont en réalité probablement faites en Chine. On veut vraiment trouver des objets qui sont significatifs à nos yeux et qui portent un certain sens. Ce textile est pour nous une manière de nous rappeler notre voyage de 2017», explique Anthony. Pour donner corps à leur idée, il a cousu deux bandes avec le tissu, puis Valérie et lui les ont suspendues grâce à de la corde et des goujons de bois qu’ils avaient à la maison.

Un peu de hygge chez soi

Maison

Un peu de hygge chez soi

On se transporte maintenant chez les Danois, experts du hygge – cet art de vivre mettant de l’avant le confort à la maison –, qui doivent eux aussi être inventifs pour apporter un peu de gaieté et de fraîcheur dans leurs demeures durant le confinement.

Sofie Amalie Roland, designer d’intérieur basée à Copenhague, se dit reconnaissante d’avoir un joli appartement dans lequel son conjoint Niels, son fils Walter et elle aiment passer du temps. «Une maison hyggeligt est un lieu qui restaure notre énergie, agréable, sécuritaire et nous fait sentir confortables. Des qualités dont nous avons tous besoin en ce moment, dans cette période où le monde entier se sent un peu ébranlé et effrayé», explique la designer, connue pour son populaire compte Instagram Thus the fuss.

Sofie décrit son style comme un mélange coloré de classiques du design et de trouvailles dans les friperies. Et elle adore jouer avec les contrastes (vieux/neuf, minimalisme/maximalisme, bois/acier). Dans l’optique d’augmenter le confort chez soi durant le confinement, elle suggère quelques astuces qui créeront un grand effet et qui répondront à notre besoin de changement : 

› Peindre les murs en couleur — tous les murs, c’est encore mieux! — ou le plafond. Voilà une façon de changer complètement le ton d’une pièce et de donner un nouveau look à de vieux meubles.

Investir dans la déco locale

Maison

Investir dans la déco locale

Pas envie de bricoler? Il est possible de se procurer de beaux objets décoratifs conçus et faits au Québec en ligne.

En plus de la nouvelle plateforme d’achat local en ligne mise de l’avant par le gouvernement québécois, Le Panier bleu (lepanierbleu.ca), il existe d’autres répertoires sur le Web regroupant des boutiques spécialisées en déco tels Signé local (boutique.signelocal.com) ou Fabrique 1840 (simons.ca). 

Voici d’autres bonnes adresses pour commander des petites merveilles :

Sous le toit (sousletoit.ca)
Article 721 (article721.com)
Bouche bée (bouche-bee.ca)
Bref (brefmtl.com)
Chic & Basta (chicbasta.com)

+

Décorer avec le Dr Arruda
Le Dr Horacio Arruda, directeur national de la santé publique, a inspiré plus d’un artiste. T-shirts et bière à son nom ont été créés, et on peut commander en ligne des affiches Arruda Mudras sur le site Web d’Article 721 (article721.com). Illustration par Émilie Hébert, format 8 po x 10 po, imprimées sur carton recyclé, 10 $ jusqu’à la fin du confinement, disponible pour envoi postal d’ici une semaine. Cadre en bois vendu séparément.

Montrez-nous vos projets maison!

Maison

Montrez-nous vos projets maison!

Il n’y a pas que les enfants à qui l’on doit trouver des activités de bricolage en ces temps d’isolement. Les adultes aussi peuvent passer du temps à bâtir, à réparer, à patenter et à bisouner.

Prenez par exemple cette commode qui a reçu une bonne dose d’amour et d’attention minutieuse de la part de Pascale Chayer, graphiste au Soleil. La collègue a mis une cinquantaine d’heures (amorcées avant la «Coronapocalypse») à trouver la perle rare (à la Ressourcerie du Lac Saint-Charles), à la sabler, la repeindre, la vernir puis à l’orner d’un nouveau plateau en lattes de pin laminées et de poignées neuves.