L'équipe du Lokomotiv de Yaroslavl disparue dans l'écrasement d'un avion de type Yak-42, le 7 septembre 2011.

Six tragédies sportives qui ont marqué l'histoire

L'accident impliquant l'autocar des Broncos d'Humboldt au cours de la fin de semaine rappelle à la mémoire d'autres tragédies sportives ayant marqué l'histoire récente. En 2011, les amateurs de hockey du monde entier avaient été ébranlés par celle qui a coûté la vie aux 37 membres de l'équipe du Lokomotiv de Yaroslavl, dont l'ancien des Remparts Gennady Churilov.

L'appareil russe Yak-42 venait à peine de décoller de l'aéroport de Yaroslavl lorsque celui-ci s'est écrasé dans la Volga, emportant les 45 personnes qui étaient à son bord, dont les 36 entraîneurs, joueurs et employés du Lokomotiv de Yaroslavl. 

Outre Churilov, un autre ex-joueur de la LHJMQ, Sergei Ostapchuk (Huskies de Rouyn-Noranda), ainsi que les anciens de la LNH Pavol Demitra, Jan Marek, Ruslan Salei et le Canadien Brad McCrimmon ont tous perdu la vie dans l'accident.

L'épave du Yak-42

***

Associação Chapecoense de Futebol (2016)

Les débris de l'avion de type Avro RJ85 qui transportait le club de Chapecoense et s'est écrasé en Colombie.

Le vol dans lequel prenait place le club brésilien de l'Associação Chapecoense de Futebol amorçait son approche de l'Aéroport international José María Córdova, près de Medellín, en Colombie, lorsque l'appareil de type Avro RJ85 s'est écrasé, le 28 novembre 2016. En tout, 71 des 77 passagers de l'avion sont décédés dans l'accident, dont tous les membres de l'organisation de Chapecoense (19 joueurs, 14 employés, 9 administrateurs et quatre journalistes de la chaîne FOX Sports Brésil), à l'exception de trois joueurs.

Le formation s'en allait disputer le match la plus important de son histoire contre le Atlético Nacional, soit la finale de la Coupe Sud-américaine de 2016. À la suite de l'accident, l'Atlético Nacional a demandé à la fédération sportive CONMEBOL de décerner le trophée à Chapecoense, ce qui fut fait le 5 décembre suivant.

***

Équipe nationale de la Zambie (1993)

L'équipe nationale de soccer de la Zambie est disparue au grand complet le 27 avril 1993 après que le DHC-5D Buffalo la transportant vers Dakar, au Sénégal, pour un match de qualification de la Coupe du monde de 1994, s'est abîmé dans l'Océan Atlantique, après avoir fait le plein à Libreville, au Gabon. Les 30 passagers de l'appareil sont décédés dans l'accident, dont les 18 joueurs de la sélection zambienne et cinq entraîneurs.

***

AU CANADA

Les Phantoms de Bathurst (2008)

La carcasse de la minivan dans laquelle prenaient place les joueurs des Phantoms du Bathurst High School.

Après celle des Broncos d'Humboldt, la tragédie sportive routière la plus meurtrière du Canada fut celle impliquant l'équipe de basketball des Phantoms de l'école secondaire de Bathurst, ou «Boys in red», le 12 janvier 2008. 

Circulant sur la Route 8 malgré des conditions de pluie verglaçant, le véhicule Ford E350 Ford Club Wagon (1997) conduit par l'entraîneur de la formation Wayne Lord a glissé dans la voie opposée, où il a été happé par un camion semi-remorque. Sept joueurs de l'équipe et la femme de l'entraîneur ont péri dans l'accident. Quatre passagers ont survécu à la collision, dont Lord et sa fille. L'enquête qui a suivi a révélé que le véhicule était rouillé, en mauvaise condition, et qu'il roulait sur des pneus quatre saisons usés.

Service funèbre des victimes de la tragédie des Phantoms de Bathurst

***

Les Broncos de Swift Current (1986)

Les Broncos d'Humboldt ne sont pas la première équipe junior canadienne à être frappée de plein fouet par une tragédie routière mortelle. Les Broncos de Swift Current étaient en route vers Régina lorsque leur autocar a été impliqué dans un accident, pendant une tempête de neige, le 30 décembre 1986. Quatre joueurs, soit Trent Kresse, Scott Kruger, Chris Mantyka et Brent Ruff — le frère cadet de l'entraîneur de la LNH Lindy Ruff — ont été tués.

Parmi les survivants de l'accident, le vice-président de l'Avalanche et 'ancien Nordiques Joe Sakic a inscrit 60 buts cette saison-là. Encore aujourd'hui, les Broncos de Swift Current portent un écusson sur leur uniforme en hommage aux victimes. La Ligue de hockey de l'Ouest (WHL), elle, remet chaque année le trophée des Quatre Broncos au meilleur joueur de la saison.

***

Les Castors de Sherbrooke (1974)

Au Québec, les Castors de Sherbrooke ont également connu l'horreur le 24 novembre 1974, lorsque leur autobus a fait une embardée sur la route du Parc des Laurentides, en route vers Chicoutimi. L'accident a coûté la vie d'un joueur, le centre de 18 ans Gaétan Paradis, de Drummondville, et infligé des blessures à de nombreux autres, dont l'ailier de 18 ans Fernand Leblanc, de Baie-Comeau. Un dépisteur des Crusaders de Cleveland, Roger Roy, avait également subi des blessures nécessitant son hospitalisation.

Huit joueurs de l'équipe étaient en outre considérés inaptes à reprendre l'action immédiatement après l'accident. C'est pourquoi les Castors avaient réclamé à la LHJMQ une interruption de leurs activités pour une période minimale de 11 jours — et par conséquent le report de cinq matchs — «afin de les aider à absorber les conséquences du drame», écrit alors Le Soleil.

«Et il y a les conséquences psychologiques de la tragédie. N'oubliez pas que nous avons tous frôlé la mort de près», a rappelé l'un des dirigeant des Castors, Yves Fournier.


Sources: New York Times, Le Soleil, Edmonton Sun, Wikipedia.