Les préparatifs en vue de la 90e Cérémonie des Oscars allaient bon train, à Hollywood, vendredi.

Oscars: Beatty et Dunaway pourront se racheter

Après avoir annoncé le mauvais gagnant pour l’Oscar du meilleur film en 2017, les acteurs Warren Beatty et Faye Dunaway auront la chance de rattraper leur gaffe, lors de la 90e Cérémonie des Oscars, au Dolby Theater, à Los Angeles, dimanche.

Selon ce que rapporte TMZ, les deux légendes du cinéma auraient été vues en train de répéter un échange humoristique portant sur la bévue de l’année dernière. Les scripteurs de la 90e Cérémonie des Oscars seraient cependant toujours à la recherche des meilleures lignes afin d’aborder le sujet.

Parmi les répliques de Dunaway, elle aurait dit que «présenter un prix est plus agréable la deuxième fois». Ce à quoi Beatty aurait répondu : «Et le gagnant est “Autant en emporte le vent”!»

Le duo avait été invité à présenter l’Oscar du meilleur film en 2017 afin de souligner le 50e anniversaire de «Bonnie et Clyde», rappelle pour sa part IndieWire. L’enveloppe de la mauvaise catégorie lui avait toutefois été remise, ce qui lui avait fait décerner l’Oscar du meilleur film à «La La Land» plutôt que «Moonlight».

L'Académie des arts et sciences du cinéma, qui se préparait toujours en vue de la grand-messe des Oscars vendredi, sera sous pression de ne pas reproduire sa bourde historique de l'an dernier.

L'humoriste Jimmy Kimmel, l'animateur de la soirée pour la deuxième fois d'affilée, a promis que ce fiasco ne se reproduirait pas sans quoi «tous les gens qui travaillent chez ABC», la chaîne qui diffuse la cérémonie, «devraient être renvoyés!»

Côté discours, «il y aura assurément de la politique dans le monologue (d'introduction) de Kimmel», estime l'un des responsables des prix hollywoodiens pour «Variety», Tim Gray, ajoutant que les lauréats étaient susceptibles de parler de #MeToo et Time's Up, les mouvements contre le harcèlement sexuel, de diversité dans l'industrie du film et de #NeverAgain et le mouvement contre la violence des armes à feu, dans la foulée de la récente fusillade en Floride.

Le monde du cinéma est encore sous le choc des révélations sur Harvey Weinstein, le producteur déchu accusé par une centaine de stars dont Angelina Jolie ou Gwyneth Paltrow de harcèlement ou agression sexuels.

L'affaire a entraîné la chute de plusieurs hommes puissants d'Hollywood dont Kevin Spacey ou le producteur Brett Ratner.

Fini, les cellulaires, en coulisses !

L'Académie a exclu Weinstein et promis des réformes. Et pour ne pas renouveler le micmac de l'an dernier, survenu à cause d'une mauvaise enveloppe remise aux présentateurs Warren Beatty et Faye Dunaway, la vénérable institution a annoncé de nouveaux protocoles «y compris l'instauration de répétitions (...), le retrait des appareils électroniques [téléphones cellulaires] des coulisses et l'amélioration de la vérification des catégories (de prix) sur les enveloppes».

La 90e Cérémonie des Oscars sera télédiffusée en direct sur les ondes d’ABC, dimanche, 20h.

Avec AFP