Contenu commandité
Élections 2018
Le premier vote de six enfants de l'an 2000
Ils sont nés en 2000. Aujourd’hui majeurs, ils voteront bientôt pour la première fois. Les journaux du Groupe Capitales Médias vous présentent six jeunes de six villes différentes pour qui cocher une case 1er octobre, ça compte.
Partager

Élections 2018

Justine Ruel

Ville : Gatineau

Intérêts : Étudiante en sciences de la nature au Cégep de l’Outaouais. Fait du bénévolat, aime les voyages, le sport, dont la course à pied, ainsi que le plein air

1- Pourquoi la campagne t’intéresse?

Je m’intéresse à la campagne puisque je souhaite voter de façon responsable en étant informée. En effet, les idées des politiciens et les changements qu’ils souhaitent apporter affecteront directement mon futur. Je veux donc voter pour le parti qui partage mes opinions sur les divers enjeux de la société et pas nécessairement pour celui qui possède la plus belle pancarte électorale. De plus, suivre le déroulement d’une campagne est assez divertissant et me permet de découvrir de nouveaux enjeux qui touchent la population québécoise. J’en apprends beaucoup sur ce qui se passe au Québec.

2- Quels sont les enjeux dont tu souhaites entendre parler?

La santé est un sujet incontournable. Notre système actuel étant désuet, il faudra nécessairement que les groupes politiques proposent des solutions visant à améliorer l’accès au réseau, à réduire les temps d’attente et à offrir de meilleures conditions de travail aux employés. De plus, l’éducation est un enjeu très important qui, d’après moi, ne doit surtout pas être négligé puisqu’il affecte l’ensemble de la société. Je crois qu’il sera intéressant de découvrir les positions des partis quant au budget destiné à l’amélioration de notre système d’éducation, aux coûts reliés aux différents niveaux d’études et au programme scolaire. Finalement, je pense qu’il serait intéressant que les partis démontrent un intérêt marqué envers les jeunes et qu’ils trouvent des façons d’intéresser ces derniers à la politique.

3- Que devraient faire les partis politiques pour inciter les jeunes à voter?

Je crois que les partis devraient interpeller les jeunes plus directement lors de leur campagne en abordant des sujets qui les touchent et en orientant certaines de leurs activités vers ce groupe d’âge. Également, au lieu de parler principalement de l’aspect historique des mouvements politiques, il serait bénéfique d’aborder davantage la politique actuelle et les enjeux courants dans le programme scolaire. Finalement, je pense que les politiciens devraient aller à la rencontre des jeunes plus fréquemment. Plutôt que de visiter des garderies, ils pourraient passer plus de temps dans les cégeps et les universités afin d’entrer directement en contact avec les jeunes ayant l’âge de voter.

Élections 2018

Victor Rousseau

Ville : Granby

Intérêts : Étudiant en Sciences de la nature au Cégep de Granby, profil sciences de la santé. Joue du piano et fait du bénévolat auprès de retraités

1- Pourquoi la campagne t’intéresse?

Si c’est à partir de 18 ans qu’on a le droit de vote, c’est pour une raison. Même si tous mes amis pensent que ça ne s’adresse pas vraiment à eux parce qu’ils sont trop jeunes, je pense qu’il faut qu’on prenne notre place. On est quand même une partie importante des gens qui peuvent voter. Je trouve ça important.

2- Quels sont les enjeux dont tu souhaites entendre parler?

J’étudie en sciences de la nature, donc une carrière en santé m’intéresse. On entend tout le temps parler des médecins et de l’attente dans les urgences. Il faut trouver des solutions. Sinon, l’environnement, c’est quelque chose qui nous intéresse beaucoup. Puis, il y a l’éducation. Je sors du secondaire et je trouve qu’il y a des choses à changer. Je suis allé au privé, c’est peut-être différent, mais ce n’est pas assez individuel. [La façon d’enseigner] parle trop au grand groupe, ce qui fait que la relation prof-élève n’est pas nécessairement facile. Et avec plus d’élèves dans les classes, ça n’aide pas.

3- Que devraient faire les partis politiques pour inciter les jeunes à voter?

Pour vrai, utilisez plus les réseaux sociaux parce que c’est là-dessus qu’on est tout le temps. On marche dans le Cégep et on voit que tout le monde est sur son cell. Moi, les places où je vais m’informer c’est encore le journal et la télé, mais ce n’est vraiment pas ça qui rejoint les jeunes. D’utiliser les réseaux sociaux donnerait au jeune une meilleure idée de ce qui se passe et ça serait plus facile d’être informé. Si on est informé et qu’on voit ce qui se passe, on va avoir plus le goût d’aller voter. Les partis politiques savent qu’on vote moins, donc ils ne se concentrent pas sur nous dans leur campagne et je trouve ça plate.

Élections 2018

Marie-Soleil Perreault

Ville : Sherbrooke

Intérêts : Étudiante au collégial du Séminaire de Sherbrooke, passionnée de soccer et de lecture

1- Pourquoi la campagne d’intéresse?

La campagne m’intéresse. Je vais devoir faire des recherches, puisque j’en ai entendu parler un peu dans les nouvelles, mais je ne suis jamais allé plus loin. C’est ma première, donc je suis intéressée. Il y a quelque chose de différent. On entend plus parler de Québec solidaire, entre autres. Je ne veux pas seulement voter pour voter. Je veux savoir pour qui je vote.

2- Quels sont les enjeux dont tu souhaites entendre parler ?

Ça arrive que tu aies besoin de voir des professionnels et que tu n’y aies pas accès. À l’adolescence, tu peux vivre toutes sortes de problèmes. Parfois, tu vas être gêné d’en parler à tes parents. Tu arrives à l’école et tu as une liste d’attente pour voir un professionnel ou il n’y en a pas de professionnel. En environnement, composter et recycler n’est pas assez. Je fais beaucoup d’efforts pour diminuer mon empreinte écologique. Il faut proposer des solutions. C’est quelque chose dont il faut parler. On entend beaucoup parler de l’importance de la croissance économique. On se fait dire de faire notre recyclage, notre compost, mais ce n’est pas seulement ça. Je suis végétalienne et je veux devenir zéro déchet. Je trouve qu’il n’y a pas assez d’informations à ce sujet.

3- Comment inciter les jeunes à voter ? 

Il faut parler de choses qui les intéressent. On entend parler de sujets politiques, comme l’éducation et l’environnement. Quand tu parles d’accès à cela, c’est sûr que ça incite les jeunes à voter, car ça les concerne.

Élections 2018

Marc-Olivier Tremblay

Ville : Alma

Intérêts : Étudiant en Sciences humaines, volet Économie et gestion au Collège d’Alma, passionné de hockey, membre de l’équipe des Jeannois du Collège d’Alma 

1- Pourquoi la campagne t’intéresse?

Avoir 18 ans, c’est avoir un mot à dire. On se sent plus impliqué dans la communauté si on va voter. Si on ne va pas voter, on ne peut pas donner notre opinion et être en désaccord. On vote pour quelque chose, pour une idée. Si on ne vote pas, on ne peut pas chialer.

2- Quels sont les enjeux dont tu souhaites entendre parler ?

Je fais du sport, j’aimerais qu’encore plus de jeunes bougent. On voit souvent des jeunes qui ne bougent pas et qui n’ont pas les moyens pour bouger. Je pense que ça serait quand même important d’avoir des programmes pour faire bouger les jeunes à coût réduit. 

3- Que devraient faire les partis politiques pour inciter les jeunes à voter?

Les partis politiques devraient venir à notre rencontre dans les écoles. Les élections sont bientôt et on n’en a pas entendu parler dans les écoles. Des fois, ils viennent nous voir en faisant du porte-à-porte. Ils pourraient venir dans les écoles et nous présenter leurs programmes et ce qu’ils veulent offrir à la communauté. Cela nous aiderait peut-être plus à nous intéresser à voter et à prendre position pour des enjeux.

Élections 2018

Alexandre St-Arnaud

Ville : Trois-Rivières

Intérêts : Étudiant au Cégep de Trois-Rivières en Sciences de la nature. Aime le football, la course automobile, la mécanique et les véhicules téléguidés

Particularité: il a été le premier bébé à voir le jour le 1er janvier 2000 en Mauricie

1- Pourquoi la campagne t’intéresse?

La campagne m’intéresse, mais ce n’est pas naturel pour moi. Je trouve que les partis ne sont pas assez clairs dans leurs annonces. Ils devraient simplifier leur message. C’est bien beau de parler à la télévision, mais des fois c’est difficile de comprendre parfaitement ce qu’ils proposent.

2- Quels sont les enjeux dont tu souhaites entendre parler?

Comme étudiant, c’est sûr que j’aimerais que les chefs parlent d’éducation. L’économie m’intéresse également. C’est important qu’ils nous disent quelle est leur vision là-dessus. Et comme je suis un sportif, j’aimerais connaître leurs engagements en matière de loisir et de sport.

3- Que devraient faire les partis politiques pour inciter les jeunes à voter?

Ils devraient être plus présents sur les réseaux sociaux afin de nous rejoindre. Les gens pensent que les jeunes écoutent beaucoup la télévision, mais ce n’est pas toujours le cas. Je dirais que c’est plutôt le contraire. Ils pourraient entre autres faire des annonces sur YouTube et sur Facebook. Ils pourraient également venir nous voir dans nos écoles afin de nous rencontrer et nous présenter leur programme.

Élections 2018

Antoine Lefebvre

Ville : Québec, mais votera à Chicoutimi

Intérêts : Étudiant au Cégep de Sainte-Foy au double DEC en Sciences de la nature et langues, cultures et mondes, profil mandarin. Il souhaite devenir avocat en droit international. 

1- Pourquoi la campagne t’intéresse?

Si les jeunes ne s’intéressent pas à la politique, ce n’est pas de cette façon qu’on va changer le Québec de demain et qu’on va se faire entendre. C’est pour ça que je m’intéresse à la politique depuis que j’ai le droit de voter. Je veux faire avancer les choses. 

2- Quels sont les enjeux dont tu souhaites entendre parler?

Principalement l’économie. On en entend beaucoup parler, mais je pense qu’il s’agit d’un enjeu très important. L’exode rural, parce que beaucoup de jeunes quittent les régions pour les grandes villes comme Québec ou Montréal, et on a besoin des jeunes pour le développement des régions. Et la pénurie de main-d’œuvre.

3- Que devraient faire les partis politiques pour inciter les jeunes à voter?

Il faut accorder beaucoup d’importance aux jeunes. Dans les partis, il y a des ailes jeunesse et les partis doivent inciter les jeunes à en faire partie en faisant connaître les plateformes. Les partis doivent s’adresser aux jeunes avec des promesses qui les concernent.