Voyages

Parc Kruger: le cycle de la vie

MALELANE, Afrique du Sud — Traversée de la plus vaste réserve protégée de l’Afrique du Sud, d’une superficie de 20 000 kilomètres carrés. Cette immersion totale en camping sauvage à même le parc permet aux cinq sens d’être constamment en éveil le jour comme la nuit, et d’apprécier la diversité de la faune et des paysages qui se transforment complètement d’une région à l’autre du parc.

Découvrez le carnet de voyage du spectacle et des leçons que la nature nous offre, où prédateurs et proies usent des plus ingénieuses stratégies pour assurer la survie de leur espèce. Cette aventure unique nous plonge au cœur du cycle de la vie dans toute sa splendeur.

À VOIR EN IMAGES: les bébés animaux du Parc Kruger

***

Voyages

Le tour du monde en 730 jours

Leur rêve était de faire le tour du monde. Ils l’avaient prévu pour 2019. Mais leurs jambes fourmillaient.

À l’instar de Claude Michel, Danielle, Laurie et Charles, dont nous vous parlions dans Le Mag du 3 mars, Bertrand, 61 ans, et Brigitte, 53 ans, souhaitaient changer de vie. «Tous les deux, nous étions à l’emploi d’un assureur avec de bons salaires et avantages. Toutefois, l’appel du voyage et la réalisation de notre rêve étaient présents et plus forts que tout», expliquent-ils.

Voyages

Maroc: du désert à la mer

Pourquoi le Maroc? Parce que c’est un pays de la Francophonie et une destination qui offre un régime politique stable, dans un décor varié allant du Sahara jusqu’aux stations balnéaires de l’Atlantique. J’y suis allé en octobre. Si c’était à refaire, j’opterais plutôt pour le printemps après la saison des pluies, quand la végétation est plus intéressante. Cela dit, que ce soit au printemps ou à l’automne, vous n’aurez pas froid au Maroc. Bienvenue au pays des palmeraies.

On m’avait beaucoup parlé de Fès et de Marrakech pour leurs médinas et je n’ai pas été déçu. Ce sont de véritables fourmilières, hautes en couleur et en saveur, où l’on peut se perdre en toute sécurité. Armez-vous de patience dans la médina de Marrakech : il y a tellement de monde en soirée qu’il est parfois difficile de circuler à travers le flot de piétons, de motocyclettes et de charrettes de tous genres. Ma seule déception est l’interdiction de visiter les mosquées, contrairement à la Turquie où les touristes sont admis librement en dehors des heures de prière.

On ne visite pas Marrakech sans passer par l’immense place Jemaa el-Fna où les touristes et les locaux convergent tous les soirs. On y va pour s’y restaurer en plein air, magasiner les souvenirs, observer les charmeurs de serpents, les musiciens, les jongleurs, les raconteurs et tout le reste. Il y a beaucoup à voir, mais après deux soirs, on a fait le plein de ce théâtre nocturne. Je ne vous parlerai pas davantage de Marrakech parce que vous avez tout ce qu’il vous faut dans les livres spécialisés. Un seul conseil, ne manquez pas le Jardin Majorelle. C’est magnifique, et c’est un havre de paix après des heures dans le bruit et la foule de la médina.