Cet employé du comté de Miami-Dade vaporise les alentours d'une école afin de lutter contre les moustiques.

Zika: la Norvège recommande aux femmes enceintes d'éviter Miami

Les autorités sanitaires norvégiennes ont recommandé mardi aux femmes enceintes d'éviter de se rendre dans la ville de Miami en raison du danger lié au virus Zika.
«Voyager à Miami est déconseillé pour les femmes enceintes et les personnes qui ont séjourné à Miami doivent prendre des précautions à leur retour», a indiqué l'Institut norvégien de santé publique (FHI) dans un communiqué.
Cette recommandation intervient après le signalement de 14 cas de Zika dans le quartier de Wynwood, dans le nord de la plus grosse agglomération de l'État de Floride (sud-est des États-Unis).
Elle concerne la ville dans son intégralité et pas seulement le quartier de Wynwood, visé depuis lundi par une recommandation similaire de la part des autorités sanitaires américaines.
L'institut a justifié l'extension géographique de sa recommandation par «une situation incertaine à ce stade concernant la propagation du virus à Miami».
Contacté par l'AFP, le FHI a expliqué avoir pris cette décision indépendamment des autorités sanitaires européennes, qui n'avaient pas pour l'heure émis de recommandation, et a invoqué l'urgence d'empêcher les départs en cette période de vacances estivales.
Piqûres de moustique
En Floride, les autorités ont fait part ces derniers jours des premiers cas de transmission connus du virus par des moustiques sur le territoire continental des États-Unis.
Le Zika se transmet surtout par des piqûres de moustique et parfois par contact sexuel.
Jusqu'alors, plus de 1.600 cas avaient été détectés aux États-Unis, mais il s'agissait de personnes ayant voyagé dans des zones de transmissions connues du virus, principalement l'Amérique du Sud et l'Amérique centrale.