Le temple de Confucius, à Tainan, qui a été la première institution scolaire officielle de Taiwan, en 1665

Taiwan, ce n'est pas que des musées!

Tant qu'à se taper 15 heures de vol (de Toronto) pour se rendre à Taipei, autant rentabiliser le billet d'avion et le décalage horaire (12 heures) pour découvrir d'autres attraits de la montagneuse Taiwan.
Cette île industrialisée est dotée d'un réseau autoroutier développé. Il est donc facile de s'y déplacer. De surcroît, le train (régulier ou à très grande vitesse) ainsi que l'autocar augmentent les possibilités de musarder.
Les cyclistes, quant à eux, seront heureux d'apprendre que CNN Travel a inscrit la piste cyclable de Sun Moon Lake (au centre de l'île) parmi ses 10 meilleures destinations de 2012. Autrement, près de 4000 kilomètres s'offrent aux passionnés du vélo.
Bon à savoir : il faut impérativement se débrouiller en anglais (et posséder une oreille sensible aux intonations chinoises) si l'on veut visiter Taiwan. La plupart des infos touristiques sont traduites du mandarin, tout comme les destinations dans les transports publics. Autrement, si encore peu de Taïwanais parlent anglais, ils ne vous feront jamais sentir que c'est vous qui êtes en tort. En fait, ils sont bien malheureux lorsqu'ils ne peuvent pas vous aider.
Côté hébergement, si vous appréciez le confort, vous serez gâté, car les grands hôtels sont nombreux... et coûteux, comme ici. Toutefois, les chambres d'hôte gagnent en popularité et vous permettront de vous loger à moins de 100 $CAN. S'il est serré, votre budget appréciera par contre les prix légers pour la restauration (hors hôtel, entendons-nous).
En raison d'un climat chaud et humide, prenez note que la climatisation a la cote à Taiwan. Les lieux clos (hôtels, musées, restaurants, transports publics) en sont dotés et ça fonctionne... à plein régime. Donc, un petit châle pour couper les courants d'air deviendra votre meilleur ami, mesdames!
<p>L'architecture des lieux de culte est un ravissement foisonnant de frises décoratives et d'animaux stylisés aux couleurs franches.</p>
Quoi voir
Taiwan comporte huit parcs nationaux, destinés à préserver la diversité des paysages de l'île. De quoi ravir les observateurs de nature et les randonneurs. Sachez toutefois qu'il y a des serpents, particulièrement en été, et six espèces sont venimeuses. Donc, oubliez les sandales et évitez de fourrager dans les buissons.
Les touristes plus peinards (ou ceux qui désirent se récompenser après l'exercice!) préféreront les sources chaudes naturelles. Taiwan est dotée de nombreuses stations thermales (et de bains publics) qui en font la deuxième destination au monde après le Japon.
Si la spiritualité vous sied davantage, vous serez également comblé, car l'île est dotée de près de 5000 temples où, souvent, les religions coexistent, car les Taïwanais ne sont pas rigides dans leurs croyances. Ici, l'encens se fait rassembleur! L'architecture des lieux de culte, pour sa part, est un ravissement foisonnant de frises décoratives et d'animaux stylisés aux couleurs franches.