Sur la piste des vrais Dalton

Vous vous tapez un road trip vers la Californie et vous vous demandez quoi visiter en chemin? Pourquoi ne pas faire comme Lucky Luke et partir sur la piste des Dalton et, au passage, découvrir ou redécouvrir un pan de l'histoire du Far West?
Bien sûr, tout le monde connaît les Dalton. Lucky Luke, le classique de Joe Dassin... Mais plusieurs croient, à tort, que les quatre célèbres bandits ne sont que des personnages de bandes dessinées. Les vrais admirateurs de Lucky Luke savent toutefois que le dessinateur Morris puisait beaucoup de son inspiration dans l'histoire de l'Ouest américain.
Dans l'album Hors-la-loi, 12e de la série Lucky Luke paru en 1954, Morris nous présentait les vrais frères Dalton, Bob, Bill, Grat et Emmett, et racontait, de façon romancée et en y intégrant le «cow-boy solitaire», comment les bandits avaient rencontré leur destin à Coffeyville. C'est seulement trois ans plus tard que Morris ramenait les «cousins Dalton», les fictifs Joe, Jack, William et Averell, sous la pression de lecteurs qui en redemandaient.
Coffeyville
Bref, quelque part près de la route 166, tout près de la frontière avec l'Oklahoma, où sont nés les Dalton, se trouve toujours la ville de Coffeyville. Les Dalton y ont passé une partie de leur vie et deux d'entre eux y ont trouvé la mort en 1892, année qui a sonné la fin de leur bande de malfaiteurs.
Car la fratrie des Dalton comptait non pas 4, mais 10 frères (et 5 soeurs), dont 4 ont mal tourné. Après avoir été du bon côté de la loi et avoir agi comme marshals, Bob, Grat et Emmett ont formé le «Dalton Gang» puisque leurs emplois d'hommes de loi ne leur rapportaient pas suffisamment d'argent.
Quant à Bill, après avoir fait quelques mauvais coups avec ses frères, il s'est joint à une autre bande de malfaiteurs, le «Wild Bunch» de Bill Doolin. La mère des Dalton, Adeline Younger Dalton (surnommée «Ma Dalton» seulement dans les bandes dessinées), était aussi la tante de Jim, John, Bob et Cole Younger, membres d'un autre gang de bandits célèbres, celui de Jesse James.
Coup fumant
Les Dalton ont écumé l'Ouest, notamment leur Oklahoma natal alors connu sous le nom de «territoire indien», de 1890 à 1892. Le 5 octobre de cette année-là, les frangins et leurs associés ont eu l'idée folle de braquer deux banques dans le même village en même temps et en plein jour. Pour couronner le tout, ils ont décidé de le faire dans la ville où ils avaient grandi, se disant qu'ils connaissaient bien les lieux et qu'ils n'avaient qu'à porter des barbes postiches pour ne pas être reconnus.
Pourquoi tenter un coup aussi fumant? Parce qu'ils étaient encore plus bêtes que méchants, comme le chantait Dassin? On raconte plutôt que c'est parce que les Dalton avaient flambé tout leur argent et peut-être aussi parce qu'ils voulaient montrer leur supériorité au gang de Jesse James, qui faisait de plus en plus parler de lui à l'époque pour ses braquages. Les Dalton prévoyaient se sauver au Mexique après leur gros coup pour se faire oublier un peu.
La fin
Malheureusement pour les frangins, le mot s'est passé assez rapidement concernant leur «projet», et les villageois de Coffeyville les attendaient, armés jusqu'aux dents, à leur sortie des banques. Une fusillade de tous les diables a éclaté, puis... tagada, tagada, et y a plus personne, comme dirait Joe Dassin.
Mais pas tout à fait. Bob, 23 ans, et Grat Dalton, 31 ans, de même que leurs complices Bill Power et Dick Broadwell, ont bel et bien été «descendus» cette journée-là, mais Emmett Dalton, le jeunot de la bande, avec ses 21 ans, a survécu à la fusillade après avoir reçu 23 balles dans le corps.
Condamné à la prison à vie, Emmett a été libéré pour bonne conduite après 14 ans de bagne. Il a ensuite misé sur sa notoriété pour se bâtir une carrière d'écrivain, d'agent immobilier et même d'acteur à Hollywood, avant de décéder des suites d'un infarctus en 1937.
Coffeyville, toujours marquée par le raid
À peine plus populeuse que Saint-Raymond de Portneuf ou Roberval, la ville de Coffeyville, au Kansas, demeure marquée près de 125 ans plus tard par le raid qui a sonné le glas de la carrière criminelle des Dalton.
Au centre-ville, il est possible pour le touriste de suivre le tracé qu'ont emprunté les malfaiteurs pour tenter le «premier double vol de banque au monde».
À partir de «l'allée de la Mort», où les bandits avaient attaché leurs chevaux parce que des travaux routiers les empêchaient de le faire à l'endroit habituel, il suffit de suivre les marques de fers à cheval peintes sur le sol pour se rendre à l'édifice Perkins, qui abrite maintenant la chambre de commerce de l'endroit, mais qui était à l'époque la Condon Bank, l'une des deux institutions financières que les Dalton avaient ciblées pour ce qui allait être leur dernier braquage.
Les employées de la chambre de commerce se font un plaisir de jouer les guides touristiques et d'expliquer aux visiteurs les détails de la tentative de vol des Dalton. Elles présentent aussi les accessoires et le mobilier rescapés de l'époque, notamment le comptoir où les célèbres frères se sont présentés et la voûte où était placé le coffre-fort qui a joué un rôle important dans l'issue du crime.
En effet, l'employé de la banque qui a répondu à Grat Dalton et à ses acolytes Power et Broadwell a réussi à leur faire croire qu'une minuterie l'empêchait d'ouvrir le coffre-fort avant que 10 minutes ne s'écoulent. C'était complètement faux, mais les bandits ont gobé l'histoire et ont attendu sagement avant de repartir avec les 40 000 $ qu'il contenait. Cette période d'attente a donné aux gens de Coffeyville le temps d'aller chercher des armes pour «accueillir» la bande.
Quant à la First National Bank, celle où Bob et Emmett Dalton s'étaient rendus, elle est aujourd'hui disparue, remplacée par un stationnement. À noter que chaque année, lors de la première fin de semaine du mois d'octobre, vous pouvez assister à une reconstitution du braquage raté des Dalton à Coffeyville.
Musée
De retour vers «l'allée de la Mort», vous noterez que les endroits où sont décédés les membres du gang - et les braves citoyens qui ont défendu leur ville - sont également identifiés au sol. Une murale présentant la célèbre image des cadavres des Dalton, de Power et de Broadwell «agrémente» également les lieux, de même que la prison originale de la ville, où les corps avaient été déposés.
Vous pourrez également voir le fusil original qui avait été déposé sur les corps des malfaiteurs dans la fameuse photo au musée Dalton Defenders, situé un peu plus loin. Dalton Defenders parce que c'est bien aux Lucius Baldwin, Marshall Connelly, George Cubine, Charles Brown et autres braves citoyens que la ville souhaite rendre hommage, même si, avouons-le, la plupart des touristes s'intéressent plutôt aux mauvais garçons entrés dans la légende. Le musée abrite aussi le coffre-fort original de la First National Bank, que Bob et Emmett Dalton avaient vidé de son contenu avant d'être abattus.
Cimetière
Plusieurs voudront également faire un tour au cimetière Elmwood, où sont enterrés Bob et Grat Dalton, sur le même lot que leur complice Bill Power, à une centaine de pieds de la tombe de leur frère aîné, l'honnête marshal Frank Dalton. Deux des «défenseurs» de la ville, Brown et Cubine, sont également inhumés au même endroit.
La pièce de métal qui orne la tombe des trois bandits est celle où ils auraient attaché leurs chevaux lors du raid fatidique. C'est leur frère Emmett, seul survivant de la bande, qui, quelques années plus tard, l'y a placée. Il y a aussi fait installer une épitaphe puisque les sépultures des Dalton avaient été laissées sans identification pendant plusieurs années.
Le refuge secret des célèbres bandits
MEADE, Kansas - Un peu moins de 500 kilomètres à l'ouest de Coffeyville se trouve le paisible village de Meade, qui compte aujourd'hui un peu moins de 3000 habitants, mais n'en comptait même pas 500 au XIXe siècle. C'est là que les frères Dalton allaient se réfugier entre deux cambriolages de banque ou braquages de train.
Ce n'est toutefois que quelques années après le décès de Bob et Grat Dalton que leur stratagème a été découvert, après que la maison qu'habitaient leur soeur Eva Dalton et son mari John N. Whipple eut été vendue. Le nouvel acquéreur remarqua en effet qu'un garde-robe débouchait sur un tunnel de près de 100 pieds de long qui menait vers une grange adjacente à la maison!
C'est de cette façon, avec la complicité de leur soeur, que les Dalton, recherchés un peu partout dans le Far West, réussissaient à éviter les regards indiscrets entre deux vols.
En 1940, le tunnel, la résidence et la grange, toujours à leur lieu d'origine, ont été restaurés et on y a ajouté une foule d'informations et d'artéfacts provenant de la famille Dalton, notamment les selles qu'utilisaient Bob et Grat, quelques articles confectionnés par Emmett en prison et d'autres éléments typiques de l'Ouest américain.
Bien versé dans les détails de cette période chaotique de l'histoire des États-Unis, le cow-boy responsable de l'endroit se fera également un plaisir de vous raconter l'histoire des lieux et des liens familiaux qui demeuraient forts même entre les membres honnêtes de la famille Dalton et leurs hors-la-loi de frères.