Munich, la capitale de la Bavière, vaut le détour à l'année.

Munich, plus que l'Oktoberfest

Plus grande fête folklorique au monde, l'Oktoberfest n'a plus besoin de présentation. Cette année, les célébrations battent leur plein jusqu'au 3 octobre. Mais que vous vous joigniez ou non aux six millions de festivaliers qui débarquent à Munich pour boire des litres de bière et dévorer des poulets rôtis, la capitale de la Bavière vaut le détour à l'année.
Le musée de l'Oktoberfest
OEuvre des moines, la bière est brassée à Munich depuis 500 ans. Et on célèbre l'Oktoberfest tous les ans de la mi-septembre au début octobre depuis 106 ans. Pas surprenant que le festival et la célèbre libation qu'on y associe méritent un musée, assorti d'une brasserie et de caveaux pour boire jusqu'à plus soif. On peut s'y rendre seul ou avec un tour guidé des brasseries en soirée (super pour les voyageurs solos). D'ailleurs, pendant l'Oktoberfest, la compagnie Radius organise des tours guidés des festivités et réserve des places dans les tentes des brasseries les plus fréquentées. En prime, une bonne dose d'histoire et d'anecdotes.
Musée : 2, Streneckerstrasse, Munich; www.bier-und-oktoberfestmuseum.de/en
Le musée de l'Oktoberfest est assorti d'une brasserie et de caveaux pour boire jusqu'à plus soif.
-----
Balade à vélo
Munich - qui est sur un terrain plat - est une ville de vélos. Les véhicules à deux roues, qui peuvent rouler sur les trottoirs, sont manifestement en haut de la chaîne alimentaire dans la circulation bavaroise. Plusieurs hôtels en mettent d'ailleurs à la disposition de leurs clients. Les visites de la ville en bicyclette ont aussi la cote. En quatre heures, on a droit à un véritable survol de Munich, des principaux lieux historiques aux lieux de prédilection des surfeurs munichois, et à un déjeuner sous la tour chinoise du magnifique Jardin anglais.
Visite guidée à vélo : www.mikesbiketours.com/munich/
-----
Le marché des victuailles
Il y a mille occasions pour pique-niquer à Munich, notamment sur une des plages de la rive de l'Isar. Un des lieux préférés des Munichois, le Viktualienmarkt (ou marché des victuailles), en plein centre-ville, est le lieu tout indiqué : fromages, saucissons, vins régionaux, bretzels frais sortis du four, fruits et légumes se font concurrence sur les étals. On peut aussi manger et boire sur place.
Le Viktualienmarkt (ou marché des victuailles) est le lieu tout indiqué pour se procurer fromages, saucissons, vins régionaux, bretzels, etc.
-----
Lederhosen et dirndl
Non, les lederhosen (l'habit masculin avec bermuda et bretelles) et les dirndl (robes bavaroises) ne sont pas des costumes d'Halloween. Les Bavarois les portent avec fierté pour l'Oktoberfest ou les grands événements. Et ils ont horreur des versions en polyester sexy vendues en ligne, nous dit-on. À Munich, il y a des dizaines d'endroits pour s'en procurer un, neuf ou d'occasion. Les prix peuvent être salés. Chez Angermeier, près du Viktualienmarkt, un dirndl peut facilement coûter 400 euros (environ 585 $CAN). Des entreprises louent aussi les habits traditionnels. Pour environ 49 euros (un peu plus de 70 $CAN) par jour, l'entreprise Dirndly livrera tout le nécessaire directement à votre hôtel. Et rendez-vous chez Angermeier pour voir les plus beaux modèles.
Angermeier : 10, Rosental; www.trachten-angermaier.de
Dirndly, pour la location : www.dirndly.de
Angermeier, une boutique de choix pour se procurer des habits traditionnels bavarois.
-----
Le bar à vin Grapes
Malgré l'omniprésence des six grandes brasseries munichoises, il n'y a pas que de la bière à Munich. Le sud de l'Allemagne et l'Autriche voisine produisent des vins d'exception. Pour se délecter d'un riesling brut bien pétillant, on fait un arrêt au bar à vin Grapes, tenu par deux jeunes sommeliers autrichiens dans la vingtaine. Le menu, concocté à base de produits régionaux, dont la truite saumonée, les chanterelles et les charcuteries, a été conçu pour laisser briller les vins.
8, Ledererstrasse, Munich; www.grapes-weinbar.de
-----
Le Centre du national-socialisme
Si Munich est célèbre pour son Oktoberfest, il l'est aussi pour un pan beaucoup moins reluisant de son histoire. C'est ici que le national-socialisme a fait son nid et c'est ici qu'Hitler a établi les dirigeants du parti nazi. Aujourd'hui, Munich ne se met pas la tête dans le sable. En 2015, la ville a ouvert le Centre de documentation de Munich pour l'histoire du national-socialisme dans un édifice tout blanc qui détonne et brise l'harmonie architecturale de la ville, l'objectif étant de rappeler en permanence aux Munichois le rôle de la ville et de ses habitants dans une tragédie qui a fait des millions de morts en Europe.