Le monde selon Sunwing

Difficile de penser à une destination soleil sans penser à Sunwing, l'un des transporteurs aériens les plus importants au Canada. Avec ses 11 appareils au Québec, dont deux avions stationnés en permanence à Québec, Sunwing couvre 50 destinations en vols directs.
<p>Sam Char, directeur général du groupe Sunwing au Québec</p>
En entrevue au Soleil, Sam Char, directeur général du groupe Sunwing au Québec, explique d'ailleurs que le transporteur possède une base permanente à Québec qui emploie une centaine de personnes.
Les destinations les plus populaires desservies par Sunwing? M. Char affirme qu'il s'agit «du triangle formé par Cuba, la République dominicaine et le Mexique». D'ailleurs, Sunwing offre, pour Cuba et la République dominicaine, deux vols par semaine à partir de l'aéroport international Jean-Lesage.
Sunwing propose aussi plusieurs autres destinations. Parmi celles-ci, M. Char rappelle que le transporteur est le seul à offrir des vols pour Montego Bay et Saint Martin à longueur d'année.
Évidemment, M. Char confirme que le mauvais temps est leur plus grand allié : les consommateurs veulent le fuir. «Je ne sais pas si c'est l'influence de leur héritage latin, mais les Québécois aiment la chaleur. Ils disent qu'ils en ont assez de porter des manteaux. Ils veulent voir des couleurs, du vert, du jaune, du rouge.» La saison hivernale, qui s'étend du 1er mai au 31 octobre, est sans surprise la plus achalandée pour le transporteur.
Plus qu'un simple transporteur aérien, la chaîne construit et rénove également ses propres hôtels - Sunwing est d'ailleurs la seule entité canadienne à posséder des hôtels à Cuba. Ainsi, elle peut proposer à sa clientèle une offre de services complète, sans passer par une tierce compagnie. «Même nos représentants dans les hôtels sont nos employés à temps plein. Ils ne travaillent pour aucune autre compagnie», précise M. Char.
Assurance du beau temps
M. Char explique la popularité des destinations soleil par leur faible coût et l'assurance d'avoir du beau temps.
«Pour voyager au Québec, il faut compter au moins 150 à 200 $ par nuit pour une chambre d'hôtel convenable. Sur une période d'une semaine, ça représente plus de 1000 $. Et là-dessus, on n'a pas mangé et on n'a fait aucune activité. Et on n'est pas sûr d'avoir du beau temps.»
Il ajoute que pour l'Europe, c'est encore plus cher.
Sunwing est un jeune transporteur aérien en pleine croissance. Évoluant dans un marché compétitif, l'entreprise familiale en a profité pour offrir 1,8 million de sièges au Canada en 2013, dont plus de 500 000 au Québec seulement. Pour témoigner de cette croissance, en 2006, le transporteur proposait seulement 40 000 sièges au Québec annuellement. L'entreprise occupe maintenant 35 % des parts de marché au Canada.
-----
Cinq conseils pour voyager l'esprit tranquille
1 - Faire affaire avec une agence de voyages
«C'est toujours mieux de faire affaire avec une bonne agence de voyages que d'acheter son voyage tout seul derrière son ordinateur», affirme Guylaine Frigon. Il s'agit, selon elle, de la meilleure façon d'éviter les pièges, tant à l'achat du forfait qu'à l'arrivée sur place.
2 - Avoir un passeport valide six mois après la date de retour prévue
«Certains pays exigent que le passeport soit valide quelques mois après la date prévue du retour», ajoute Mme Frigon. En s'assurant de la validité de son passeport, il est possible de voyager partout à travers le monde.
3 - Détenir une assurance voyage
Pour parer à toute éventualité, détenir une assurance voyage permet d'éviter de mauvaises surprises en cas de maladie. Mme Frigon recommande de s'informer auprès de son agence de voyages, qui offre souvent une assurance complète et adaptée.
4 - Posséder une carte de crédit
Un imprévu est si vite arrivé! Il faut s'assurer d'avoir une carte de crédit avec un crédit disponible suffisant pour revenir au pays en cas de besoin. Aussi, il peut être risqué de garder beaucoup d'argent liquide sur soi. Payer avec une carte évite alors bien des soucis.
5 - Être préparé
Évidemment, bien avant d'arriver à destination, il faut se préparer. Connaître les coutumes, la langue parlée sur place ainsi que la devise utilisée peut s'avérer utile. Encore une fois, le recours à une agence de voyages permet une préparation optimale.