Kauai est la plus verte et la plus luxuriante des îles hawaiiennes.

Kauai, un jardin au milieu de l'océan

De l'hélicoptère qui glisse dans un ciel immaculé, je vois des montagnes effilées au pied desquelles s'étendent des vallées verdoyantes, puis des falaises déchiquetées d'où jaillissent des cascades imposantes... Je me promène au-dessus d'une succession de pics et d'arêtes rocheuses et d'une côte montagneuse et sauvage qui se jette de façon dramatique dans les eaux bleues de la mer. «Ici ont été filmées des scènes du film Le parc jurassique», dit le pilote Jason Darr, en surplombant un canyon gigantesque.
Je survole comme un oiseau une île assez petite qui a la géographie d'un grand pays. Une île presque ronde au milieu de l'océan Pacifique, à mi-chemin entre l'Amérique du Nord et l'Asie. Cette île, c'est Kauai, la plus nordique et la plus occidentale des îles de l'archipel hawaiien. Et la plus âgée. Elle serait sortie des eaux il y a au moins cinq millions d'années. Parce que ses inaccessibles sommets sont arrosés chaque année par 12 mètres de pluie, elle est devenue la plus verte et la plus luxuriante des îles hawaiiennes.
Bienvenue à Kauai, surnommée l'île-jardin.
Aloha!
- Vous allez à quel endroit? m'a demandé un résident d'Honolulu, dans l'avion m'emmenant de Chicago vers Los Angeles.
- À Kauai, lui ai-je répondu. J'ai eu beau répéter le nom de Kauai trois fois, ce dernier a haussé les épaules comme s'il ne connaissait pas. Alors je me suis dit que ma prononciation était incorrecte, ou encore que Kauai était demeuré à l'écart de l'afflux touristique.
Destination nature
Kauai est effectivement la moins touristique des îles de l'archipel hawaiien. Seulement 3 % de sa superficie est occupée par les villages et les parcs hôteliers. Et ses édifices ne dépassent pas la hauteur d'un cocotier. L'île de Kauai est un territoire de 1432 km2, couvert d'une végétation épaisse, formé au nord d'une côte rocailleuse et sauvage et ceinturé à l'est, à l'ouest et au sud, par une enfilade de plages de sable qui alternent avec forêts tropicales et criques rocheuses. Plusieurs parcs d'État protègent ce bijou au coeur du Pacifique. Les voyageurs qui l'adoptent y reviennent chaque année, parce qu'elle est plus tranquille que les autres îles et que ses routes ne sont pas embourbées. En fait, l'île n'a que deux routes principales qui longent la mer, l'une montant vers le nord et l'autre, allant vers le sud.
Les voyageurs aiment Kauai également parce qu'elle a conservé le charme de la campagne. Ses villages postés devant les eaux bleues du Pacifique sont simples et sympathiques. On craque pour ses étals recouverts d'ananas et de noix de coco, ses boutiques de planches de surf...  À l'aube, toute l'île se réveille au chant du coq... Ce dernier est devenu l'emblème national. Lors d'un ouragan survenu en 1992, tous les poulaillers de l'île se sont vidés et poules et coqs, à l'abri des prédateurs, ont bientôt dépassé le nombre des habitants. Ils sont dans les rues, à la sortie des restaurants, sur le balcon de votre hôtel...
Mais il n'y a pas que les coqs que l'on trouve en abondance. L'île croule sous les hibiscus, les bougainvillées, les papayers, les manguiers, les avocatiers... Que ce soit le long des côtes, en forêt ou en altitude, l'île est un fantastique jardin qui s'est créé au fil du temps par les contacts entre l'archipel et le reste du monde. Elle a également été conquise par de nombreuses espèces d'oiseaux qui ont apporté dans leurs pattes, leurs ailes et leurs déjections, les graines des plantes provenant d'ailleurs. On tombe sous le charme de ces monkey mod qui étendent leurs branches tels de larges parapluies, de ces majestueux pins de Norfolk qui s'élancent comme des aiguilles dans le ciel (amenés par le capitaine James Cook qui s'en servait pour réparer les navires)...  On s'arrête pour photographier ces champs de taro qui s'étendent dans les vallées en vastes courtepointes ainsi que ces longues plantes graminées vert pâle qui se balancent au vent le long des routes et se découpent sur le bleu du Pacifique... À certains moments, j'ai l'impression de regarder un tableau de Gauguin.
Et que dire de ses nombreuses plages sur lesquelles viennent mourir ses gros rouleaux d'écume blanche (le bonheur des surfeurs) et qui offrent à la tombée du jour les plus beaux couchers de soleil? Le climat de cette île est doux et rafraîchi par le petit vent de la mer. On peut se baigner en tout temps sur l'une des 50 plages que compte l'île. Sauf si la plage est déserte, ce qui signifie que la baignade est dangereuse.
Plus tard, le farniente
Les vacanciers qui vont à Kauai ne sont pas du genre à demeurer collés à la plage ou à la piscine de l'hôtel. Ils profitent de ce paradis tropical pour s'adonner aux activités en nature : ils peuvent faire du kayak, jouer au golf, faire de la plongée, de l'équitation, du vélo, de la pêche en haute mer, du surf, bien sûr, et de la randonnée. Kauai est d'ailleurs réputée pour ses nombreux sentiers de randonnée. Plusieurs choisiront aussi d'aller voir les lieux où ont été tournés des films célèbres, tels Le parc jurassique, King Kong, Pirates des Caraïbes et bien d'autres...
C'est à Lihue, chef-lieu de Kauai, que se trouve l'aéroport de l'île. La façon de visiter l'île est de louer une voiture et de mettre le cap tantôt vers le sud, tantôt vers le nord. Et si on veut avoir une idée de l'histoire de cette île, on fait un arrêt au Musée de Kauai. Et on prend le temps de jaser avec ses habitants, qui sont souriants, accueillants et qui vivent au rythme lent et doux de leur île.
Direction sud. Tout près de Lihue, à Nawiliwilli, où viennent s'amarrer les navires de croisières, se trouve la rivière Huleia, bordée d'une superbe mangrove, sur laquelle nous irons faire une excursion en kayak. Kauai, nous dit-on, est la seule île de l'archipel qui possède des rivières navigables. Puis, après avoir traversé un corridor d'eucalyptus, nous nous arrêterons au village de Koloa et en profiterons pour aller nous prélasser sur la populaire plage Poipu.
Le village voisin, Hanapepe, est charmant avec ses maisons de bois des années 20 reconverties en cafés, en galeries d'art et en bijouteries. C'est là qu'on trouve la librairie The Story Bookstore, qu'on dit être la librairie la plus à l'ouest des États-Unis. C'est le chat Céleste qui dirige le commerce.
<p>À l'aube, toute l'île se réveille au chant du coq, son emblème. </p>
Le coeur secret de l'île
Nous prendrons ensuite la route 550 pour aller voir le canyon Waimea, qui est le coeur secret de l'île. Tout le long de cette belle route sinueuse, des terrasses naturelles permettent d'admirer ce canyon que Mark Twain a nommé le Grand Canyon du Pacifique. Sculpté par les eaux de pluie qui descendent du mont Waialeale (1569 mètres), ce canyon de 19 km de long par
 1,6 km de large laisse voir des parois rocheuses effilées et de couleur rougeâtre qui alternent avec des falaises recouvertes de végétation. Au creux de ce canyon, à 1115mètres de profondeur, serpente la rivière sinueuse du même nom. Au bout de la route, un belvédère permet d'admirer ce chef-d'oeuvre naturel et d'écouter le silence qui y règne. On recommande d'y aller au coucher du soleil. Une entreprise de Koloa offre des balades à vélo dans le canyon.
Puis, nous rebroussons chemin, en nous délectant des plongées visuelles sur le Pacifique et nous nous dirigeons vers le nord de l'île, en repassant par Lihue. Même si Princeville et Hanalei ont été transformés en parc hôtelier, avec de nombreux immeubles locatifs, résidences de touristes et terrains de golf, le nord est la partie la plus authentique et la plus sauvage de l'île. Attendez de voir ses plages! L'une des plus réputées est celle d'Hanalei, qui est fréquentée surtout par les amateurs de surf.
Mais le bijou de l'île, c'est la côte de Na Pali. Sculptée pendant des millions d'années par le vent, l'eau et l'érosion, cette côte qui court sur une trentaine de kilomètres est constituée de falaises, hautes de milliers de pieds, de cascades et de grottes marines... Sous l'action d  es pluies, ses rochers se sont effilés comme des sapins de Noël.
Aucune route ne s'y rend. On peut la découvrir en hélicoptère, en catamaran ou à pied sur le sentier de randonnée qui la surplombe. Ce sentier compte 18 kilomètres de long et il se fait en deux ou trois jours (les randonneurs doivent se munir d'un permis). Les quatre premiers kilomètres du sentier sont les plus fréquentés et ils donnent accès à des points de vue exceptionnels.
Si on veut voir cette merveilleuse côte de la mer, on se rend au petit port de Port Allen, au sud de l'île, d'où partent la majorité des croisières en catamaran. L'occasion est belle de plonger dans les eaux du Pacifique pour y admirer les petits poissons de toutes les couleurs, les dauphins et les grosses tortues de mer et écouter ensuite le capitaine nous raconter l'histoire de l'endroit.
À l'horizon, nous voyons se profiler l'île Ni'Ihau, qu'on appelle l'île interdite et propriété de la famille Robinson (un nom prédestiné, quoi!). Ses 200 habitants y parlent l'hawaïen et vivent sans électricité. Enfin, après quelques heures de navigation, nous admirons, bouche bée, cette côte montagneuse qui semble avoir été froissée et chiffonnée, et au pied de laquelle viennent éclater de grosses vagues écumeuses.
<p>À Kauai, mêmes les camionnettes se fondent dans la nature. </p>
Repères
Pour y aller
La compagnie United Airlines offre les liaisons Montréal-Chicago-Los Angeles-Lihue. Un long voyage.
Quand y aller
En hiver, sa température marque une moyenne de 25 degrés avec des pluies fréquentes, et en été, une moyenne de 30 degrés. La période de décembre à mars est la meilleure saison pour observer les baleines à bosse.
Où loger
La formule tout-inclus en hôtel n'existe pas. On privilégie le séjour en condo et résidence de touristes avec services communs, tels piscines, saunas, plages. Les unités possèdent dînette et cuisinette et souvent laveuse-sécheuse.
Pour manger
Cette île est un paradis pour les amateurs de poissons, de légumes et de fruits frais. Des marchés fermiers ont lieu tous les jours dans les différents villages de l'île.
De bonnes adresses
Logement : Outrigger Waipouli Beach Resort, Kapa'a
Koloa Landing Wyndham Grand
Resort, Koloa
Westin Princeville Ocean Resort Villas
Tour en hélicoptère : Jack Harter
Helicopters. Ce tour en hélicoptère au-dessus de la côte de Na Pali vaut à lui seul le voyage à Kauai.
Tour en catamaran : on y offre les tubas et un barbecue est servi sur le pont.
Southern Star Snorkel, Captain Andy's Sailing