Oryx gazelle Même sous des conditions de chaleur extrême, les mâles doivent se battre pour gagner le cœur d’une femelle et ainsi accéder à la reproduction. Les combats atteignent des degrés de violence inouïs, jusqu’à briser leurs cornes en tentant de blesser leur adversaire. Une fois cassées, elles ne repousseront plus.

Faune sans frontières au parc transfrontalier de Kgalagadi

La faune sauvage ne con­nait pas les limites définies par les hommes. Le Botswana et l’Afri­que du Sud fusion­nent leurs frontières afin de permettre aux animaux de circuler librement à travers les 3,6 millions d’hectares de cette zone protégée. Les occasions photographiques de vastes territoires, d’orages puissants et de scènes animalières sous une lumière unique sont au rendez-vous.

Récit photographique d’un safari d’exception parmi les prédateurs sauvages africains, les dunes rouges et les pans (lacs asséchés) typiques de cette région aride et semi-désertique du Kalahari. Une expérience unique en Land Rover pour les aventuriers, les éternels enfants, ceux avides d’être submergés d’émerveillement face à la puissance et l’immensité de la nature.

La région aride et semi-désertique du Kalahari
Le parc transfrontalier de Kgalagadi se situe entre le Botswana et l’Afri­que du Sud.

Gnous

Les gnous

Twee Rivieren, Afrique du Sud. Le climat désertique pouvant varier de près de zéro la nuit à près de 40 degrés Celsius au zénith exige une importante capacité d’adaptation et de conservation de l’énergie chez les animaux qui y vivent à l’année, l’eau et la nourriture étant rares.

Chacal

Le chacal

Nossob, Afrique du Sud. Les animaux se terrent à l’ombre ou font la sieste lorsque la chaleur atteint son apogée en milieu de journée. Le moment de s’abreuver viendra tôt ou tard et variera selon chaque espèce, c’est pourquoi patienter à un point d’eau demeure l’une des stratégies les plus efficaces pour apercevoir des animaux.

 Douche

Une douche rudimentaire

Mabuasehube, Bostwana. Les touristes apportent leur cargaison d’eau potable pour toute la durée du séjour. Ici, cette douche rudimentaire, mais efficace permet de se rafraîchir avec une vue hors du commun. Il faut toujours prendre sa douche en plein jour et garder l’œil ouvert… L’humain, dans ce contexte de tourisme non armé, devient une proie. Sentiment de vulnérabilité garanti!

Chouette

Une chouette Effraie des clochers

Twee Rivieren, Afrique du Sud. Cette effraie des clochers s’est nichée dans les profondeurs d’un puits condamné pour profiter de la fraîcheur de ce coin sombre.

Chiens sauvages africains

Chiens sauvages africains

Au moment du départ du parc, quelle surprise d’apercevoir une meute de lycaons dans cette partie du parc, animaux qui étaient réputés avoir disparu de cette région du parc depuis des décennies. Voilà la relève.

Vautour

Le vautour

On s’offusque du braconnage de mammifères tels les éléphants et les rhinocéros, mais d’autres animaux moins esthétiques, mais indispensables à l’équilibre écologique ne bénéficient pas du même capital de sympathie : c’est le cas du vautour, charognard menacé pour ses prétendues vertus thérapeutiques, essentiel pour nettoyer les cadavres et empêcher la propagation des maladies. Ici, un vautour nubien saisi en plein vol lui donne l’air d’un aigle majestueux, les ailes déployées.

Pleine lune

Le parc offre des panoramas spectaculaires

Les plaines désertiques du parc transfrontalier de Kgalagadi offrent des panoramas spectaculaires à 360 degrés du lever au coucher du soleil, particulièrement lorsque la lune est pleine et basse.