Spiritueux, portos et sangiovese

CHRONIQUE / La semaine dernière, je vous proposais des vins pour accompagner le repas traditionnel de Noël. Même si vous aurez bientôt l’impression de passer la majorité de votre temps à table, il vous faudra bien quelques petits remontants histoire de festoyer en ces temps de réjouissances bien mérités!

Vodkalight, Artist in Residence
39,25 $ • 13 827 269 • 30 % • 750 ml

Une toute nouvelle distillerie de Gatineau s’est donné comme défi de produire une vodka légère, locale, artisanale et sans gluten. En plus du Waxwing Gin Bohémien et de la liqueur de gingembre Mayhaven, Artist in Residence lance Vodkalight, produite à partir d’eau de source boréale et de maïs canadien. Elle titre 30 % d’alcool, soit 25 % moins d’alcool par portion de 45 ml qu’une vodka régulière, et contient 50 calories par once. Les vapeurs d’alcool sont discrètes et laissent plutôt place à des notes de fleurs et de poivre blanc. Un profil digeste qui donnera un soupçon de légèreté à vos cocktails et qui vous tiendra loin du mal de bloc l’aurore venue.

Le Gin de Marie-Victorin, Les Subversifs
44,50 $ • 13 876 298 • 43 % • 750 ml

La réputation du gin de panais de la distillerie Les Subversifs n’est plus à refaire. Depuis sa sortie, le Piger Henricus s’est taillé une place de choix parmi les favoris des Québécois et des restaurateurs. Toutefois, la distillerie a jugé bon de refaire le nom et l’image de ses produits afin de rendre hommage à des personnages historiques subversifs. Le premier honneur est revenu au frère Marie-Victorin — botaniste, fondateur du Jardin botanique de Montréal et agitateur de l’ordre établi. La trame aromatique puissante, et pour le moins originale, du Gin de Marie-Victorin évoque des notes iodées, salines, voire d’huîtres fraîches. Voilà qui promet des atomes crochus avec une planche d’huîtres ou un plateau de coquillages!

La crème de menthe de Isabelle, Les Subversifs
33 $ • 13 547 208 • 24 % • 750 ml

Isabelle Montour, jeune métisse révoltée, indépendante, libertine et militante des droits autochtones au XVIIIe siècle (et en avance sur son époque) prête son nom à cette crème de menthe des temps modernes. Oubliez la bouteille de crème de menthe trop sucrée, collante et empoussiérée qui traîne sous le bar. Les Subversifs parviennent à redonner à la boisson ses lettres de noblesse avec ce mélange d’alcool neutre et de feuilles de menthe poivrée bio du Québec.

Mélanger 2 onces de cette crème, 6 onces de jus de citron, 10 onces d’eau, 2 c. à thé de miel et le jus d’une pêche fraîche. Secouer avec des glaçons pendant quelques secondes, puis servir. La crème de menthe n’a jamais eu si fière allure!

Porto tawny 20 ans, Otima, Warre’s
41,25 $ • 10 667 360 • 20 % • 100 g/l • 500 ml

Fruit d’un assemblage de plusieurs millésimes vieillis sous bois pendant plusieurs années, un tawny exige beaucoup plus de travail à réaliser qu’un porto vintage, lui issu d’une seule année. Il est aussi le porto qui a le plus le vent dans les voiles à l’heure actuelle. Ce tawny 20 ans dégage d’exquises notes de raisins de corinthe, de figues et de noix. Riche, sans sombrer dans la décadence, il arbore un équilibre irréprochable entre les tanins, l’acidité et les sucres. Un incontournable sur la bûche de Noël au chocolat. La grande classe.

Porto LBV 2013, Ramos Pinto
31,25 $ • 743 187 • 19,95 % • 97 g/l • V

Comme le vintage, le Late Bottled Vintage est aussi issu d’un seul millésime, mais est mis sous verre entre la 4e et la 6e année suivant la vendange (contre 2 à 3 ans pour un vintage). Millésimé mis en bouteille tardivement — traduction aussi élémentaire que littérale. Aussi est-il prêt à être consommé plus rapidement que son confrère. Allons! Ne boudons pas notre plaisir et régalons-nous de ce LBV non filtré, dès lors que le plateau de vieux cheddars et de bleus orne la table. Sa fougue aromatique s’élance sur le chocolat, le poivre vert et l’eucalyptus. Les tanins effleurent le palais comme un velours flatté à contre-sens et la texture se fait soyeuse. Un grand LBV qui brille par sa précision et son racé.

Rosso di Montalcino 2015, Pian delle Vigne, Antinori
29,95 $ • 12 704 355 • 13,5 % • 2 g/l

Bien qu’il ne soit pas tout à fait à son aise dans cette liste festive, ce sangiovese mérite toute votre attention. Le fruit est jeune, candide, parsemant dans son sillon fragrances de canneberges et doux parfums d’anis. Les tanins d’une extrême finesse laissent galoper un jus d’une grande buvabilité. Jamais un sangiovese n’aura été aussi juteux et désaltérant! Le partenaire parfait des jeux de société un jour de tempête. J’aime, non, j’adore!

Joyeux Noël!