Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Natalie Richard
La Tribune
Natalie Richard
Dégustation au vignoble Mt.Difficulty en Nouvelle-Zélande, un des terroirs préférés du pinot noir, dans la région de Central Otago où il se classe parmi les meilleurs au monde.
Dégustation au vignoble Mt.Difficulty en Nouvelle-Zélande, un des terroirs préférés du pinot noir, dans la région de Central Otago où il se classe parmi les meilleurs au monde.

Six pinots noirs qui se distinguent

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Charles Baudelaire a écrit : « Boire du vin, c’est boire du génie ». Une phrase à lire au sens propre quand on fait référence au pinot noir, un cépage laborieux, au rendement variable et qui a besoin des meilleures conditions possibles pour s’épanouir.

Le pinot noir bourgeonne rapidement et craint le gel printanier, sa peau fine le rend susceptible à la moisissure et nécessite des vendanges manuelles. Et ce n’est que quelques-unes des conditions qui exigent un savoir-faire attentif pour qu’il puisse atteindre son apogée. Celle-ci est en cohérence avec le prix souvent très élevé des grands pinots noirs. 

Ceci dit, il en existe de très bons, d’entrée de gamme et pas trop chers, à découvrir en guise d’introduction à ce cépage unique et complexe. 

En termes d’accords, le pinot noir est polyvalent et accompagne aussi bien les viandes rôties qu’un saumon ou un thon grillé, et un risotto aux champignons. Voici une sélection de cuvées distinctives et accessibles, issues de régions insoupçonnées comme la Patagonie, et de ses niches privilégiées comme la Bourgogne, l’Oregon et la Nouvelle-Zélande. Chaque climat et chaque producteur lui procurent des caractéristiques particulières et j’ai pris la liberté d’ajouter un qualificatif aux notes de dégustation de chacun, pour mieux vous guider dans vos choix, selon vos goûts.  

  • Louis Latour Bourgogne Pinot Noir 2019 
  • 26,40 $ • 973214 • 13 % • 1,8 g/l  

Fondé en 1797, Louis Latour est un des plus importants négociant/éleveur de la Bourgogne. Le berceau du domaine familial est au cœur du renommé village d’Aloxe-Corton et s’étend sur 50 hectares de vignes dont plus de la moitié en Grands Crus. Vous trouverez un nez classique de cerise et de poivre blanc et rose avec une bonne dose de petits fruits bien mûrs en bouche, sur des tannins souples. La longue finale rencontre des notes de sous-bois et de champignons de Paris. Le plus classique. 

  • Cloudline Pinot Noir Willamette Valley 2019
  • 25,60 $ • 11334161 • 13 % • 1,6 g/l 

Originaire de Bourgogne, la famille Drouhin est un des précurseurs de la culture du pinot noir dans la Vallée de Willamette en Oregon où ils sont établis depuis 1989. Ils chapeautent cette excellente référence de la région, vinifiée par Véronique Drouhin. Un nez de cerise noire et de réglisse avec une abondance de fruits au palais qui perdure sur des tannins se déclinant élégamment sur le boisé, le cèdre, le tabac puis la cerise macérée en finale. Le plus boisé. 

  • Le Clos Jordanne Le Grand Clos Pinot Noir Niagara 2018
  • 45,50 $ • 14222886 • 12,5 % • 1,7 g/l 

Terroir d’exception du Niagara, « The Bench » est un microclimat qui selon Thomas Bachelder, vigneron-fondateur du Clos Jordanne, serait l’une des découvertes vinicoles les plus surprenantes de notre époque. Un an après la renaissance du vignoble, le nouveau millésime se présente comme une année de terroir, chaude et solaire, à petit rendement avec seulement 500 caisses produites. Une cuvée florale et élégante munie d’une complexité de fruits noirs, comme la cerise et la framboise sur des effluves de café et des tannins bien présents qui démontrent une certaine austérité propre au terroir. Thomas nous suggère de le laisser vieillir quelques années pour l’apprécier davantage « si on peut lui résister ». Le plus élégant. 

  • Kim Crawford Pinot Noir 2019 
  • 20,50 $ • 10754244 • 13 % • 3,2 g/l  

On le dit souvent, on ne fait pas que du sauvignon blanc en Nouvelle-Zélande. C’est aussi un des terroirs préférés du pinot noir, spécialement dans la région de Central Otago, où il se classe parmi les meilleurs au monde, un produit assez rare sur notre marché. Dans une gamme plus accessible, celui-ci est bien balancé. Le fruit noir et la fleur d’hibiscus s’expriment en fraîcheur dans un vin généreux aux flaveurs de prune et de tabac sur des tannins soyeux qui gardent une bonne astringence au final. Le plus généreux. 

  • Humberto Canale Estate Pinot Noir Patagonie 2019
  • 15,95 $ • 13684211 • 13,4 % • 1,6 g/l 

Au sud de l’Argentine, dans les hauteurs de l’impressionnante Patagonie, le pinot noir a trouvé terroir à sa mesure et il s’affiche dans une signature incomparable. Celui-ci offre un nez floral, un peu épicé et beaucoup de structure au palais avec une bonne concentration de fruits qui conservent leur fraîcheur malgré des tannins complexes et assez persistants. Le plus corsé

  • Beringer Founders’ Estate Pinot Noir 
  • 16,95 $ • 903245 • 13,8 % • 3,8 g/l  

Simple et d’une fraîcheur surprenante pour la Californie, avec des notes de cerise fraîche et de framboise qui perdurent sur des tannins souples et une finale étoffée. Le plus surprenant.