Champagne ou crémant ?

Sa royauté le champagne remporte certes la palme de la bulle spéculative et du pétage de broue, mais elle ne possède pas le monopole de la méthode traditionnelle. Ne s’appelle peut-être pas champagne qui veut, mais la technique, elle, est universelle et roule à plein régime aux quatre coins du monde!

« Champagne ou crémant? » demande Philémon Cimon à Fanny Bloom dans leur chanson À bicyclette. Il y a fort à parier que la belle lui a texté « Champagne ». Après tout, si on pouvait s’éclater au champagne et picorer le caviar tous les jours, on le ferait — simple façon de parler M. Hubert Sacy. Heureusement, entre le fantasme et la réalité, entre deux soirées à paillettes et papillons, il y a tout un monde de crémants!

C’est quoi un crémant?

Hors Champagne, le crémant s’impose comme l’autorité en matière de mousseux confectionnés d’après la méthode traditionnelle en France. Il peut être produit aux six coins de l’Hexagone : Bourgogne, Alsace, Loire, Die, Limoux, Savoie, Jura et Bordeaux — plutôt huit, tout compte fait.

Tout aussi doublement fermentés, les crémants sont soumis à des règles de vinification similaires à celles régissant le champagne, bien que chaque AOC possède un cahier des charges propre. Certes certains critères divergent, comme la durée d’élevage sur lie et les rendements, notamment.

Chaque crémant possède son individualité, laquelle lui est conférée par son terroir. Le sol, le climat, la pratique du vigneron, mais aussi les cépages locaux — chardonnay et pinot noir, bien sûr, mais aussi mauzac, poulsard, clairette, chenin, pinot blanc, jacquère et plusieurs autres —expliquent la grande diversité au sein de la famille des crémants. Et, faut pas se leurrer, le prix mérite toute votre attention, avec des options plus qu’intéressantes commençant sous la barre des 20 $. 

Des crémants de tous horizons

Ah, la Bourgogne! Rien de mieux pour vous sabrer un budget. Or, le crémant de bourgogne est définitivement l’un des meilleurs coups de la région. Les inconditionnels du champagne ne seront pas trop dépaysés, et ce, à une fraction du prix. D’abord parce qu’on est géographiquement très près de la Champagne, puis parce que le chardonnay et le pinot noir y sont les protagonistes. Trêve de dualités, de belles découvertes sont aussi à prévoir du côté du gamay et de l’aligoté. 

À l’est, le Jura offre des mousseux empreints de caractère qui valent sincèrement le détour. Majoritairement composés de chardonnay, ces crémants présentent un rapport qualité-prix-plaisir hors pair. 

Plus au sud, à Limoux dans la région du Languedoc, haut lieu de la naissance de la toute première bulle, le crémant de limoux se compose majoritairement de chardonnay et de chenin, mais aussi de mauzac et de pinot noir. 

La méthode traditionnelle ailleurs

Juste en France, on pourrait continuer ainsi avec les nombreux crémants, mais aussi les appellations vouvray, saumur et blanquette de limoux — proposant toutes des bulles issues de la méthode traditionnelle. 

En dehors, la méthode traditionnelle éclate les frontières, causant des dégorgements en série jusqu’au Luxembourg (crémant de Luxembourg), en Espagne (cava), en Italie (franciacorta, trento), en Angleterre, en Allemagne (quelques sekt), au Portugal, en Californie, au Canada… bref, dans pratiquement tous les pays producteurs.

Alors, champagne ou crémant?


Cava, Brut Nature Reserva, U Mes U Fan 

Tres Cygnus   

19,60 $ • 13566783 • 11,5 % • 3,1 g/l • bio • vegan

Joli cava non dosé — donc très sec — aux notes pâtissières évoquant la mélasse et la croustade aux pommes. C’est de bonne tenue avec une pointe d’amertume en finale. La bulle parfaite pour accompagner les derniers repas copieux du temps des Fêtes!


Crémant de Limoux 2017, Clos Des Demoiselles 

Tête de Cuvée, J. Laurens   

22,95 $ • 10498973 • 12 % • 9,8 g/l • vegan

Un classique dont on ne se lasse pas, millésime après millésime. C’est comme si J. Laurens avait enfin trouvé en la formule chardonnay + chenin + pinot noir la recette du bonheur. Si le nez fait dans la gourmandise — crème, pomme séchée et brioche —, la bouche, elle, reste classique, droite et bien tendue. Une valeur sûre.

Champagne, Grande Réserve Grand Cru, Lallier 

48,50 $ • 11374251 • 12,5 % • 9,3 g/l • vegan

Ce champagne aurait dû se retrouver dans la sélection de la semaine dernière. Pour des raisons de disponibilités, j’avais plutôt privilégié certains produits offerts en quantité limitée. Mais voilà, je ne pouvais passer sous silence l’exactitude de ce champagne aussi adorable qu’abordable. Le duo pinot noir (65 %) et chardonnay (35 %), fort d’un élevage sur lies de 36 mois, souffle une intensité aromatique mêlant champignons, épices et amandes. Il y a tout ce qu’il faut : une bulle fine, une texture crémeuse et une grande fraîcheur.  

Merci d’avoir suivi cette chronique chronique en 2019! À votre santé et à l’an prochain!